Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

The Voice 3 - Wesley, 27 kilos en moins : 'Que je gagne ou pas, ma vie a changé'

Avec sa voix, Wesley semble pouvoir tout faire. Après des semaines de compétition, le Talent de Florent Pagny est arrivé en finale de The Voice 3, aux côtés d'autres chanteurs d'exception : Amir, Kendji et Maximilien. À quelques heures de la grande finale, Wesley s'est livré à Purepeople au cours d'une interview exclusive et sans tabou. Sa métamorphose, son arrivée à The Voice, ses doutes, son avenir... Wesley vous dit tout !

Purepeople : Comment appréhendez-vous la finale ?
Wesley : "J'essaie de me concentrer un maximum pour ne pas me laisser aller à l'euphorie du moment. Ça prend des proportions énormes, je ne m'y attendais pas à cette finale. Ma banquière ne me parle plus pareil, ma vie change légèrement. Je suis très très content d'être en finale, mais ce n'est pas le but d'être en finale et se vautrer non plus. C'est pour ça que je reste concentré."

Pp : Vous vous y attendiez ?
Wesley : "Je ne l'imaginais pas du tout. Ici, personne ne passe la porte de The Voice sans se dire 'je suis un super chanteur, je vais leur montrer qui je suis', mais une fois qu'on a passé cette porte, qu'on en entend trois qui vocalisent, deux qui chantent tellement bien que t'as les poils qui se dressent, on revoit rapidement ses prétentions à la baisse, clairement. Donc une fois qu'on a fait son petit bonhomme de chemin, on essaie de passer chaque étape de façon toujours unique en espérant qu'on sera là la prochaine fois. Une fois qu'on est en finale, on se dit 'Wahou j'ai bossé dur mais il y en a avait tellement sur la route qui ont mérité leur place autant que moi, voir plus'. Je suis content, je suis super content !"

Pp : Y'a-t-il un finaliste qui vous fait plus peur qu'un autre ?
Wesley : "Ce qui est intéressant sur une finale comme celle-ci c'est que chacun a des qualités bien à lui. Sur la technique vocale à proprement parler, j'ai envie de dire que je suis un peu chez moi mais à côté de cela, il y en an qui ont une vraie puissance vocale, d'autres une interprétation de ouf, ou encore d'autres qui n'ont pas besoin de s'exciter, qui te lancent de notes d'affilée et les gens se disent : 'C'est un truc de ouf ce qu'il a comme émotion dans la voix !'. J'ai trois compétiteurs, si je peux m'exprimer ainsi, de qualité. Je ne sous-estime aucun de mes adversaires, ça va être une belle finale, bien équilibrée."

Pp : Content de votre coach Florent Pagny ?
Wesley : "Ça se passe très bien avec Florent, c'est un gars génial et aussi artistiquement, je le respecte pour sa belle carrière. C'est un chanteur de malade ! Tout s'est confirmé avec le temps. Il a été un allié de taille, si je suis là c'est aussi grâce à lui. Il a été tellement patient avec moi, c'est un mec en or !"

Pp : Est-ce que certaines chansons vous ont été imposées lors des primes ?
Wesley : "À mon sens, non. Je ne l'ai pas vécu comme ça. Aucune chanson ne m'a été imposée, il y a des moments où j'ai eu des trous, je ne savais pas quoi choisir, Florent m'a alors aidé, conseillé."

Pp : On ne peut parler de votre aventure The Voice 3 sans évoquer votre métamorphose (Wesley a perdu énormément de poids depuis le début de l'émission, NDLR). Combien de kilos avez-vous perdus et surtout quel est votre secret ?
Wesley : "À la seconde où l'on parle, j'ai perdu 27 kilos, en trois mois. J'ai commencé en février, j'avais très envie, j'était énervé. Plus motivé que mon propre coach ! En fait, j'ai regardé la première diffusion de mon passage dans The Voice, et là je me suis vu. Je me suis dit : 'C'est toi là ?' Je me sentais mignon, je n'ai jamais eu de problèmes avec la gente féminine, j'ai toujours affiché quelque chose de protecteur, mais là je me suis dit 'Mec, t'as du mal à te déplacer !'. Je me suis inscrit en salle de sport le lendemain. J'ai alors fait entre une heure et demie et trois heures de sport par jour avec un coach perso, qui est aujourd'hui devenu un ami. J'ai diminué les rations, j'ai fait un régime alimentaire, et j'ai également travaillé mon look."

Pp : Impressionnant ! Vous avez dû changer l'intégralité de votre dressing, non ?
Wesley : "J'ai essayé des jeans que j'avais achetés en décembre, je peux rentrer deux Wesley dedans ! Même les pantalons que j'ai achetés en février, lorsque j'ai débuté le régime, ils ne me vont plus. J'ai perdu déjà deux tailles depuis le mois de février ! C'est kiffant !"

Pp : Cette métamorphose physique a dû certainement avoir un impact positif sur votre moral durant l'aventure ?
Wesley : "Ça aide parce que les gens voyaient quelque chose en moi que je ne voyais pas. Là, je commence enfin à le réaliser. Cette métamorphose, je commence à l'intégrer. The Voice m'a aidé en ce sens. Quand je vois ma prestation sur Get Lucky des Daft Punk, ou encore sur Laisse moi t'aimer de Mike Brant, c'est les moments où enfin je commence à me montrer au public sans me cacher derrière mon piano. J'ai affronté le public, en me voyant j'étais content de ce que je voyais."

Pp : Comment avez-vous décidé de participer à The Voice, malgré ce manque de confiance de l'époque ? La prod est-t-elle venue à vous ?
Wesley : "Ça fait déjà trois ans que j'aurais pu le faire ce casting car j'accompagnais des Talents qui ont participé à l'aventure, lors des saisons précédentes. J'ai accompagné au piano Ange Fandoh dans la saison 2, mais aussi Sofia Mountassir, et plein d'autres. Mais cette histoire de confiance, vous savez, on a beau vous dire que vous chantez très bien, c'est quelque chose de maladif !"

Pp : Vous n'aviez donc jamais passé un casting pour une autre émission ?
Wesley : "En solo, non. Mais avec mon groupe Tales of Voices, on a gagné Sing off 100% vocal sur France 2. Je suis l'arrangeur vocal du groupe. Et puis, finalement un jour, je me suis dit qu'il fallait que je fasse le grand saut. J'étais flippé, mais je l'ai fait. Je ne sais pas ce qu'il va se passer dimanche, après la finale, mais que je la gagne ou pas, ma vie a déjà changé. Je suis flippé mais c'est trop bon !"

Pp : Y a-t-il des éliminations qui vous ont marquées cette année dans The Voice ?
Wesley : "Ici, on choisit quelqu'un plutôt qu'un autre, mais on ne dit pas non je ne veux pas de l'autre. Donc pour moi l'injustice est un non sens. On n'est pas là parce qu'on est mieux qu'un autre, c'est simplement qu'à un moment donné, sur une prestation donnée, on a été choisi. On ne sait jamais pourquoi, mais c'est comme ça. On bosse dur mais il n'y a rien qui justifie qu'on soit là plutôt que d'autres. Des éliminations qui m'ont fait mal oui il y en a plein, mais ça fait partie du jeu."

Pp : Pour la suite, quel genre d'album vous avez prévu de sortir ?
Wesley : "Avec The Voice, j'ai vu qu'il y avait plein de styles musicaux que je pouvais maîtriser, de Josh Groban à Get Lucky en passant par Mike Brant. J'ai pris tellement de plaisir à faire tout ça que les idées initiales que j'avais ont disparu. Je suis tombé amoureux d'autres styles musicaux. Ce n'est pas que je me cherche mais j'ai simplement réalisé qu'il y avait un tronc commun à toutes ces prestations sur lesquelles j'ai vibré : ma voix et mon piano. Alors ce que je peux dire c'est que sur l'album, il y aura la voix de Wesley et du piano."

Pp : Et vous chanterez en anglais ou en français ?
Wesley : "En français. Je pense que les stars américaines et anglaises qui chantent en anglais le font déjà très bien, je veux montrer qu'en France, on a aussi des talents."


Propos ne pouvant être repris sans la mention du site Purepeople


Chloé Breen



The Voice 3, la finale, samedi 10 mai 2014 en direct sur TF1 à 20h50

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel