Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Salma Hayek : Donald Trump et la plainte pour viol d'une fillette de 13 ans...

Des accusations très graves...

Le pouvoir, ça n'effraie pas une seconde Salma Hayek. Femme engagée et féministe convaincue, la star d'origine mexicaine n'est jamais la dernière à passer un coup de gueule, surtout quand cela concerne Donald Trump. Le président américain, la chérie de François-Henri Pinault le connaît bien car, par le passé, il n'a pas hésité à se montrer très insistant pour obtenir un rencard avec celle qui n'était pas encore l'une des actrices les plus connues d'Hollywood.

Sur Donald Trump, Salma Hayek semble en connaître un rayon. Et notamment des choses que le grand public ne sait pas forcément. À l'écouter, l'actuel pensionnaire de la Maison Blanche "était mêlé à près de 3000 procès pour fraude, viol...". Viol ? "Selon un procès au civil, Trump aurait violé une fillette de 13 ans", avance l'actrice de Frida dans une interview accordée au magazine Numéro. Elle poursuit : "Cela faisait désordre en pleine campagne... L'affaire a donc vite été étouffée avant de disparaître complètement des radars lorsqu'il a été élu président. Je vous laisse mener l'enquête."

Salma Hayek vient-elle de diffamer le président des États-Unis ? Pas vraiment, en vérité. En juin 2013, une jeune trentenaire expliquait dans une plainte avoir été violée par Donald Trump et un autre riche investisseur, Jeffrey Epstein (connu pour organiser des orgies et déjà condamné dans une affaire d'esclavagisme sexuel de mineures), en 1994, alors qu'elle était seulement âgée de 13 ans. Quelques mois plus tard, son avocat Lisa Bloom adressait au tribunal une note d'abandon des poursuites d'après le site américain Politico. "Jane Doe [un pseudonyme, NDLR] a reçu de nombreuses menaces aujourd'hui, comme en ont reçu tous les accusateurs de Trump que j'ai représentés, expliquait-elle. Elle est trop effrayée pour apparaître à visage découvert." La plainte est donc restée sans suite et Trump n'a jamais eu à répondre des actes dont Salma Hayek l'accuse encore aujourd'hui.

Le harcèlement, l'actrice de 50 ans l'a aussi subi de la part du magnat de l'immobilier. Malgré ses refus, il s'entêtait à "lourdement insister" pour l'inviter à dîner, "à plusieurs reprises". Il appelait sur son "téléphone fixe à la maison". "Lors d'une soirée, il s'était mis mon boyfriend dans la poche pour lui soutirer mon numéro. Puis il n'a cessé de m'appeler pour qu'on aille prendre un verre ensemble. Ça ne s'est pas arrêté là, mais je préfère vous épargner les détails", suggère la comédienne, sans en dire plus.

Interview à retrouver en intégralité dans le magazine Numéro, édition N°186 de septembre 2017.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Salma Hayek radieuse au bras de son homme François-Henri Pinault
Salma Hayek à Paris avec sa fille Valentina, son homme François-Henri Pinault, et un gros matou !