Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Quand Sylvie Testud parle de son père, cet absent... elle est littéralement bouleversante !

Sa carrière force l'admiration puisqu'elle est composée de rôles bouleversants : Les Blessures Assassines, Stupeur et tremblements, Sagan, La France... la liste est trop longue pour être exhaustive. A 38 ans, elle a aussi déjà écrit trois livres et le dernier, Gamines, puise dans son enfance. Le 16 décembre sortira au cinéma son adaptation avec Amira Casar dans le rôle de sa mère et Sylvie elle-même. Dans cette oeuvre, précédemment adaptée en pièce de théâtre, elle se raconte et parle de cet absent, son père.

La bande-annonce de Gamines, réalisé par Eleonor Faucher, à qui l'on doit le très beau Brodeuses, promet un film empreint d'une douce nostalgie mais aussi de souffrances et de non-dits qui blessent autant qu'ils forgent. Le long métrage nous montre toutes les facettes de l'actrice, une fille à la fois française et italienne, drôle et déterminée. Il dévoile également le poids de l'absence du père et rend cette oeuvre magnifiquement interprétée. Le film a été vu en projection privée et les premières critiques sont extraordinaires.

Dans le supplément Styles de L'Express, elle raconte sa rencontre avec son père, alors qu'elle a 34 ans et qui est décédé il y a quelques mois : "Mon père a disparu quand j'avais 2 ans. Je ne connaissais même pas son visage. Un jour, en fouillant dans une armoire, j'ai trouvé sa photo. J'étais son clone." Elle ne sait pas grand-chose de cet homme : "Dans mon imagination, il a fini par devenir le grand méchant loup et nous, (elle et ses deux soeurs ndlr) les trois petits cochons."

Un jour, vient la rencontre, trente-deux ans après son départ : "En 2006, j'ai joué au théâtre à Lyon, La Pitié dangereuse de Stefan Zweig. Un soir, j'avançais sur scène avec mon fauteuil roulant - le personnage est paraplégique. Mes yeux se sont posés sur un homme assis sur les marches. Je l'ai reconnu à la seconde." Elle finit ainsi par rencontrer cet homme si longtemps rêvé : "Et là, je me retrouve devant un homme à l'accent ensoleillé qui admet avec nonchalance que sa vie est une merde. Il n'avait rien à voir avec ce que j'avais imaginé. Je m'attendais à ce qu'il me pose des questions. Mais il m'a simplement dit : 'Pour toi c'est cool. T'as une vie super.' Si au moins, j'avais éprouvé de la haine, ça aurait créé un lien... Mais je ne ressentais rien. Il m'a demandé mon adresse et là, j'ai été odieuse : 'Je dois partir, je n'ai pas le temps....' Quelques jours plus tard, je lui ai envoyé Gamines avec un petit mot. Il ne m'a jamais répondu. C'était ma mère qu'il voulait, pas nous."

Franche, indomptable, féminine, Sylvie est une forte personnalité aussi attachante que talentueuse. Elle brille également au théâtre avec Sentiments provisoires au théâtre Edouard VII aux côtés de Pierre Arditi et François Berléand. Elle est aussi la mère heureuse du petit Ruben, 4 ans1/2 - et peut-être bientôt d'un autre ? -, né de son amour pour un informaticien qu'elle connaît depuis son adolescence. En amour, Sylvie est aussi sans détours quand elle parle des femmes qui dirigent tout dans le couple et infantilisent les hommes. Elles font le coeur du nouveau roman qu'elle écrit : "Mais finalement, c'est elle l'artisan de sa perte. Moi, mon amoureux, je lui laisse tout faire."

Dans Questions de Femmes, elle confie aussi se sentir en insécurité permanente, elle a peur de tout. C'est la raison pour laquelle elle a des couteaux partout chez elle ! Quand son homme n'est pas là et qu'elle est seule avec son fils et son chien, elle met l'alarme, surveille la maison, sursaute au moindre bruit et est toujours prête au combat. Elle a 18 couteaux éparpillés dans toute sa demeure ! On ne se guérit jamais de son enfance et de l'abandon...

Actrice et femme entière, Sylvie Testud ne laisse pas indifférent. Et avec ses Gamines, elle est encore une fois bouleversante.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Brad Pitt, bain de foule à Cannes avant de retrouver Angelina
Kristen Stewart et Robert Pattinson : bain de foule en amoureux à Paris
Jessica Biel, la chérie de Justin Timberlake dévoile son arme secrète : un sourire ravageur
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel