Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

VIDEO : Quand Sophie Delila rend hommage en musique à son père spirituel, la soul lui dit merci...

Sophie Delila
2 photos
Lancer le diaporama

Profitant du calme après la tempête provoquée par le premier single de son second album, HumanNature of the Crime , Purepeople.com s'intéressait récemment au parcours de la surprenante Sophie Delila. Il faut dire que son irruption sur le devant de la scène musicale, à la faveur d'une voix sensuellement soul habillée et habillant de la plus intense façon des samples éthérés et des chorus quasi gospeliens, ne nous avait pas même laissé le temps de faire connaissance avec cette jeune Française à l'itinéraire riche et au bagage cosmopolite.

On citait alors Stevie Wonder, George Benson, Aretha Franklin et autres Lenny Kravitz… C'était un peu vite passer outre… Marvin Gaye ! Et la jeune chanteuse, à l'occasion du cinquantenaire du label Motown, maison historique de la soul et du R'n'B originel créée en janvier 1959 à Detroit, a décidé d'adresser un clin d'oeil "à sa façon" à ce véritable père spirituel, qui a marqué l'histoire de la musique, de Motown, et… son histoire personnelle, à elle, Sophie Delila.

Avec le Panthéon parisien pour toile de fond, elle reprend, dans une version acoustique qui sert d'écrin épuré à sa voix suave dans la droite lignée des grands timbres soul, le titre What's going on tiré de l'album éponyme — paru en 1971 chez Motown et rapidement au top des charts. Une chanson messianique (God is Love était d'ailleurs la face B du 33-Tours) et oecuménique régulièrement reprise : on peut notamment évoquer ce collectif réuni autour de Bono en 2001 en faveur de grandes causes, ou encore le formidable duo de ce même Bono et de Chris Martin de Coldplay.

À découvrir en vidéos

En repensant à la visite de Marvin Gaye chez ses parents, alors qu'elle n'était encore qu'une enfant, elle prend conscience qu'il s'est, d'une certaine façon, penché sur son berceau. Une sorte de baptême, qu'elle honore de belle façon.

The Prince of Motown aurait apprécié…

Guillaume Joffroy

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne