Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yvan Bourgnon, la mort de son frère Laurent : "J'ai sombré, j'ai même picolé"

Le navigateur et aventurier évoque sa dérive avec beaucoup d'honnêteté.

Yvan Bourgnon est passé tout près de la mort lorsqu'il a entrepris de partir de l'Alaska pour rejoindre le Groenland en voile en solitaire. Plusieurs fois. Une aventure périlleuse dont le navigateur suisse de 46 ans est finalement ressorti indemne et qu'il raconte dans son nouveau livre, Conquérant des glaces, publié aux éditions Arthaud.

À lire aussi

Dans le cadre de la promotion de son ouvrage, Yvan Bourgnon accorde une interview à VSD dans son numéro du 15 mars. L'aventurier revient sur une date tragique de son histoire familiale : la mort de son grand frère, lui aussi navigateur. Laura a disparu le 24 juin 2015 dans un accident de plongée à Tahiti, où il avait choisi de prendre sa retraite sportive.

Séparé par des milliers de kilomètres de son grand frère, Yvan Bourgnon avait eu la chance de passer plusieurs jours avec lui lors de son tour du monde. "On ne s'était pas vus depuis sept ans et, grâce à ce tour du monde, j'ai pu l'embrasser, lui et ses enfants. On est resté quinze jours ensemble, pas une éternité, mais, au regard de la suite, ce fut un moment important", se souvient-il. Pas préparé à la disparition si soudaine qu'il a apprise le lendemain de son arrivée du tour du monde, Yvan Bourgnon a littéralement perdu pied. "Sa mort fut un énorme choc. (...) Les six mois suivants furent très compliqués. J'ai sombré, j'ai même picolé, moi qui ne buvais pas, j'étais en vrac", avoue le navigateur.

Alors qu'un état comme celui dans lequel se trouvait l'aventurier endeuillé aurait pu nécessiter le recours à une aide extérieur, il a réussi à sortir de sa détresse seul, grâce à la mer : "Je suis reparti naviguer." C'est dans cet élément dans lequel il baigne depuis sa plus tendre enfance qu'Yvan Bourgnon pense le plus souvent à son frère.

Trois, quatre fois dans des situations de mort proche

Lorsque Yvan Bourgnon s'est lancé dans le pari fou de relier l'océan Pacifique à l'Atlantique à l'été 2017, sur son petit catamaran de 6 m, les dangers se sont multipliés. "Je me suis trouvé trois, quatre fois dans des situations de mort proche. Je suis tombé dans l'eau avec ma combinaison étanche ouverte. Quinze kilos d'eau dans chaque jambe. Impossible de remonter sur le bateau, j'ai cru que j'allais crever. J'étais remonté vers 20h, à 3h du matin je claquais encore des dents" raconte-t-il à VSD. Sans compter toutes les nuits passées sans dormir pour surveiller les icebergs, ces monstres de glace qui "sont de vraies lames de rasoir."

Malgré cette délicate traversée, Yvan Bourgnon travaille déjà sur de nouveaux projets dont le Vendée des Globe en 2019 mais un défi de taille l'attend : "Trouver 10 millions d'euros – pour le gagner."

L'intégralité de l'interview d'Yvan Bourgnon est à retrouver dans VSD en kiosques le 15 mars 2018.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Nadal superstar : le champion pose une année de plus avec sa coupe de Roland Garros
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel