Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Woody Allen : Son fils Moses le défend, dément et accuse sa mère Mia Farrow

C'est plus que jamais la guerre dans le clan Farrow-Allen. Moses Farrow, le fils adoptif de Woody Allen, a publié un long texte pour raconter son enfance et sa vérité, niant l'agression sexuelle dont son père est accusé.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Woody Allen. Le fils adoptif du cinéaste américain et de Mia Farrow, Moses (aujourd'hui 40 ans), a publié mercredi 23 mai sur son blog une longue lettre dans laquelle il partage son histoire et donne sa vérité. "Je suis une personne discrète et pas du tout intéressée par l'attention du public. Mais, étant donné les incroyables attaques inexactes et erronées dont mon père, Woody Allen, fait l'objet, je sens que je ne peux pas rester plus longtemps silencieux alors qu'il continue d'être condamné pour un crime qu'il n'a pas commis", écrit le jeune homme que Mia Farrow avait adopté en Corée du Sud à l'âge de 2 ans en 1980 – Woody Allen l'adoptera à son tour douze ans plus tard.

À lire aussi

"J'étais présent pour tout ce qui s'est déroulé dans notre maison avant, pendant et après le présumé événement", dit-il en référence à l'agression sexuelle dont Dylan Farrow dit avoir été victime en août 1992, alors qu'elle avait 7 ans. "Maintenant que l'hystérie publique est un peu redescendue, j'ai espoir que la vérité puisse être entendue de manière équitable", annonce Moses. Dans cette longue lettre, il va contester les allégations d'agression sexuelle portées par sa soeur Dylan contre le réalisateur mais, surtout, il va accuser sa mère adoptive Mia Farrow de maltraitance sur ses enfants.

Soon-Yi, le déclencheur

Moses explique que tout a commencé lorsque sa mère a découvert la relation intime qu'entretenait le cinéaste avec sa fille adoptive Soon-Yi. Sept mois avant l'agression sexuelle que Dylan aurait subie, Mia Farrow avait découvert des polaroids de Soon-Yi dans l'appartement de Woody Allen. Avant d'évoquer l'agression de Dylan, Moses a tenu à évoquer la vie idyllique qu'il menait avec son père et leur relation, expliquant que tout avait basculé lorsque Mia avait commencé à avoir des soupçons sur Woody et Soon-Yi. Le fils reconnaît que ce n'était "pas orthodoxe et perturbant" pour sa famille, mais assure cela n'était pas aussi dévastateur que Mia avait bien voulu le faire croire. Et de préciser : son père n'a jamais adopté Soon-Yi, qui n'avait pas de problèmes mentaux et n'était pas mineure lorsqu'elle est tombée amoureuse de lui.

Dès lors, Mia Farrow tente de faire surveiller son compagnon. Moses raconte que le jour des faits supposés, trois adultes étaient présents avec Woody Allen dans la maison de Mia Farrow située dans le Connecticut. La comédienne avaient demandé aux trois femmes – deux nourrices et une prof – de ne pas quitter Woody Allen des yeux. Le fils adoptif, âgé de 14 ans à l'époque, dit se souvenir d'avoir eu lui-même pour ordre de surveiller son père adoptif ce jour-là, toujours sur injonction de sa mère, assurant qu'"aller contre ses voeux aurait eu des répercussions horribles". "Aucun d'entre nous n'aurait laissé Dylan sortir (de la pièce) avec Woody, même s'il avait essayé", se souvient Moses qui prenait les ordres de sa mère très au sérieux.

Dylan Farrow, qui a récemment été soutenue publiquement par son frère Ronan Farrow, a raconté qu'elle était en train de jouer avec un train électrique lorsque Woody Allen l'avait rejointe puis agressée. Or cet espace était exigu, rempli de vieux vêtements, avec des clous dépassant du plancher, et aucun train électrique ne s'y trouvait, assure Moses Farrow.

Le problème, c'était Mia

Pour le fils adoptif, le problème n'était pas Woody Allen, mais bien Mia Farrow. Soulignant le côté dysfonctionnel de sa famille – il rappelle que son grand-père John Farrow était alcoolique, que son oncle John est actuellement en prison pour de multiples agressions sexuelles sur des enfants ou encore qu'un autre oncle, Patrick Farrow, s'est suicidé en 2009 –, Moses accuse Mia Farrow d'avoir manipulé Dylan pour qu'elle incrimine Woody Allen. Il ajoute qu'elle l'a lui-même poussé à se retourner contre son père adoptif, au point qu'il avait dû écrire une lettre le mettant en cause qu'il avait lue devant les caméras massées devant la propriété du Connecticut. "Cette dénonciation publique de mon père reste le plus grand regret de ma vie", écrit-il.

Comme il l'a déjà fait à quelques reprises, Moses Farrow affirme avoir été victime des mauvais traitements infligés par sa mère adoptive. Selon lui, elle battait régulièrement plusieurs de ses enfants et n'hésitait pas à les traîner par terre et à les enfermer dans une salle de bain ou un placard. "Soon-Yi était son bouc-émissaire", lâche Moses, qui n'hésite pas non plus à insinuer que la mort de sa soeur Tam n'est pas due à une erreur de médicaments, mais bien à la dépression dont elle souffrait, exacerbée par Mia. Un soir, après une énième dispute, sa mère aurait quitté la maison et Tam aurait fait une overdose. Après le drame, Mia Farrow avait expliqué que sa mort était un accident et que sa regrettée fille avait pris les mauvais médicaments parce qu'elle était aveugle. Moses n'hésite pas non plus à relier le suicide de son frère Thaddeus à l'attitude de sa mère. Un témoignage contre lequel Mia Farrow risque très probablement de s'opposer dans les semaines à venir...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Paul dans "Les 12 Coups de midi", le 23 mai 2019, sur TF1
Un témoigne accable le pilote David Ibbotson pour le crash de l'avion qui transportait Emiliano Sala vers Cardiff le 21 janvier 2019. Documentaire "Emiliano Sala : les secrets d'un destin brisé" diffusé sur la chaîne L'Equipe le 22 mai 2019.
Tressia et Vincent de "Moundir et les apprentis aventuriers 4" en interview pour "Purepeople", le 7 mai 2019
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel