Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sara Giraudeau : "Je suis très heureuse de ne pas être une grosse bombasse"

Sara Giraudeau - Arrivées à la cérémonie de clôture du 44e Festival du Film Américain de Deauville. Le 8 septembre 2018 © Denis Guignebourg / Bestimage
23 photos
Lancer le diaporama
Sara Giraudeau - Arrivées à la cérémonie de clôture du 44e Festival du Film Américain de Deauville. Le 8 septembre 2018 © Denis Guignebourg / Bestimage
Moins "bombasse" que ses parents, Sara Giraudeau en impose avec son charme singulier, ses grands yeux et sa douceur. Si le théâtre a été une évidence et la télévision une révélation, dans "Le Bureau des légendes", il lui a fallu du temps pour se faire une place au cinéma...

Onze après son Molière, Sara Giraudeau a décroché son premier César en 2018 pour sa participation à Petit Paysan d'Hubert Charuel. En 2019, elle tiendra son premier premier rôle au cinéma dans Les Envoûtés de Pascal Bonitzer. "J'ai longtemps pensé que le cinéma ne voulait pas de moi", confie la comédienne dans un grand entretien à Télérama.

À lire aussi

Très tôt, Sara Giraudeau s'est illustrée dans de grands rôles sur les planches. Au cinéma, la fille d'Anny Duperey et de Bernard Giraudeau a rencontré plus de difficultés. D'autant qu'elle déteste les castings. Comme elle l'explique à Télérama, en kiosques ce mardi 8 janvier 2019, elle a longtemps pensé que son physique était source d'un malentendu : "À un moment, la particularité de ma voix et ma fragilité ont contribué à me figer dans l'esprit des autres. J'étais jeune. Le stress m'empêchait de faire ressortir ce que je voulais et renforçait ce que je voulais atténuer. Ma voix était sans doute encore plus aiguë, je devais sembler encore plus fragile. Comme si je transpirais le 'excusez-moi d'être là', alors qu'à l'intérieur je criais 'je vais vous péter la gueule'." Ses grands yeux clairs renforcent cette douceur. L'actrice assume aujourd'hui cette beauté singulière : "Je suis très heureuse de ne pas être une 'grosse bombasse'. Quelle que soit notre beauté, on a tous des trajets à faire avant de s'accepter... Quand elle était jeune, ma mère a souvent entendu : 'Vous, vous êtes mannequin...' 'Non, je suis comédienne', 'Ah, mannequin-comédienne, alors.' Ma mère était une bombe, mon père était une bombe. Je suppose que ma beauté est plus particulière. Et je trouve – enfin, j'espère avoir raison – que c'est un atout pour durer", estime la mère des petites Mona (8 ans) et Bonnie (2 ans), nées de sa relation avec l'acteur Simon Hubert.

Ma voix et ma fragilité ont contribué à me figer dans l'esprit des autres

La douceur qu'elle dégage est pourtant ce qui a séduit Éric Rochant pour faire de Sara Giraudeau la jeune jeune espionne Marina Loiseau : "Cette douceur, c'est ma nature, affirme l'actrice. Je pensais qu'elle serait incompatible avec un rôle d'espionne. Je suis allée au casting du Bureau des légendes persuadée que je ne serais pas prise, et Éric Rochant m'a fait comprendre qu'au contraire mon tempérament servirait très bien le personnage. C'est précisément la contradiction entre une douceur apparente et une force intérieure qui fait une bonne espionne."

C'est également cette douceur apparente qui a inquiété son père, le regretté Bernard Giraudeau, aux débuts de sa fille. "Il avait peur que ça ne marche pas, que je souffre, qu'on se moque. (...) Il voulait me protéger, moi l'hypersensible. J'avais l'impression qu'il me lâchait, se souvient Sara Giraudeau. À ses yeux, j'étais ce que le cinéma a fait de moi au début : un petit être fragile qui risque de tomber au premier coup de vent. Et puis il m'a vue au théâtre, il a été rassuré."

Retrouvez l'intégralité de cette interview de Sara Giraudeau dans Télérama, en kiosques ce 9 janvier.

Télérama, en kiosques ce 9 janvier.
Télérama, en kiosques ce 9 janvier.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Gilles Verdez adresse un message à Michel Cymes dans "TPMP", vendredi 9 novembre 2018
Anthony Matéo des "Princes de l'amour 6" en interview pour "Purepeople", 22 novembre 2018
Mariés au premier regard 3 - le top 5 des pires réactions
Yann Moix s'attaque à la police sur le plateau des "Terriens du samedi" le 22 septembre 2018 sur C8.
Heidi Klum - Reine d'Halloween
Pamela Anderson manque de se blesser dans "DALS 9", 8 novembre 2018, TF1
Catherine Laborde se livre dans "Sept à Huit" sur la maladie de Parkinson dont elle souffre - Dimanche 14 octobre 2018 - TF1
Laurent Delahousse s'explique sur son interview présidentielle décriée dans "C à vous" sur France 5 le 30 novembre 2018.
Leïla Bekhti a filmé son partenaire de jeu Philippe Katerine à la sortie de la 44e cérémonie des César, salle Pleyel à Paris, le 22 février 2019, lui demandant ce qu'il transportait dans sa sacoche. Son César, tout simplement ! Story Instagram.
Après avoir été neutralisée par la sécurité, Anaïs, militante vegan, provoque un tollé en comparant le massacre d'animaux à l'Holocaust dans "Balance ton post" (C8) vendredi 11 janvier 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel