Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pascal Sevran est mort aujourd'hui (réactualisé)

L'animateur Pascal Sevran est décédé ce matin à 10h à l'hôpital de Limoges à l'âge de 62 ans, des suites d'un cancer du poumon, nous apprend l'AFP dans une dépêche de 13h40, suite à un communiqué de France 2. La chaîne vient d'ailleurs de lui rendre hommage.

Il était le père de la célèbre émission La Chance aux chansons, producteur, écrivain, chanteur et parolier. Un hommage lui sera rendu le mardi 13 mai à 10h30 en l'église Saint-Louis-en-L'Ile de Paris. Les obsèques seront célébrées dans l'intimité familiale précise le communiqué de France 2.

Né le 16 octobre 1945 à Paris, Jean-Claude Jouhaud, alias Pascal Sevran, était le fils d'un chauffeur de taxi et d'une couturière, tous deux encartés au Parti communiste. Il grandit à Antony, dans la banlieue sud de Paris, où il suit une scolarité des plus simples.

En 1960, après un apprentissage de garçon-coiffeur, il "monte à Paris" avec la ferme intention de percer dans le showbiz. Il rencontre alors Orlando, le frère de la chanteuse Dalida, qui produit son premier 45-tours, Les Petits Français.

Il prend de l'assurance et commence à fréquenter l'équipe du Petit Conservatoire de Mireille, une émission de télé dédiée à la musique et au chant qui accueille de jeunes talents en devenir. Le mari de Mireille, le philosophe Emmanuel Berl, le prend sous son aile et l'élève intellectuellement.

En 1972, alors journaliste à l'hebdomadaire Ici Paris, il contacte Dalida au prétexte de vouloir l'interviewer. En fait, il vient lui proposer ses textes de chansons. Il signe ainsi Il venait d'avoir 18 ans, qui deviendra l'un des grands classiques de la chanteuse.

Dès lors, il devient très proche de Dalida, au même titre que Bertrand Delanoë, futur maire de Paris, Max Guazzini, futur patron de la radio NRJ, ou Jacques Lang, futur Ministre de la culture.

En 1979, il sort un premier roman, Le Passé supplémentaire, qui reçoit les éloges de la critique. Ce livre lui donne encore un peu plus d'assurance.

Dalida lui fait rencontrer François Mitterrand quelques mois avant que celui-ci ne soit élu président de la République, en 1981. Des liens solides unissent rapidement ces deux hommes férus de bons mots et d'ironie.

A partir de 1982, Pascal Sevran gravit chaque année la roche de Solutré au côté de son nouvel ange-gardien.

Bizarrement, ce n'est qu'en 1984 que le grand public le découvre, lorsqu'il présente La Chance aux chansons, sur France 2, qui rencontrera un immense succès auprès d'un public que les méchantes langues qualifient de "vieillissant". Sevran a 39 ans, il est blond, il parle vite et prend souvent à partie un dénommé Tintin, que l'on ne voit jamais. Il a un style à lui ; on aime ou pas, mais il plaît à un large spectre de la population française.

Il animera cette émission culte durant 16 ans.

En 2000, il prend du recul et se consacre à l'écriture d'un roman intime. Chaque année, il en publie un tome, toujours rédigé d'une plume alerte, parfois vacharde, et rencontre également le succès en librairie.

En 2006, dans l'un de ses ouvrages, Le Privilège des jonquilles, il écrit au sujet des Noirs, et sous-entend que leur crime est de faire des enfants qu'ils ne peuvent pas nourrir.

Ce passage déclenche une vive polémique et conduit France 2, la chaîne pour laquelle il travaille, à lui signifier officiellement sa désapprobation.

En 2007, déjà malade, il apporte un soutien appuyé à Nicolas Sarkozy lors la campagne présidentielle.

La même année, France Télévisions suspend ses deux émissions, Chantez la vie et Entrée d'artistes. Il choisit de se retirer de l'univers des médias, n'accordant que très peu d'entretiens. Dans l'un d'entre eux, accordé à Paris-Match, il confie la teneur du mal qui le ronge et exprime combien il reste confiant dans la vie.

Elle ne l'a pas entendu…

Nous nous excusons encore auprès des proches de l'animateur disparu pour avoir relayé une fausse information datée du lundi 21 avril.

La rédaction de Purepeople présente ses condoléances.

 


Bibliographie :

La Mélancolie des fanfares
, Paris, A. Michel, 2007
Le Privilège des jonquilles Paris, A. Michel, 2006
Il pleut, embrasse-moi, Paris, A. Michel, 2005
On s'ennuyait le dimanche, Paris, A. Michel, 2004
Lentement, place de l'Eglise, A. Michel, Paris, 2003
On dirait qu'il va neiger, A. Michel, Paris, 2002
Des lendemains de fêtes, A. Michel, Paris, 2001
La Vie sans lui : journal, Albin Michel, 2000
Je me souviens aussi, Paris, A. Michel, 1997
Mitterrand, les autres jours, A. Michel, Paris, 1997
Tous les bonheurs sont provisoires, A. Michel, Paris, 1995
Souvenirs particuliers
, Paris, J. C. Lattès, 1990
Le Dictionnaire de la chanson française, Carrère, Paris, 1986
Un garçon de France : roman, O. Orban, Paris, 1982 ; Albin Michel 2003
Vichy-dancing : roman, Olivier Orban, Paris, 1980 ; Albin Michel, 1999
Le Passé supplémentaire : roman, O. Orban, [Paris], 1979 ; albin Michel, 2001
Le Music-Hall français, de Mayol à Julien Clerc, Paris, O. Orban, 1978
Les 180 Jours de Giscard, histoire du dernier gouvernement de l'Union de la droite, 3 avril-2 octobre 1978, Paris, G. Authier, 1977
Le Guide du socialisme, G. Authier, Paris, 1977

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon