Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Reem Kherici ne parle plus à son père depuis 18 ans : "Ce silence dure encore"

Une relation difficile qu'elle évoque dans "Paris Match".

Reem Kherici dégage une énergie impressionnante, nourrie d'optimisme. Révélée au grand public dans OSS 117 – Rio ne répond plus, elle a rapidement montré qu'elle ne voulait pas se cantonner aux rôles de femmes sexy et s'est lancée dans la réalisation de son premier film, Paris à tout prix. Quatre ans plus tard, elle dévoile un deuxième film, la comédie Jour J, avec Nicolas Duvauchelle, Julia Piaton et Chantal Lauby. Épanouie à 34 ans, elle revient sur son parcours pour Paris Match, sa relation avec son ex-Stéphane Rousseau, mais aussi sa relation avec son père...

Comme son héroïne, Reem Kherici est enfant de parents divorcés. Comme elle, elle a souffert de se sentir socialement inférieure à ses camarades de classe de Neuilly. Comme elle, elle a été élevée par une mère seule et fragile qui "trimait dur pour boucler les fins de mois". Dans son foyer, l'homme de la famille était son grand frère de dix ans son aîné et dont elle est restée très proche.

Pour lui, il n'était pas question qu'un enfant perde son temps à jouer.

Son père, quant à lui, était absent : "Il s'est séparé de ma mère quand j'étais toute petite. Lorsque j'allais chez lui, les fins de semaine, il me faisait très peur tant son comportement était rigide et militaire. Chez lui, il n'y avait pas un seul jouet mais des livres partout, à tel point que je dormais dans une chambre-bibliothèque où je m'ennuyais énormément. Un ennui qui a sans doute développé mon imaginaire ! (...) Pour lui, il n'était pas question qu'un enfant perde son temps à jouer. Je devais sans cesse apprendre et travailler. Lorsque mes devoirs étaient terminés, il m'obligeait à apprendre le programme de l'année suivante. À l'âge de 16 ans, j'ai décidé de ne plus lui parler, et ce silence dure encore aujourd'hui alors que j'en ai 34 !"

Une décision radicale qui n'empêche pas Reem Kherici de voir ce qu'il lui a apporté et ne pas lui en vouloir : "Si j'ai beaucoup souffert du comportement de mon père, je me dis aussi, avec le recul, qu'il m'a aidée à me structurer. Il m'a appris à bien me tenir. À bien m'exprimer."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Paris Match du 26 avril 2017

Jour J, en salles depuis le 26 avril 2017

Bande-annonce du film Jour J en salles depuis le 26 avril 2017
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Leonardo Di Caprio : Gatsby le Magnifique mouille le smoking pour sa montée des marches
Emma Watson : la jolie poupée débarque avec son "gang" à Cannes !
Jessica Biel, la chérie de Justin Timberlake dévoile son arme secrète : un sourire ravageur
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel