Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pour "Just because of you", le générique culte des Bronzés font du ski, renvoi !

5 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation du 9 mai 2011 : C'est aujourd'hui que la cour d'appel de Versailles devait donner sa réponse pour l'examen des dommages et intérêts qui devront être alloués à Jean-Denis Pérez, qui avait été reconnu par la justice en septembre 2010 comme l'interprète du générique du film Les Bronzés font du ski. Pour ce bras de fer entamé en 2003, le malheureux devra encore attendre le 26 mars 2012 pour savoir si il va toucher autre chose que les 850 euros... son cachet de l'époque. Il réclame 800 000 euros. Aucune des parties n'étant présente à l'audience ce lundi matin, il est possible qu'un accord financier soit conclu entre temps ?

le 28 juin 2010, nous écrivions :

Tout n'est pas chou-bi-dou-wah dans l'univers des Bronzés font du ski : s'il est facile de délirer sur le générique azimuté et légendaire de la fameuse comédie du Splendid réalisée par Patrice Leconte, il est plus difficile d'imaginer qu'il donne lieu à une bataille judiciaire...

Composée par le regretté Pierre Bachelet et enregistrée en 1979, la chanson Just Because of You fait aujourd'hui l'actualité de la cour d'appel de Versailles, devant laquelle Jean-Denis Perez, son interprète, a réclamé près de 800 000 euros de royalties et de dommages et intérêts.

C'est le nouvel épisode d'un bras de fer entamé en 2003 : Jean-Denis Perez avait alors engagé une action afin d'être reconnu comme le chanteur soliste de ce véritable tube : "Le 45 tours s'est vendu à 1,5 million d'exemplaires, le film, où la chanson Just because of you revient 22 fois, comme thème principal, a été vu par 1,5 million de spectateurs et 25 millions de téléspectateurs", a-t-il récapitulé en dénonçant n'avoir pas été payé tandis que les producteurs contestent que ce soit effectivement sa voix sur la chanson. "Je chante du premier au dernier mot du texte de la chanson, donc je ne suis pas un choriste", appuie-t-il.

Pour fonder son action, Jean-Denis Perez avait même confié, l'an dernier dans les colonnes de Nice Matin, avoir dû "jouer les détectives" : "En 1978, c'était le temps où on t'appelait ; si tu étais libre, tu prenais le train, tu te retrouvais en studio à Paris, on te payait ton cachet et toute la paperasserie administrative était remise à plus tard. On fonctionnait alors sur la parole donnée. Comme on me disait que j'étais un imposteur, j'ai dû jouer les détectives. Trente ans après, j'avais fatalement perdu de vue tous les copains qui participèrent à cette session. Cela m'a pris deux ans pour tous les retrouver, mais cinq secondes seulement pour qu'ils me signent, tous, un certificat attestant que j'étais bien le seul chanteur de ce tube".

En 2006, le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt condamne la société éditrice Tinacra Music à verser une provision de 65 000 euros au chanteur. Victoire de courte durée, puisque la société obtiendra gain de cause en appel.

En janvier 2009, la cour d'appel de Versailles mandate un expert acousticien dont les conclusions abondent dans le sens du plaignant : sur Just because of you, "il y a bien un choeur interprété par trois voix féminines et une voix solo, celle de la tessiture de M. Perez".

Du côté de Trinacra Music, on dénonce une "confusion" entre les sociétés Trinacra Music et Trinacra Films : "Trinacra Music a touché 70 000 euros sur trente ans pour cette chanson". Et on signale que Jean-Denis Perez a été payé pour son travail, à l'époque de l'enregistrement : "2 000 francs soit l'équivalent aujourd'hui de 850 euros pour une séance de trois heures d'enregistrement".

Décision de la justice attendue le 29 septembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image