Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ségolène Royal assume sa féminité et... s'affiche totalement amoureuse d'André Hadjez !

L'ancienne candidate à la présidence de la République, Ségolène Royal, 55 ans, n'est pas en vacances. On ne peut pas être en vacances lorsque l'on prépare une échéance électorale, et les régionales de 2010 influenceront d'une façon déterminante l'avenir politique de la présidente de la région Poitou-Charentes.

Cependant, entre échanges de poignées de main aux électeurs, et en attendant l'université d'été du PS qui se tiendra à La Rochelle, Ségolène s'est offert quelques jours de repos à Saintes avec l'homme qui partage sa vie, l'éditeur de jeux de société André Hadjez.

Depuis la présidentielle de 2007, la vie de Ségolène a changé. Au sens le plus large du terme. Autant en tant que femme, qu'en tant que politique. Celle qui pouvait douter de son pouvoir de séduction, de son aura, de l'attraction qu'elle pouvait exercer sur les autres, a été plus que rassurée sur ces points, et ce, malgré la défaite, comme le confie dans les pages de Paris-Match Sophie Bouchet-Petersen, son amie depuis 25 ans : "L'expérience d'une présidentielle est une épreuve initiatique en soi. Pour la première fois dans l'histoire de la République, une femme est arrivée au second tour. Ségolène a touché la victoire du doigt. Il y a forcément, pour elle, un avant et un après. Plus qu'aux autres, elle s'est d'abord prouvé à elle-même qu'elle pouvait".

Et a été entendue par presque 7 millions de Français... De quoi emmagasiner une grande confiance en soi, et d'être rassurée sur son image, son charisme et son pouvoir évident sur les autres, comme le confirme une autre amie dans les pages de l'hebdomadaire : "Ségolène, c'est comme Johnny. Quand elle entre dans un restaurant, tous les clients arrêtent de manger et les fourchettes restent suspendues aux lèvres. Juste après sa défaite à la présidentielle, elle en était gênée. Mais au fil des mois, elle a appris à gérer". Notamment grâce au nouvel homme qui gère son image - l'ancien agent et neo-producteur Dominique Besnehard : "Le succès embellit et provoque le désir. Les grandes actrices le savent. Certaines qui me demandaient depuis des mois ce que je pouvais bien trouver à 'cette' Ségolène ont dû l'admettre : elle dégage une aura de star".

Et ce n'est pas le charmant André Hadjez qui le contredira...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Kristen Stewart et Robert Pattinson surpris en train de s'embrasser
Brad et Angelina, dernière montée des marches en amoureux
Kim Kardashian et Kanye West : leur folle virée au volant d'un bolide
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel