Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

''Twilight'' débarque en France : Tout sur l'amour fou de Kristen Stewart et Robert Pattinson !

Demain, le phénomène Twilight (voir la bande-annonce) va débarquer sur tous les écrans français ! Les innombrables affiches du film n'ont pas pu vous échapper mais à la lecture du synopsis, on peut s'interroger sur les raisons d'un succès aussi énorme outre-Atlantique, que ce soit dans les librairies ou dans les salles.

Des vampires amoureux, on en a déjà vus, et les plus surprenants seront bientôt à découvrir dans la série True Blood. Alors pourquoi ceux de Twilight fascinent-ils autant ? Comment s'est répandu un tel succès qui, en moins de 3 ans, cumule les best-sellers, les hits au box-office et l'hystérie adolescente ? Pour que le phénomène ne vous échappe pas, Purepeople.com a exploré les méandres de ce monde de vampires et de mortels...

A l'origine : une histoire d'amour calibrée pour les ados fleur bleue

Un beau matin de juin 2003, Stephenie Meyer, mère de famille de 35 ans vivant dans l'Arizona, se réveille après un rêve - celui d'un vampire qui tombe amoureux d'une adolescente, mais qui est en même temps assoiffé de son sang (métaphore évidente de la prise de sa vertu)... Sans plus attendre, elle décide de tirer le fil de cette histoire, car comment un vampire peut-il résister à la morsure d'un si joli cou ? En 2005, emballé c'est pesé, Stephenie Meyer vient de publier son premier roman ! Certes, ça flaire un peu le déjà-vu de love story impossible, mais le talent de l'auteur est d'avoir su créer tout un monde d'adolescents codifié assez torturé mais fascinant dans lequel chaque teenager du monde entier peut se retrouver et s'identifier. Remember Harry Potter...

Cette saga rom-goth - romantique et gothique - est actuellement composée de quatre romans : Fascination (Twilight en version anglaise), Tentation (New Moon), Hésitation (Eclipse) et Révélation (Breaking Dawn). La série raconte l'arrivée de Isabella Swan, surnommée Bella, à Forks, un petit bled paumé dans l'Etat de Washington où elle va vivre avec son père. Dans le lycée du coin, elle fait la connaissance d'une bande de jeunes branchés dont Edward Cullen, un jeune homme fascinant. Elle va dès lors tout faire pour percer le secret du garçon et découvrir l'amuuuur, le vrai, avec un grand A. S'en suivent des confrontations avec d'autres créatures, pas toutes aussi romantiques et bienveillantes que son chéri, des dilemmes sur l'avenir de sa relation avec le bel Edward et autres questionnements métaphysiques.

Mélange de romance et de fantastique, Twilight n'est pas un livre/film d'horreur, loin de là. Il s'agit ouvertement d'une romance qui mêle sentiments amoureux et mystères. L'histoire se concentre en effet davantage sur la relation amoureuse compliquée, voire impossible, des deux protagonistes (ben oui, pour ceux qui auraient hiberné depuis trois mois, Edward est un vampire) que sur le nombre de morsures, d'ailleurs, les draculitos de Meyer n'ont pas de canines aiguisées.

C'est l'hémorragie dans les librairies

Une success story comme ça, on n'en avait pas vu depuis... le petit sorcier à lunettes rondes. Cependant, calmons les ardeurs, Meyer n'est pas encore devenue J.K. Rowling. Elle a tout de même vendu beaucoup – le livre est resté best-seller durant un an dans les colonnes du New York Times et le dernier opus Breaking Dawn s'est vendu à 1,3 million d'exemplaires en... 24 heures ! – mais le phénomène Twilight est resté pour une grande majorité dans les mains des ados. L'auteur se défend donc modestement d'être la nouvelle J.K. Rowling (qui, elle, touche toutes les générations). Il faut dire que le public ciblé, volontairement ou non, est celui des midinettes de 16-17 ans. Quels sont les ingrédients pour susciter un tel engouement ?

