Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Après Miss Ile-de-France, Miss Pays de Loire et Côte d'Azur disqualifiées ?

Geneviève de Fontenay doit savourer : après la polémique Miss Ile-de-France, disqualifiée pour avoir posé en petite tenue pour la marque Hustler - dont le dirigeant français s'est platement excusé pour la miss, mais cela ne change rien ! -, ce sont deux autres Miss qui pourraient être menacées aujourd'hui. D'un côté, Miss Pays de Loire, la jeune et jolie Laëtitia Legros, a prêté son image à la marque Ma & Sai. D'un autre côté, Miss Côte d'Azur aurait elle aussi cédé à la tentation de la séance photo pour présenter de la lingerie (vidéo ci-dessus, cliché disponible à 3 minutes 41). Marine Laugier, élue Miss de sa région fin août, et Miss Pays de Loire élue à Saumur vont-elles à leur tour être écartées de la grande soirée, prévue le 4 décembre décembre sur TF1 ?

Ces photos seront-elles considérées comme contraires à l'éthique Miss France ? Sylvie Tellier, présidente du comité, sera probablement appelée à statuer. Lors de l'élimination de Jessica Muzaton, Miss Ile-de-France, elle dénonçait "la découverte d'une vidéo érotique contraire à l'éthique du concours". Petite précision néanmoins : la marque Hustler lingerie, pour laquelle a défilé Jessica Muzaton, n'a aucun lien avec le magazine américain porno Hustler. La marque tenait à se défendre dans Le Parisien ce matin : "notre lingerie est sexy et coquine mais n'a rien de porno".

Code de bonne conduite

A une semaine du concours de beauté, d'autres révélations pourront peut-être perturber le casting de ce cru 2011 ! Après la défection de la première Miss Ile-de-France et la disqualification de sa première dauphine, Jessica Muzaton, à une semaine du show, le comité Miss France devrait peut-être réfléchir à une évolution de son règlement. Poser pour une marque de lingerie n'a rien de choquant en 2010 - tant qu'on a pas les fesses nues dans un string ! -, les valeurs de Miss France ne sont pas pour autant entachées ! Mais Sylvie Tellier a un défi de taille à relever cette année : prouver à Geneviève de Fontenay, partie faire son propre concours, que l'élection de Miss France 2011 respectera tous les codes de respect et d'éthique qu'elle défendait à l'époque.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel