Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Valeria Bruni-Tedeschi filme sa fille Oumy : "Elle m'a soufflée"

Dans son nouveau film, Valeria Bruni-Tedeschi raconte l'histoire d'une rupture et d'une famille aisée dans sa maison de vacances. Elle s'inspire une nouvelle fois de son vécu et invite sa propre mère et sa fille à jouer la comédie à ses côtés.

Pour ses films, Valeria Bruni-Tedeschi s'inspire très librement de sa réalité. Dans Actrices, elle filmait par exemple son angoisse de ne pas être mère à 40 ans passés. Avec le très beau Un château en Italie, elle évoquait la mort de son frère Virginio. Son nouveau film, Les Estivants, en salles le 30 janvier 2019, est à la fois l'évocation d'une famille aisée en vacances (on pense au cap Nègre) et le récit d'une rupture. Pour renforcer cet ancrage dans le réel, Valeria a de nouveau fait appel à sa propre mère, Marina Borisi, pour jouer dans le film, mais aussi à sa fille Oumy, dont c'est le premier film.

À lire aussi

La fillette de 10 ans a été adoptée par Valeria Bruni-Tedeschi et Louis Garrel en 2009. Oumy a impressionné sa maman : "Je lui ai fait faire des essais parce qu'on ne sait pas si les enfants vont être à l'aise devant la caméra, raconte la réalisatrice et actrice dans le magazine ELLE, en kiosques ce 18 janvier. Elle, elle l'était, elle avait envie de jouer. Elle était contente sur le tournage même si ce n'était pas non plus le but de sa vie. (...) Mais elle m'a soufflée !" Dans le film, Valeria est quittée par son fiancé. Elle a choisi un acteur italien pour le rôle, Riccardo Scamarcio, mais dans ELLE, on comprend qu'elle aurait aimé le confier à Louis Garrel, son ancien compagnon : "Pour mon amoureux, j'aurais aimé faire tourner quelqu'un d'autre, mais il n'avait pas envie de jouer ce jeu-là... J'espère qu'il aimera le film et surtout qu'il aimera sa fille."

Confier un rôle à Oumy était aussi une manière de lui faire découvrir son monde, celui de son père et de son grand-père, le réalisateur Philippe Garrel. "J'ai eu envie de lui montrer la réalité de mon travail, poursuit Valeria dans ELLE. Qui est aussi celui de son père, de son grand-père, Philippe, de sa famille. Qu'elle comprenne que c'est un vrai travail, qui demande des efforts, de la précision, de se lever le matin, de connaître son texte. Je trouvais que c'était sain qu'elle voie l'envers du décor. Et puis j'avais envie qu'elle se sente incluse. C'est important ! Quand mon fils de 5 ans a vu la bande-annonce, il m'a demandé : 'Mais je suis où, moi ?'"

Enfin, Valeria Bruni-Tedeschi révèle que sa soeur Carla Bruni a beaucoup aimé le film : "Après, c'est toujours compliqué pour mes proches de voir mes films. Mais Carla est cinéphile, elle comprend. Même si elle aimerait me voir dans d'autres rôles que ceux de pleurnicharde mendiante de l'amour !"

"Les Estivants" de Valeria Bruni-Tedeschi, en salles le 30 janvier 2019.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel