Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Timothée (Les 12 Coups de midi) piégé par TF1 ? La chaîne se justifie

8 photos
Lancer le diaporama
Le candidat ne sera pas dédommagé.

Timothée a-t-il été trompé par une question mal rédigée dans Les 12 Coups de midi (TF1) ?

Le 10 avril dernier, le charmant agriculteur de 24 ans originaire de Cantoin dans le Nord-Aveyron n'a pas pu remporter les 10 000 euros en jeu à la suite d'une question littéraire qui a fait débat : "À quel célèbre écrivain doit-on la phrase : 'N'est pas cocu qui veut ?'" Timothée avait répondu Sacha Guitry avant que Jean-Luc Reichmann ne lui dévoile qu'il s'agissait de François Rabelais.

Pourtant, la phrase pouvait être attribuée aussi bien dramaturge qu'à l'écrivain comme l'ont noté de nombreux téléspectateurs. Sacha Guitry écrivait en effet dans son recueil Elles et toi (1947) : "N'est pas cocu qui veut. Et nous ne devons épouser que de très jolies femmes si nous voulons qu'un jour on nous en délivre." Et dans Pantagruel (1532), François Rabelais écrit : "N'est pas cocu qui veut. Si tu l'es, ta femme sera belle, tu seras bien traité d'elle, tu auras beaucoup d'amis, ton bien s'accroîtra."

Face à la petite polémique, TF1 s'est exprimée auprès de nos confrères de Télé Star. La chaîne a ainsi expliqué que, malgré cette constatation, le candidat qui pourrait faire de l'ombre à Christian Quesada ne serait pas dédommagé "car les quelque vingt personnes qui préparent les questions des 12 Coups de midi n'ont pas fait d'erreur en rédigeant la question, mais bien plutôt préparé un beau piège sémantique dans lequel Timothée est hélas tombé", écrit le site.

TF1 précise ensuite que la question "indique clairement une antériorité". Il fallait donc opter pour le premier à avoir employé "N'est pas cocu qui veut", soit Rabelais. Après quoi, elle a fait remarquer que l'intitulé évoquait un "célèbre écrivain", un qualificatif qui correspond mieux à François Rabelais qu'à Sacha Guitry, considéré comme un dramaturge.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
PPDA, Michel Drucker, Sophie Davant : leurs looks improbables à leurs débuts
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Sébastien Cauet met le feu pour un concert au Champ de Mars !