La recette : un univers bien codifié


L'univers de Bella et ses amis correspond un peu à n'importe quelle vie d'adolescent. Les emménagements dans une ville nouvelle où les lycéens ne sont pas forcément les plus chaleureux, la fascination des groupes de jeunes où il y a toujours un leader, les émois qui deviennent des big love, l'intérêt pour ce qui est étranger... Bref, tous les jeunes, les filles plus particulièrement, se retrouvent et s'identifient facilement à cet amour impossible et l'aspect mystique de la relation entre Bella et Edward, aux réflexions sentimentales arrosées de questions existentielles et spirituelles sur le bien et le mal, et frissonnent avec plaisir devant l'ambiguïté et l'imprévisibilité des personnages.

La tension sexuelle, qui apparaît d'ailleurs dès la couverture du livre mais qui n'est jamais consommée, est latente et récurrente tout au long de l'ouvrage : sorte de roman érotisée mais pudique (si si c'est possible) pour jeunes filles en fleur. L'écrivain est honnête : "Si de toute ma vie je n'écrivais que pour un public d'adolescentes, j'en serais comblée car lorsqu'elles aiment quelque chose ou quelqu'un, elles y mettent tout leur coeur. C'est un formidable public". Quand on sait que Stephenie Meyer est  Mormone, on comprend mieux. Pas de gros mots, pas de scènes de sexe, pas de sang à effusion, l'auteure est l'amie des parents ! Elle est aussi relativement bien accueillie par la critique littéraire qui n'en fait pas une Jane Austen gothique mais remarque le talent avec lequel elle captive les lecteurs.

Traduit en 37 langues et affichant au compteur 18 millions d'exemplaires vendus à travers le monde (que les éditions Hachette sont bien contentes de vendre en France), Twilight fait aussi fleurir les blogs. Dans l'Hexagone, l'engouement, dans une moindre mesure, est aussi significatif. Il suffit de taper Twilight dans un moteur de recherche pour voir une multitude de sites web de fans en anglais, français ou autres langues apparaître sur les écrans. Chacun se concurrence pour avoir la dernière information mais, à la différence d'un site journalistique, pas pour la gloire du scoop, mais pour rassasier sa propre soif d'informations autour du roman et désormais du film.

Une deuxième vie au cinéma

Comment des producteurs, tout d'abord MTV Films mais finalement Summit Entertainment, ont pressenti avec le manuscrit de Stephenie Meyer une poule aux oeufs d'or ? On connaît déjà la chanson avec Buffy contre les Vampires ! Les rapports entre Buffy/Bella et Angel/Edward sont sensiblement les mêmes : ils s'aiment mais ne peuvent pas vivre leur amour pleinement à cause de leurs proches, du regard des autres, et surtout, de leurs différences. Pourquoi ceux de Meyer créeraient-ils un phénomène cette fois-là ? L'idée semblait être de ne pas faire des vampires des freaks avec oignons et crucifix à tout va, mais de les représenter surtout comme des êtres romantiques, fascinants et... différents. Ils sont pâles, voire translucides, ils ne mangent pas (évidemment, ils boivent du sang, mais ce n'est pas très classe de le faire à la cantine du lycée) et sont très mystérieux. Le comble du romantisme avait aussi été atteint en 1995 avec Entretien avec un vampire et la rencontre au sommet de Brad Pitt et Tom Cruise. Seulement, le film a vieilli, même si les filles apprécient le long métrage de Neil Jordan, Twilight donne un coup de jeune aux vampires lover et s'ancre dans la réalité de tout lycéen. Mais pour que l'alchimie fonctionne, encore faut-il trouver les bons comédiens...

La réussite au box-office d'un tel film, attendu, espéré, pleuré par des armées de fans, tient donc beaucoup à son casting. L'erreur dans le choix des personnages pouvait être fatale quand on sait que les jeunes filles ont rêvé plus d'une fois d'Edward, et se sont imaginées souvent dans la peau de Bella. Au total, 5 000 comédiens ont alors passé l'épreuve. Après plusieurs étapes d'un casting très long, les producteurs ont finalement choisi une actrice au charme certain et au jeu convaincant, Kristen Stewart (vue dans Panic Room et Into the Wild - voir son portrait et son parcours déjà important) qui incarne la fraîche Bella, et le Britannique Robert Pattinson pour jouer l'élégant et troublant vampire Edward.

Choisir les bonnes personnes devant la caméra...


La comédienne de 18 ans est parfaite pour être l'objet fragile du désir de ce nouveau Dracula. Petite chenille dans Panic Room, de David Fincher, face à Jodie Foster (elle incarnait sa fille), elle est désormais un papillon délicat dans Twilight et tient là le haut de l'affiche. Quant au beau mâle, à l'origine, Stephenie Meyer souhaitait Henry Cavill, un comédien britannique qui joue actuellement dans la série consacrée à la dynastie des Tudor. Seulement, il a déjà 25 ans, ce sera donc Robert Pattinson, 22 ans. On avait déjà remarqué le charmant jeune homme dans Harry Potter et la Coupe de feu, dans lequel il était le capitaine de l'équipe de Quidditch que Voldemort avait choisi de liquider. Cette fois, pas de problème : il est immortel ! A présent partout où il passe, il provoque l'hystérie des jeunes filles. De quoi le réconcilier avec le cinéma qui l'avait déçu parait-il depuis le tournage de ces quatrièmes aventures d'Harry Potter.

Peu connu il y a quelques temps, ils accèdent désormais au rang de super stars. Kristen avoue ne pas être très à l'aise avec cette notoriété si soudaine. A 18 ans à peine, il va falloir apprendre à gérer l'hystérie des fans mais si elles s'attaquent à quelqu'un en premier, ce sera Robert Pattinson, nouvelle icône sombre et sexy des ados. Rien qu'un changement de coupe de cheveux de sa part peu provoquer un cataclysme !

... Et derrière la caméra

Le choix se porte vers une réalisatrice qui sait parler ado sans être culcul la praline ni trash, Catherine Hardwicke. Elle a déjà signé Thirteen, sur les relations ado-mère (avec Holly Hunter et Evan Rachel Wood) et Les Seigneurs de Dogtown, sur les accros du skate : les jeun's, donc, ça la connaît ! De plus, et ce n'est pas négligeable, chacun de ses précédents films a reçu un très bon accueil des critiques et du public. Pour ne pas décrédibiliser le roman aux yeux de tous les fans et en faire un blockbuster espéré, le scénario est resté en plus très fidèle au roman. C'est Melissa Rosenberg, scénariste de la série Newport Beach entre autres, qui s'est collée à l'exercice délicat de l'adaptation. Son travail sera rapide, six semaines pour faire passer du papier à l'écran Twilight tout en restant scrupuleusement fidèle au livre. La romancière est d'ailleurs très satisfaite du travail et apparaît même dans le film pour un petit rôle. Clin d'oeil pour les fans experts !

L'autre bon choix qui explique le succès du film est sa bande-originale. Les titres sont rock, un peu gothique mais pas trop. On y trouve du Muse et du Linkin' Park, et un morceau du comédien Robert Pattinson lui-même ! Eh oui, le bellâtre sait même jouer de la guitare. La photographie et la lumière correspondent quant à elles parfaitement à l'univers pâle et pluvieux de Twilight, le livre. On pourrait presque voir à travers la peau des héros. La transposition sur écran du phénomène littéraire est devenu le huitième film de l'année 2008 à avoir fait le plus de recettes, sans décevoir personne. Il a plus précisément réalisé un démarrage fulgurant en Amérique du Nord avec des recettes qui ont atteint 70,5 millions de dollars en trois jours. Ainsi, aux Etats-Unis, ce long métrage a dépassé en quelques jours les recettes pourtant importantes de Quantum of Solace, annoncé comme LE blockbuster de cette fin d'année. Une aubaine pour Summit Entertainment qui n'a pas attendu bien longtemps pour lancer la suite, New Moon. Aux commandes de ce deuxième chapitre dont le tournage commencera en mars prochain, ce sera Chris Weitz, un autre habitué de l'univers des ados (American Pie), de l'amour (Pour un garçon) et du fantastique à gros budget (A la croisée des mondes : La Boussole d'Or).

Merci les fans ! (et Internet)

La grande force de Twilight et ce qui en fait un véritable phénomène, c'est la communauté internet qui s'est créée autour du roman, puis autour du film. Les producteurs du long métrage appuient le succès de la série à coups de chiffres : plus de 350 sites de fans, 18 des comédiens du film figuraient parmi les 30 acteurs les plus consultés d'internet en avril 2008, ou encore que la mise en ligne des premières photos du film a provoqué une telle affluence que le serveur du site MTV.com a explosé. Les jeunes d'aujourd'hui partagent facilement leurs coups de cooeur à échelle nationale voire internationale grâce à ce média sans frontière qu'est le Net. On échange des photos et surtout des infos immédiatement. Presque pas besoin de promotion puisque les fans s'en chargent sur leur blog et sur les forums. Il y en a des tonnes, en anglais et dans de nombreuses langues. En France, les fans sont à la pointe de l'info comme on peut le voir sur ce blog par exemple.

Un peu comme pour Harry Potter, les fans de Twilight ont attendu avec impatience le passage sur le grand écran, histoire de pouvoir enfin mettre des posters dans leurs chambres, autres que les couvertures des livres. Rien de plus important pour une ado amoureuse que de constituer un album photo des stars du films, de porter les T-shirts du films. Mine à goodies, le film donne une autre dimension au roman de Stephenie Meyer, les fans entrent dans l'addiction totale puisqu'on peut même rencontrer les héros en chair et en os. Lors du Comic con, événement américain où sont diffusés en avant première des films fantastiques, les spectateurs étaient pour la plupart uniquement venus pour apercevoir Kristen Stewart et Robert Pattinson. D'une manière générale, on peut dire que leur enthousiasme ne s'est pas manifesté à moitié, comme le suggère cette vidéo. Leurs réactions face aux bandes-annonces et autres premières images est sans appel : elles iront voir le film et pas qu'une fois. Le moindre événement, la moindre interrogation, suscite aussitôt des post sur les blogs, des commentaires sur les forums, et donc du bruit autour du film. Bref, on n'arrête plus de parler, de tergiverser sur qui jouera tel personnage à l'écran, quel sera le prochain livre... Tout est bon pour discuter, partager et échanger une photo exclusive autour de Twilight.

Pas chère la pub ! Mais maintenant, les producteurs ne peuvent plus lésiner sur les moyens lors des déplacements des stars (comme lors des nombreuses avant-premières qui ont déjà eu lieu à travers le monde) et chouchouter les millions de fans. En France, la question est de savoir si le film prendra la même ampleur. A voir l'engouement outre-Atlantique, difficile de se dire que ça ne fonctionnera pas ici. On peut supposer que les super fans français l'ont déjà regardé en version anglaise mais on peut parier, tel un Titanic, que c'est un film qui se regarde maintes et maintes fois quand on est accro. Un ultime conseil si vous souhaitez vous y rendre dès mercredi 7 janvier : réservez votre place avant !

Le raz-de-marée commence demain !

Samya Yakoubaly

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

M. Pokora, Christina Milian et Violet à Universal Studios- 15 août 2019.
Khloé Kardashian et son nouveau nez- 5 septembre 2019.
Après une grosse date de sa tournée à Bruxelles, M. Pokora et Christina Milian font faire ses devoirs à Violet- 19 octobre 2019.
Eva Longoria a partagé une vidéo des premiers pas de son fils Santiago, sur Instagram, le 18 août 2019.
Courteney Cox sur Instagram.
Naomi Watts a posté cette vidéo de son ancien compagnon Liev Schreiber s'amusant avec leur fils Samuel "Sammy" kai (10 ans) sur "Another One Bites the Dust" de Queen - dimanche 16 juin 2019.
La bande-annonce du film "Queens", au cinéma le 16 octobre 2019.
L'anniversaire de Romeo Beckham le 1er septembre 2019.
Khloé Kardashian et son nouveau nez- 5 septembre 2019.
Christina Milian et sa fille Violet dans le public pour le concert de M. Pokora au National Forest, à Bruxelles- 19 octobre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel