Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Terry Gilliam, Johnny Depp, Ewan McGregor et l'incroyable malédiction "Don Quichotte"...

On peut dire ce que l'on veut du cinéaste américain Terry Gilliam - cet éternel gosse de 68 ans qui déborde d'imagination et de créativité - mais il y a bien une chose qu'on ne peut lui retirer : la foi en ses projets !

Et depuis une quizaine d'année, l'ex-membre des Monty Python, qui a signé des oeuvres majeures comme Brazil, Les aventures du Baron de Münchausen, L'armée des 12 singes ou Las Vegas Parano, travaille régulièrement et d'une façon obsédante sur une adaptation maudite de Don Quichotte !

Abonné aux tournages catastrophes - énormes problèmes de production sur Münchausen, décès de la star Heath Ledger en plein tournage de The Imaginarium of Doctor Parnassus (remplacé par Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell) - le cinéaste avait déjà tenté d'adapter cette oeuvre de Cervantes aux débuts des années 2000 avec Johnny Depp, Jean Rochefort et Vanessa Paradis, mais le fiasco du tournage - ouragan qui a dévasté le plateau en plein désert, problèmes avec les financiers, Rochefort qui tombe malade, blocage de son scénario par une banque - avait stoppé net le projet alors que les premières images avaient déjà été tournées.

Avait résulté de cette expérience extrême et traumatisante un documentaire, excellent au demeurant, intitulé Lost in La Mancha (voir la bande-annonce ci-dessus), sorti en 2003 et qui retraçait cette expérience pour un "non-making of d'un film qui n'existe pas", comme il l'avait défini lui-même.

Mais le cinéaste avait encore la foi et de la suite dans les idées, puisqu'en février 2009, il s'était replongé dans ce projet avec son scénariste attitré - Tony Grisoni -, et comptait réellement aller au bout de l'aventure cette fois, comme il le confiait à l'époque au magazine Empire : "Tony et moi avons commencé le travail de réécriture la semaine dernière. J'ai relu le script et j'ai réalisé que nous devions absolument le peaufiner à nouveau. J'ai beaucoup d'idées différentes. J'en suis même arrivé à penser que j'avais eu de la chance que le film ne se fasse pas la première fois, parce que le nouveau sera bien meilleur qu'il aurait été. Il aura juste pris un peu plus de temps à se faire..."

Cependant, aujourd'hui, alors qu'il est l'invité d'honneur du 36e Festival du Film Américain de Deauville, où la plupart de ses oeuvres vont être projetées, le cinéaste a déclaré tirer un trait définitif sur ce projet qui le hante depuis tant d'années, confiant dans les pages du Parisien, aujourd'hui en kiosques : "J'avais engagé Ewan McGregor pour remplacer Johnny Depp, devenu une star très occupée. Et Robert Duvall pour succèder à Jean Rochefort dans la peau de Don Quichotte. Mais à la mi-juillet, de nouvelles difficultés financières ont surgi et m'ont donc obligé à stopper ce film. Alors, je pense à d'autres projets, car celui-ci est désormais mal barré..."

Une fois encore... Mais étrangement, ce projet qui est avorté régulièrement depuis une dizaine d'années passionne toujours le réalisateur, puisqu'il a poursuivi : "Mais pour moi, Don Quichotte reste à l'ordre du jour et je suis en train de rechercher de nouveaux financements..."
Quand il a une idée en tête...

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel