Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rolling Stones, Doom and Gloom : Noomi Rapace dans le clip trash et iconoclaste

26 photos
Lancer le diaporama
The Rolling Stones : clip de Doom and Gloom , réalisé par Jonas Akerlund, avec Noomi Rapace. Extrait de l'album GRRR! (novembre 2012).

Doom and Gloom, rien qu'à l'écoute, était déjà un sacré film, avec ses couplets péremptoires assénés d'une voix de maître par Mick Jagger et ses riffs orgueilleux, à l'ancienne, arrachés aux cordes de Keith Richards. Avec Jonas Akerlund à la réalisation et Noomi Rapace en guest star, le clip qui vient servir ce single inédit extrait de GRRR!, compilation marquant le 50e anniversaire des Rolling Stones, s'avère à la hauteur de l'événement et du groupe culte dont le cinéaste Martin Scorsese béatifia la destinée en 2008 avec le documentaire Shine a Light.

Surtout, il semble bien que le motif très "dark" de Doom and Gloom a hautement inspiré le vidéaste suédois, lequel produit là un clip totalement déluré, trash, glauque, excessif, rock n'roll à l'extrême en somme, dans le sillage de son travail primé avec Lady Gaga pour le diptyque Paparazzi et Telephone. Provoc', violent, iconoclaste, avec des poitrines nues, des détritus, du vomi, des flammes, des billets verts et même des... zombies, Doom and Gloom, en l'espèce pas loin d'être "gagaesque", érige une représentation du monde moderne à l'état d'apocalypse (now). Sulfureuse, Noomi Rapace imprègne les différents tableaux de son charisme dangereux ; par saccades dans cette logorrhée d'images choc, l'héroïne de Millénium et Prometheus joue les alter ego de Mick Jagger, tressautant fiévreusement dans le hangar où le groupe joue son morceau, devant des Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts toujours aussi diaboliquement stylés.

Jonas Akerlund, ancien musicien de la scène metal suédoise qui a, en tant que réalisateur, croisé la route de Madonna, Metallica, Robbie Williams, Rammstein, Britney Spears ou encore David Guetta, n'est pas étranger à l'univers des Rolling Stones, puisqu'il signait en 2005 le clip très sexe de Rain Fall Down, extrait du dernier album original du groupe, A Bigger Bang. Fidèle collaborateur de Maroon 5 et Christina Aguilera, c'est également lui qui immortalisait Adam Levine en disciple de Mick pour Moves Like Jagger.

La révélation du clip de Doom and Gloom intervient juste après la sortie de l'album GRRR!, dont a été extrait en début de mois le single One More Shot, et à quelques jours des deux concerts des Rolling Stones à l'O2 Arena de Londres. Le groupe, qui donnait le 25 octobre un incroyable concert surprise à Paris, se produira ensuite aux Etats-Unis, à Newark, les 13 et 15 décembre.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel