Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Steven d'Alliage : Dette colossale, dépression, il a songé au suicide...

18 photos
Lancer le diaporama
Steven d'Alliage se livre pour Dans les yeux d'Olivier, sur France 2, le 30 juillet 2014

En 1996, alors qu'il n'a que 20 ans, la vie de Steven Gunnell change brusquement. Il devient Steven d'Alliage, un boysband à succès des années 90. Un conte de fées qui a malgré tout viré au cauchemar quand tout s'est terminé, entraînant Steven dans une profonde dépression. Sauvé par la foi et par la femme de sa vie, Sabrina, le jeune homme sourit à nouveau à la vie, il s'est raconté dans le premier numéro de Dans les yeux d'Olivier, sur France 2, le mercredi 30 juillet.

"En gagnant 20 000 j'en dépensais 40 000, on flambait..."

En 1996, le succès est immédiat. Alliage s'impose dans le paysage des boysbands de l'époque 2be3 ou encore G-Squad. Un album disque d'or, des fans en folie, de l'argent qui coule à flots... La vie de Steven, venu d'un milieu très populaire, n'est plus la même ! "On flambait, on allait dans des grands restaurants, des palaces, raconte Steven, mon banquier était devenu gentil avec moi. En en gagnant 10 000, j'en dépensais 20 000 en en gagnant 20 000, j'en dépensais 40 000. Et ça suffisait jamais et l'endettement arrive très rapidement en fait. J'étais insouciant, on est dans un autre monde." On demande alors au jeune Steven comme à ses camarades de ne pas avoir d'états d'âme. Il faut rester le meilleur et ne pas craquer sans quoi ils seront remplacés.

Une dette de 850 000 francs

Des tensions apparaissent malheureusement au sein du groupe. Quentin Elias, aujourd'hui disparu, quitte le groupe pour se lancer dans une carrière solo. Steven lui en a longtemps voulu. Car s'ils ont tenté de s'accrocher à trois, le groupe a fini par éclater. Il raconte : "Ça sentait très sérieusement le roussi, ça s'est arrêté du jour au lendemain avec la même violence que ça s'était construit." On ne lui répond plus au téléphone. "Plus de coups de fil, lâche-t-il, plus d'amis, plus de travail, plus d'argent, plus personne..." Il ne peut plus garder son train de vie. Les seuls courriers qu'il reçoit sont alors ceux des banques qui souhaitent récupérer leur argent, ou encore les impôts. Car Steven s'est mis dans le gouffre, et avoue que sa dette à l'époque atteignait 850 000 francs, soit près de 130 000 euros. Une somme colossale, un endettement terrible pour un garçon d'à peine 23 ans...

"L'idée du suicide te traverse de plus en plus l'esprit"

Il décide de fuir en s'exilant à Londres mais rien n'y fait. Les portes des producteurs lui sont fermées. Il sombre alors dans la dépression et pense même à mettre fin à ses jours. Il revient sur cette envie de se suicider : "J'ai fini par avoir honte de moi. Je cherchais une faille pour arrêter de souffrir." "L'idée du suicide te traverse de plus en plus l'esprit, confie Steven, des larmes dans la voix. On pleure sans savoir pourquoi. Il n'y a plus d'horizon, plus d'avenir." Mais avant de commettre l'irréparable, il appelle sa mère. Il veut lui faire ses adieux. Il craque et pleure en revenant sur ce difficile moment : "Je lui ai dit que ça allait s'arrêter. Elle m'a dit qu'elle ne pouvait rien faire pour moi, qu'elle n'avait même pas 200 francs pour me payer un billet pour la rejoindre. Elle s'est excusée que je sois dans cet état. Je me suis excusé, le dialogue est revenu. Elle m'a alors dit 'va dans une chapelle, tu avais la foi mon fils, retrouve-la'." Entré dans la chapelle, justement, il s'y est senti heureux et libéré de ses angoisses.

Sabrina, la femme de sa vie et la maman de ses deux enfants

"J'ai pété les plombs, j'ai pris la grosse tête", raconte-t-il. Il décide de rejoindre sa mère à Nice. Et va soigner son mal-être en allant quotidiennement prier. Il songera même à devenir prêtre. La religion l'aide à se reconstruire. Puis, Sabrina entre dans sa vie. Cette jeune comédienne a craqué pour sa foi en lisant son livre. Le Steven d'Alliage, elle ne l'a jamais connu. Pour son Steven, Sabrina est un "don de dieu". Ensemble, ils ont aujourd'hui deux enfants et ne semblent pas contre l'idée d'un petit troisième. Devenu réalisateur, il est aujourd'hui passé de l'autre côté de la caméra et n'est pas près de chercher un jour à nouveau la lumière des projecteurs... Mais lorsqu'il évoque Alliage, "le fardeau de cette image merdique qui (lui) colle à la peau", Steven reconnaît malgré tout du bout des lèvres que c'est un mal pour bien.

Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Bono, Chevalier de la Légion d'Honneur, rock star et artiste peintre à ses heures perdues...
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel