Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Roman Polanski et l'affaire de viol : Il accepte de retourner aux Etats-Unis !

L'avocat du cinéaste pose une condition sine qua non.

C'est un revirement inattendu : après des années de débats autour de son éventuelle extradition, d'assignation à résidence et de défiance par rapport à la justice des Etats-Unis, Roman Polanski se dit prêt à se rendre sur le sol américain pour mettre fin à l'affaire de viol sur mineure qui le poursuit depuis 40 ans - et de manière insistante ces dernières années.

Alors que ce dossier demeure on ne peut plus brûlant, puisqu'il a conduit à sa défection de la mission de président de la 42e cérémonie des César qui lui avait été confiée, le cinéaste franco-polonais de 83 ans est disposé à retourner aux Etats-Unis à une condition, qu'a portée jeudi son avocat à la connaissance de l'AFP : la garantie qu'il ne sera pas incarcéré.

Le conseil du réalisateur oscarisé et césarisé du film Le Pianiste, époux à la ville de l'actrice française Emmanuelle Seigner avec laquelle il a deux enfants (Morgane et Elvis), entend faire appliquer un accord amiable mentionné dans un document sous scellé, selon lequel un procureur aurait accepté que son client ne serve que 48 jours derrière les barreaux pour le viol de Samantha Gailey, 13 ans à l'époque, en 1977. Polanski a déjà purgé 42 jours de prison et avait été relâché, mais le camp Polanksi affirme que le juge Laurence Rittenband est ensuite revenu sur l'accord, déclarant que le cinéaste devrait passer jusqu'à 50 années derrière les barreaux, déclenchant sa fuite en Europe.

À découvrir en vidéos

"Après la confirmation du contenu" des minutes de l'accord amiable, ses avocats veulent aussi faire reconnaître une décision de la Cour Suprême polonaise qui a mis fin en décembre à la procédure d'extradition du cinéaste vers les Etats-Unis, une procédure initiée par un procureur américain, ont-ils également fait valoir à l'AFP jeudi. Si le juge Gordon de Los Angeles reconnaît l'accord amiable et le refus d'extradition de la Cour polonaise, "Roman peut venir à Los Angeles et au tribunal sans craindre d'être détenu", souligne Harland Braun à l'AFP.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Ashley Benson, elle vole la vedette à Selena Gomez !
Di Caprio : le Roi Léo découvre Versailles
George Clooney : une Harley et une beauté, What Else ?