Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rachida Dati : Malgré la tourmente, elle poursuit son combat

Au coeur de la polémique après les révélations du journal Le Point sur le supposé père de sa fille, Rachida Dati garde le cap. La maire du 7e arrondissement de Paris a tenu ses engagements et s'est rendue ce mardi 2 octobre à un débat public sur le traité budgétaire européen qui l'opposait à un élu communiste, Ian Brossat. Arrivée à 19h dans le petit bar parisien La Piscine, elle s'est montrée souriante malgré la tourmente et fermement décidée à ne pas laisser ces révélations sur sa vie privée prendre le pas sur le combat politique qu'elle mène au sein de l'UMP.

Le matin du débat, le site Internet du magazine Le Point faisait une révélation choc : Rachida Dati aurait assigné Dominique Desseigne, patron du groupe de casinos et hôtels Lucien Barrière, pour "reconnaissance de paternité" devant un tribunal civil hors de Paris. On sait aujourd'hui que c'est le tribunal de Versailles qui a été saisi. Une action en justice engagée, selon Le Point, afin de prouver que Dominique Desseigne serait le père de la petite Zohra, née en 2009, mettant fin aux rumeurs les plus folles qui couraient sur l'identité de ce dernier. Contactée par le magazine, l'information est démentie par l'ex-ministre de la Justice qui publie dans la foulée un communiqué de presse dans lequel elle appelle au respect sa vie privée. De son côté, Dominique Desseigne se refuse à tout commentaire, mais aurait, en privé, démenti : "Le père, ce n'est pas moi, jusqu'à preuve du contraire", aurait-il déclaré à un ami, selon les informations du Parisien.

Pour l'heure, Rachida Dati semble toujours décidée à ne pas s'exprimer sur l'identité du père de sa fille. Lors de ce débat du 2 octobre, qui a duré une heure, les organisateurs ont fait en sorte qu'aucune question ne lui soit posée sur cette action en justice, d'après le site Internet Le Lab/Europe 1. Ce débat s'est terminé dans la confusion lorsqu'un membre du public, souhaitant l'interroger sur le sujet, a pris à partie l'ancienne garde des Sceaux. Rachida Dati est alors immédiatement sortie par une issue de secours, derrière laquelle une voiture l'attendait.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel