Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Secret Story 3 : Du sexy, de la violence et de la manipulation.... l'émission est-elle plus trash ?

Les fans étaient révoltés. Comment pouvait-on leur supprimer "leur" live de Secret Story ? Quel intérêt de suivre une télé-réalité, s'il n'y a plus de réalité ou que celle-ci est biaisée par un montage quotidien ? Oui, les fans étaient, a priori, déçus de cette troisième saison de Secret Story 3 et ce, avant même qu'elle ne commence. Alors pour les consoler, la production a fait très fort. Histoire de booster ce programme estival qui caracole en tête des audiences depuis trois saisons, TF1 a choisi d'ajouter à la recette initiale, une bonne dose de trash. Ce que l'Ile de la Tentation ne peut plus faire, Secret Story va s'en donner à coeur joie : aux limites de la vulgarité avec beaucoup de "gros mots", sexe, manipulations extrêmes... Secret Story est maintenant un subtil (?) mélange de Nip/Tuck, Californication et d'Amour, Gloire et Beauté.

Si les programmes de real-TV sont désormais assujettis à une réglementation stricte relative au droit du travail, la production choisit de rentabiliser davantage ses émissions : plus de trash, plus de téléspectateurs, ce qui signifie une page de publicité vendue plus chère aux annonceurs et donc plus de recettes.

Alors, faut-il faire sombrer dans le "hardcore" pour booster les audiences ? Statu quo.

Un machiavélisme omniprésent

Si le jeu est évidemment basé sur les stratégies et la dissimulation, certains candidats semblent y prendre davantage de plaisir que les autres. Ainsi, dans cette troisième édition : Léo et Romain sont les têtes pensantes de la manipulation. Léo est même un cas particulier puisqu'il correspond à tout ce que la production pouvait souhaiter de mieux : un habitant qui anime la Maison en semant la zizanie et en faisant jaillir des haines sous-jacentes. Le pire étant que ce candidat oeuvre de façon parfaitement consciente et est donc capable de décrypter son comportement et d'expliquer comment il s'apprête à manipuler : le participant idéal ! Loin des franches camaraderies entre JD et Cyril l'année dernière, Léo est le petit démon de la Maison. Machiavélique, manipulateur, égocentrique, fieffé menteur et joueur éhonté, Léo est prêt à tout. Il est le personnage que l'on aime détester, qu'il faut critiquer parce qu'il représente tout ce qu'il y a d'abject dans la nature humaine. Certes, il n'est qu'un homme constitué de bons et mauvais côtés, comme tout le monde. Mais dans le jeu, il est ignoble : la production en joue... et lui aussi. Un bon candidat comme ça, on ne l'élimine pas. Car un bon candidat comme ça, engendre un buzz considérable. Il est un peu notre J.R. Ewing, il est humainement trash, et on aime le haïr.

Mais en y réfléchissant bien, Léo ressemble surtout à un parfait Frankenstein créé par une prod tout aussi machiavélique. Constatons : proposer comme secret "nous sommes ennemies" en invitant deux anciennes amies qui se détestent à cause d'un homme, c'est un peu tordu. Inviter l'homme responsable de leur discorde amicale, c'est racoleur. Faire venir la future ex-femme d'un candidat sur le plateau alors que les relations entre ceux-ci sont tendues, c'est très manipulateur.

La stratégie est le mot d'ordre de cette année : les candidats ne sont que des pions (raison de l'existence du mystérieux damier dans le jardin), et la Voix jubile. Cette année, la Voix serait-elle prête à tout pour... se faire entendre ?

Du sexy, du sexy et encore... du sexy !

Cette année, outre la manipulation, la production (enfin... la Voix) a misé sur un autre élément générateur d'audiences : les douches ! Voilà d'ailleurs quelque chose qui nous avait surpris lors de la visite de la Maison des Secrets : des douches communes... sans rideau et sans porte ! Aucune intimité possible ! C'est donc devant une caméra et la France entière qu'ils se lavent sous la douche, se mouchent sous la douche (aaaargh ! quelle horreur !) et se rasent sous la douche. Pas très passionnant ? C'était avant de voir débarquer Cindy... La blonde (dont le secret -évident- est d'être bisexuelle) prend sa douche dans le plus simple appareil. Sans complexe, Cindy se déshabille devant les caméras et ses camarades. Mais pour protéger les yeux sensibles des plus jeunes (ou plus puritains), TF1 prend le soin d'incorporer un gros carré noir pour censurer les parties intimes de Cindy. C'est vrai, il ne faudrait pas choquer ! Pas choquer... mais quand même rameuter du monde, autant que faire se peut : ainsi les vidéos des douches du jour sont celles qui cartonnent le plus sur le site tf1.fr. ! TF1 a donc vu juste : c'est ce qui intéresse les téléspectateurs... D'autant plus, que Cindy a fait des émules : Jonathan et Léo ont rejoint le clan des cul-nus et Romain ne semble pas particulièrement mal à l'aise avec son corps non plus. C'est sexy, c'est coquin et ça amène du buzz. Et moins les candidats sont pudiques, plus la pupille de l'oeil de la Voix se dilate un peu comme quand Cyril et Alexandra faisaient des galipettes sous la couette, l'année dernière. La voix serait-elle adepte... du voyeurisme intensif ?

Clash !

S'il est possible de se sentir agressé par le machiavélisme ou par la nudité (pensons aux plus prudes...), la violence verbale qui règne dans la Maison a également de quoi nous laisser sans voix. Entre deux phrases à la syntaxe bancale ou expressions bien personnelles ("t'as vu la tête de mes cheveux ?"), Vanessa nous gratifie régulièrement de ces élans poétiques saupoudrés d'un accent ridicule de délinquant. Ah ! La langue française ne lui dit pas merci.. Elle n'est malheureusement pas la seule à bousculer la langue de Molière : Emilie et Cindy, notamment, ont aussi tendance à vouloir remanier les principes fondamentaux du français. Mais ces soucis de construction de phrase et de néologismes ne sont rien à côté de l'extrême vulgarité des habitants obligeant la production à multiplier les "bip". Ajoutons les délicates menaces de bagarre émanant d'Emilie ou encore Sabrina et voilà : vous avez la recette d'une émission où la grossièreté est un personnage à part entière. Mais jusqu'où iront-ils ? Lorsqu'on regarde et entend la véhémence de leurs (fréquentes) disputes, on est parfois en droit de se demander si une vraie bagarre est imminente. Et pendant ce temps-là, la production les laisse s'enliser dans la violence (verbale). La Voix aurait-elle peur de l'élever (sa voix) ?

Résultat ? Un carton d'audiences !

Une très bonne dose de machiavélisme, une cuillerée de fesses nues et une pincée de violence. Résultat ? De très, très belles audiences ! Ce sont notamment les jeunes et les femmes qui sont les plus sensibles à la recette de Secret Story, et les chiffres parlent d'eux-même : mercredi 8 juillet (le lendemain de l'annonce fracassante de la seule nomination de Romain), la quotidienne présentée par Benjamin Castaldi a enregistré un joli score avec 2,822 millions de télespectateurs, soit un peu plus que la moyenne de l'année dernière qui tournait autour de 2,6 millions pour les quotidiennes ; cette émission a réalisé par la même occasion des records sur les deux cibles sus-citées. Ce jour-là, TF1 a pu se targuer d'avoir réuni 59,7% sur les 15-24 ans (soit 8,6 points de plus que la moyenne de la saison 2) et 40,3% de PDA chez la ménagère de moins de 50 ans (soit 0,4 point de plus que la moyenne de l'année dernière).

Si le premier prime de Secret Story 3 a réuni moins de personnes que la saison 2, TF1 peut se rassurer : les chiffres sont en très bonne voie pour égaler voire dépasser ceux de 2008. Et pour cause, en insistant sur l'aspect mystérieux et sur les enquêtes, la production a réussi le pari d'attirer -en plus- un public différent, désireux de découvrir les secrets, notamment ceux de la Maison. Enfin, en supprimant le live, TF1 a mis les bouchées doubles sur le médium Internet, augmentant ainsi le trafic sur son site. Les chiffres parlent également d'eux-mêmes : les visites du site officiel ont augmenté de 67 % par rapport à l'année dernière (pour la même période) ! En 2008, en 14 semaines de jeu, 282 millions de pages ont été vues pour près de 32 millions de visites (soit 460 000 visites par jour) ; en moins d'un mois de jeu cette année, les chiffres atteignent déjà 13 millions de visites !

Alors, oui Secret Story 3 est incontestablement plus trash (les anciens candidats partagent cet avis)), mais le résultat est indéniable : les internautes sont toujours là, les médias (nous y compris) sont toujours là, les forums influents sont toujours là et vous aussi. A priori les fans "déçus" de la première heure de ce Secret Story 3 commencent à changer d'avis. Et quelque chose nous dit que ce n'est pas seulement pour les beaux yeux de de la Voix... ou plutôt son bel oeil !

C'est tout... pour le moment.

AJC

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel