Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yannick Noah répond à David Douillet : ''Pas d'importance, ça va être marrant''

3 photos
Lancer le diaporama

Ministre des Sports depuis le 27 septembre, David Douillet avait quelque peu secoué Yannick Noah dans une grande interview donnée après sa nomination au Parisien. L'ancien judoka s'était exprimé sur la guerre que mène Noah contre le fisc, qui lui réclame une somme rondelette concernant ses revenus de 1994-1995. Douillet n'avait pas été tendre : "Cette histoire ne m'intéresse pas. Je le laisse surtout avec sa conscience. Car c'est tout de même assez bizarre de dire qu'il aime la France, tout en habitant une bonne partie de l'année à l'étranger. Apparemment, il y a beaucoup d'ambiguïté dans ce qu'il dit et ce qu'il fait..." Plus loin, Douillet regrettait le "prosélytisme" de Yannick Noah pour les drogues douces.

Interrogé ce dimanche dans Stade 2, Yannick Noah répond enfin au ministre. Avec sa décontraction habituelle, Noah ne manque néanmoins pas de mordant : "Rien ne me choque dans ce que dit Douillet, lance-t-il en riant. Ça ne compte pas en fait pour moi, ça n'a pas d'importance. J'aurai l'occasion de lui répondre, j'ai quelques fiches. Ça va être marrant. Pour sa première interview, il avait envie de parler de moi. Ça le démangeait. Très bien. Je pense qu'on va lui donner des bons points pour ça." Il ajoute, un peu plus loin, quant à ses problèmes avec le fisc : "Ça, se sont mes oignons."

Aujourd'hui, Yannick Noah ne doit plus "que" 580 000 euros. Après 15 ans de lutte contre le fisc, sa bataille continue. Il vient de se tourner vers la cour d'appel administrative de Paris.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel