Recevoir les actus de mes stars préférées par email
OU
> voir un exemple > CGU

TOUTES LES PHOTOS : Paul Newman vient de mourir, retour sur la carrière d'une légende...

News publiée le Samedi 27 Septembre 2008 à 17:05

Photos et vidéos

Comme nous vous l’avons annoncé plus tôt dans l’après-midi, la star américaine Paul Newman vient de mourir, des suites d’un cancer du poumon, à l’âge de 83 ans. Ce décès malheureusement attendu de l’acteur (il se savait condamné depuis près de six mois), marque la disparition d’une légende du cinéma, qui par ses films et ses compositions, aura, à l’instar d’un Marlon Brando, hissé son art à son paroxysme.

Avec son regard bleu acier et son physique de jeune premier, Paul Newman se forme à l’Actors' Studio et commence une carrière sur les planches, avant qu’Hollywood ne lui fasse rapidement les yeux doux.

Ainsi on le voit au cinéma dès 1954, à l’âge de 29 ans, dans Le Calice d’Argent, de Victor Saville. Suivent deux films de son ami Robert Wise (Marqué par la Haine et Until they sail), avant qu’Arthur Penn ne le fasse exploser dans Le Gaucher. Nous sommes alors en 1958, et c’est à cette époque qu’il épouse la comédienne Joanne Woodward, qu'il vient de rencontrer sur le tournage de Les feux de l'été. Les deux stars ne se quitteront plus.

Cette même année, Newman joue aux côtés d’une autre star – Elizabeth Taylor -, au générique de La Chatte sur un Toit Brûlant. Il enchaîne alors les tournages avec les plus grands cinéastes du moment, qui font de lui leur premier choix pour chacun de leurs films : Otto Preminger (Exodus), Martin Ritt (son réalisateur fétiche, avec qui il tournera de nombreux films, dont Paris Blues), Robert Rossen (L’arnaqueur, pour lequel il incarne pour la première fois le rôle d’Eddie Felson, repris 35 ans plus tard dans La couleur de l’argent), Alfred Hitchcock (Le rideau déchiré), et Stuart Rosenberg (Luke la main froide, pour l'un de ses rôles les plus cultes).

En 1969, le talentueux George Roy Hill a l’excellente idée d’associer le charme et la classe de Paul Newman, à la beauté et la fougue de Robert Redford, et crée l'un des duos les plus complices et sexy de l'Histoire pour son chef-d’œuvre : Butch Cassidy et le Kid. Formidable western, film absolu sur l'Ouest américain, dont la dernière séquence est devenue un moment d’anthologie du cinéma.

Le succès du film fait définitivement entrer Newman au Panthéon des plus grandes stars hollywoodiennes et il enchaîne les triomphes. John Huston lui offre deux superbes rôles dans Le Piège (1973) et Juge et hors-la-loi (la même année), avant que Hill ne reforme l'équipe de Butch Cassidy et le Kid pour L’arnaque, qui deviendra très rapidement un classique et sera couvert d’Oscars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur en 1974. Paul Newman et son acolyte Robert Redford sont alors au sommet.

L’année suivante, Newman est tête d’affiche du plus grand film catastrophe de tous les temps – La tour infernale – et se retrouve entouré pour l’occasion de tout ce qu’Hollywood fait de plus grandes stars : Steve McQueen, Faye Dunaway, William Holden et Fred Astaire.

En 1978, Paul Newman vit une tragédie : son fils Scott meurt d’une overdose et cela le plonge dans une profonde dépression. Sa carrière s’en ressentira et le début des années 1980 se fera plus ou moins sans lui.

La résurrection aura lieu en 1986, avec celle également de l’un de ses personnages les plus célèbres - Eddie Felson, héros de L’arnaqueur -, que Martin Scorsese fait revivre dans l’excellent La Couleur de l’Argent, dans lequel Newman incarne ce champion de billard et d’arnaques, qui inculque les règles du jeu à un surdoué incarné par le jeune Tom Cruise.

Le film est un succès critique et public et offre à sa vedette le premier et seul Oscar de sa carrière, en 1987. C'est alors le couronnement d'un film, d'un acteur, mais avant tout d'une carrière exceptionnelle.

La suite sent alors lentement la fin professionnelle pour le géant qui se retire petit à petit, même si les frères Coen (Le Grand Saut), puis Sam Mendes (Les Sentiers de la Perdition) lui offrent deux rôles à sa mesure.

Lors de sa carrière exemplaire, la star aura également réalisé plusieurs longs métrages, dont Le clan des irréductibles, en 1971, et L’affrontement, en 1983.

Star à la générosité et au cœur en or, Paul Newman avait créé une association – la Newman’s Own Foundation – afin de venir en aide aux enfants les plus démunis.

C’est cette même fondation qui vient de nous apprendre la mort de ce génie, de cet immense artiste, de cette légende, qui aura marqué de son empreinte non seulement le septième art, mais l'art et le monde dans son ensemble.

Un homme immense vient de nous quitter. R.I.P., l’artiste.

 

Adam Ikx

Jean-Paul Belmondo honoré à Cannes avec sa Barbara

Faire un lien vers cet article

Laisser un commentaire

comments powered by Disqus

Actu people du jour

  • Shy'm en bikini : Les photos les plus sexy de son Instagram !

    30/07 Shy'm en bikini : Les photos les plus sexy de son Instagram !

  • 30/07 Guy Marchand et Adelina, 38 ans : ''Je me vis comme un célibataire amoureux''

  • 30/07 Anne-Sophie Lapix - Son premier JT, désastreux : ''J'avais les cheveux sales !''

  • 30/07 Secret Story 8 - Jessica et Sara : Deux bombes court vêtues pour le Sexy Ménage

  • 30/07 Béatrice Dalle et son ex-mari emprisonné : ''On est fâchés à mort''

  • 30/07 Secret Story 8 : Aymeric, amoureux de Joanna, mais toujours plus proche de Jess

Plus d'articles sur ce thème

People dans l'actu

PURE FOCUS