Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

X-Factor en live : Regardez l'hommage à Michael Jackson, le jury de mauvaise humeur, le départ d'Annie et... Record d'audience ! (réactualisé)

Ré-actualisation (bis) du mardi 1er décembre 2009 à 14h25 : Découvrez vite les vidéos des prestations de vos candidats préférés !

Ré-actualisation du mardi 1er décembre 2009 à 9h45 : Joli succès pour X-Factor hier soir ! L'émission a enregistré une audience représentant 928 000 téléspectateurs pour 3,7 % de PDM ! Est-ce la venue de la jolie Leona Lewis qui a boosté les chiffres ? Quoiqu'il en soit, l'émission affiche là son meilleur score dans les "live" : 3,5% la première émission (pour 872 000 téléspectateurs), 3% pour le deuxième live (700 000 curieux) et 2,6 % la semaine dernière (670 000 accros). Allez, un petit effort, on y est presque : le million, le million, le million !

C'est le grand soir, cher aficionados de X-Factor. Pour rappel, votre traditionnel serviteur du X étant actuellement en train de faire une tournée musicale dans tous les Macumba Club d'Ile de France avec Jean-Michel Apeupré, vous allez devoir vous contenter de sa remplaçante en intérim, qui a été choisie après avoir gagné au Kamoulox.

Nouvel épisode en live de X-Factor : Cyrielle, Sébastien, Guillaume, Annie, Basilic et Marie vont se produire ce soir sur des chansons de Michael Jackson, alors que les jolies tigresses de Character Soul ont été évincées la semaine dernière. Qui sera éliminé ce soir ?

Cerrone commence l'émission en exprimant sa déception de ne pas retrouver les Character Soul ce soir (un groupe qui aurait eu sa place dans cette émission en hommage à Michael) et Alexandre Devoise se met à faire le moonwalk avant d'annoncer l'arrivée de la belle Leona Lewis.

PARTIE I : les premières prestations... et la mauvaise humeur du jury !

La première à se lancer dans l'arène est Cyrielle qui, sur les conseils de sa coach Julie Zenatti, interprète Bad (titre tiré de l'album du même nom sorti en 1987). Veste pailletée sur le dos, Cyrille est douée pour le look mais pour l'interprétation, c'est autre chose. Pour Cerrone et Alain Lanty, le niveau vocal et le style n'étaient pas idoines et il manquait de la sensualité. Julie, elle, salue l'audace d'avoir vu sa protégée chanter ET danser. Cela risque d'être difficile pour les candidats de se produire ce soir : imiter ou égaler Michael n'est pas donné à tout le monde. En entendant les premières notes de Bad, on attend inévitablement un brun frisé au regard méchant en train de faire une chorégraphie dans le métro avec une tenue bling-bling. Alors, forcément Cyrielle a du mal...

Sébastien arrive ensuite. Alain l'a coaché pour qu'il interprète la sublime chanson de Calogero Si seulement je pouvais lui manquer (tiré de l'album 3, sorti en 2004). Une chanson très compliquée à chanter compte tenu du fait que Calo est capable d'aller très haut dans les aigus : c'est alors périlleux de continuer à chanter juste. Pourtant, derrière son piano, Sébastien est bon et le public ne s'y trompe pas en le félicitant. Julie et Marc confirment le joli résultat de Séb, même si cela semble leur faire mal à la bouche (normal, Sébastien n'est pas leur poulain) et Alain est content de lui : "j'ai eu raison de te faire confiance".

Notre Annie prend ensuite place sur scène. Son accent chantant qui nous plait tant va se retrouver sur Musique de France Gall. Cerrone l'attend au tournant, estimant qu'Alain Lanty ne donne que des chansons faciles à Annie (dur ? Oui, mais Cerrone nous a dit au début d'émission que désormais, il serait honnête). Pour Cerrone, cette prestation est "du bon karaoké". Mais, "elle n'est plus là pour apprendre, mais pour délivrer" : il se fait siffler ! On détecte facilement qu'Alain et Julie parlent avec leur coeur, attendris par cette sympathique artiste. Mais est-ce suffisant pour avoir le X-factor ?

L'énergique Marie, la benjamine, arrive pour mettre le feu avec le cultissime Beat it de Michael (1982). Avec sa chorégraphie, la jolie Marie est plutôt bonne : loin d'un "karaoké", elle se réapproprie la chanson et la notion d'hommage à feu Michael prend tout son sens. Pourtant, le jury n'est pas de cet avis. Habitué au haut niveau de la jeune fille, les trois jurés ne lui font pas de cadeau. Cerrone est dur : "C'est la première fois que je n'ai pas aimé". Pour Alain, elle n'a pas assez rythmé son chant. Et pour Zenatti, la coach de l'adolescente : "Rythmiquement, y'avait pas, sensuellement y'avait pas". Alors que le public applaudissait la prestation de Marie, voilà Julie Zenatti la critique. Erreur : elle se fait huer par le public ! Elle lui répond "ça va, on sait que vous aimez Marie !".

Guillaume vient interpréter La corrida de Francis Cabrel (1987). C'est bien... mais ça donne envie d'avaler du prozac. Pour Lanty, "il y a une distorsion entre ce que je vois et ce que j'entends" ; il ajoute que Guigui n'a peut-être pas ouvert la bonne porte émotionnelle. Heu... D'accord, Alain. Vite, André Manoukian, sors de ce corps ! On notera que pour la seule fois de la soirée, Cerrone a trouvé le résultat plutôt bien. Même si Marc a l'air de mauvaise humeur ce soir : serait-ce parce qu'il n'a qu'un groupe encore en lice (les Basilic) alors que les autre jurés ont encore plusieurs poulains ? On dit qu'Alain ressemble à Dr House. Physiquement, certes, mais sur le plan de la répartie cinglante c'est Cerrone, le vrai House !

Le groupe Basilic débarque et veut aider Cerrone à faire taire Alain et Julie qui regrettent qu'il n'y ait qu'un seul chanteur dans le groupe. Pour ce faire, ils vont interpréter Life on mars de David Bowie : une jolie prestation tout en élégance. Pour Alain, il y a eu des fausses notes qui l'on empêcher de planer. Julie confirme les fausses notes et... elle se fait encore huer ! Sa réponse est sans appel : le public est "sourd". Vlan ! Dans leurs dents ! Oh ! Mais nos trois jurés n'ont vraiment pas la "Happy Attitude" ce soir : on dirait des bébés grincheux qui font une crise parce qu'ils n'ont pas fait leur rototo. Allez, souriez m'ssieurs, dame !

PARTIE II : Les secondes prestations... et un jury conquis !

Cyrielle revient pour une chanson douce et simple Dis-lui toi que je t'aime de Vanessa Paradis (1990). Pour Lanty, c'est un choix périlleux : ça passe ou ça casse. Souriante, Cyrielle a laissé son énergie débordante au placard pour favoriser la simplicité. Et c'est agréable : le public qui scande son nom ne s'y trompe pas. Le jury non plus : Cerrone est même... gentil ! Il dit "Waouh !". Lanty, lui, est beaucoup plus réservé et a annoncé avoir décroché à la moitié de la chanson. Julie s'est agacée des clappements de mains du public pendant la chanson et salue le professionalisme de sa protégée qui a réussie à chanter cette chansons douce sans suivre le rythme du public. Attention, Julie... Tu es en train de te mettre le public à dos : tu risques de manger une pancarte de soutien !

Sébastien a le challenge de reprendre la génialissime chanson Dirty Diana de Michael Jackson (1988) : un titre fort et plein de colère. Sébastien est comme "possédé" sur scène... et Julie a-do-re : elle a trouvé que c'était sensuel, voire sexuel. Sexuel ?! Oui... mais non, quand même. Julie, ressaisis-toi ! Elle regrette néanmoins qu'il ait trop copié le King of Pop dans la gestuelle. Cerrone le préfère dans d'autres registres et Alain considère que c'est le seul à s'en être sorti sur du Michael Jackson jusqu'à présent.

Annie va enfin "performer" sur du Michael : elle chante Heal the world (1992). C'est bien... même s'il manque ces aspérités qui font le charme d'un artiste fini. Julie trouve ça "simple et bien" dans le bon sens. Cerrone dit pareil... mais dans le mauvais sens. Annie en profite d'ailleurs pour lui répondre avec son accent "la chanteuse de karaoké vous salue bien". Mini-rébellion, on aime !

La jeune femme de 17 ans, Marie, revient pour Jacques a dit de Christophe Willem. Julie voudrait découvrir une fille en toute simplicité sans fioriture, sans éclat de voix. Bon, c'est raté. Marie est évidemment exceptionnelle mais a poussé la voix à certains moments... et c'est justement ce qu'on aime. Le jury va-t-il la sanctionner pour ça ? Cerrone se dit "moins touché", Alain la trouve "mal à l'aise et sous pression" à cause de l'échec relatif de la chanson de Michael interprétée un peu plus tôt et Julie reste vague, confirmant simplement que Marie est "en train de grandir" ce soir.

Guillaume arrive et se la joue dandy pour interpréter The way you make me feel (1988). Ce n'est pas orgasmique, mais cela reste sympathique puisque Guillaume est extrêmement charmeur sur scène. Cerrone adore et trouve que Guigui est proche du X (factor). Alain trouve que Tom Jones aurait pu l'interpréter comme ça : et c'est vrai ! Julie savoure le fait qu'il ait réinventé la chanson avec ce style singulier. Julie ne serait-elle pas tombée sous le charme de Dandy-Guigui, hein ?

Basilic va jouer aux Jackson four pour interpréter Blame It on the Boogie...a capella : l'occasion d'entendre tous les membres du groupe ! Pantalons colorés et absence d'instrument, le groupe est encore une fois en total décalage : leur force ! Original et séduisant malgré quelques faussetés ! Pour Julie, "c'est super ! Vous êtes très, très forts" et pour Cerrone, c'est "audacieux". Eux aussi sont proches du X...

PARTIE III : Leona, Ballotage et résultat

Pendant que les derniers votes sont comptabilisés, la jolie Leona Lewis (gagnante du X-Factor britannique) accapare la scène pour aider le programme à booster ses audiences : prestation majestueuse ! Nous voilà dans un état d'esprit idéal pour accueillir enfin la vraie star de l'émission. Veuillez applaudir l'huissier Maîîîîîîîîître Richard (surnommé dans le privé Richy Rich) qui ose : il ose annoncer que c'était une "excellente soirée". Pas une bonne, non... une "excellente soirée". Oh ! C'est amusant, Maître Richard est tout à fait désopilant : il devrait songer à un one-man-show. Alexandre annonce les qualifiés et nous découvrons que ce sont Annie (coachée par Alain) et Cyrielle (coachée par Julie) qui sont en ballotage. Cerrone jubile : son seul groupe en compétition, Basilic, a été sauvé !

Pour l'épreuve du ballotage (pendant laquelle, les candidats s'entraînent seuls), Cyrielle reprend What's Up des 4 non blondes... avec succès : elle y est géniale. Annie reprend Toutes les mamas de Maurane, une interprétation remplie de charme.

Julie souhaite évidemment sauver sa protégée Cyrielle et Alain veut évidemment garder Annie. C'est le méchant Cerrone qui doit trancher : va-t-il sanctionner la "chanteuse de karaoké" ? Malheureusement oui. Cyrielle est gardée et c'est Annie qui part non sans remercier son "mentor" Alain Lanty.

Ils ne sont plus que cinq (Cyrielle, Guillaume, Sébastien, Basilic, Marie)... au revoir Annie !

La semaine prochaine, vous retrouverez votre serviteur du X, G.J., remis de sa folle tournée et en pleine forme !

AJC

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Bono, Chevalier de la Légion d'Honneur, rock star et artiste peintre à ses heures perdues...