Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Attention carton : The All-American Rejects dévoilent l'ultra sexy "I Wanna" ! Regardez en exclu mondiale son clip... bouillant !

8 photos
Lancer le diaporama

Le moment que nous attendions si fiévreusement depuis leur génial passage sur la scène parisienne de La Maroquinerie (une ambiance de basement show emo-volcanique, souvenez-vous !) est enfin arrivé : après le clip du percutant Gives you hell, Tyson Ritter et The All-American Rejects dévoilent celui de I Wanna !

Un événement qui fait de vous des privilégiés à double titre : d'abord, parce qu'il s'agit de l'ébouriffant single qui a été choisi pour succéder en France à Gives you hell (alors que les Américains découvrent dans le même temps le single-titre When the world comes down, comme vous avez pu le constater avec bonheur si vous êtes inscrits à la fanpage du groupe sur Facebook...), ensuite parce que ce clip torride est une... exclusivité mondiale !

Au menu de ce second extrait du troisième brillant album du band de l'Oklahoma, When the world comes down (paru ce lundi 18 mai - si vous ne l'avez pas déjà, foncez, ne serait-ce que pour la claque intitulée Real World), un cocktail de guitares survoltées et de lyrics gourmands pour un nouveau sommet de punk rock-power pop en fusion. Toujours brillamment épaulé par ses énergiques mates (le charismatique Nick Wheeler, le roi du head/hairbanging Mike Kennerty, et le batteur fou Chris Gaylor), cet inénarrable dandy de Tyson Ritter nous gratifie de son art vocal si spécial : sur une partition qui se régale des ruptures et d'une structure couplets-refrain imparable (avec, toujours chez les AAR, ce sens aigu de la protase musicale, sensible notamment dans les amorces de refrain), le déjanté frontman savoure ses mots et se délecte de leur diction.

De fait, ce morceau lascif-explosif revendique son côté charnel, et joue de la dualité du sensuel et du sexuel. Par le texte, tout d'abord :

"And there's no way out
I gotta hold you somehow

I wanna I wanna I wanna touch you
You wanna touch me too
Everyday but all I have is time
Our loves the perfect crime

I wanna I wanna I wanna touch you
You wanna touch me too
Every way and when they set me free
Just put your hands on me
"

Mais également au travers de ce clip, qui envoie l'érotisme des campagnes Levi's se rhabiller : bijoux à fleur de peau, descentes de fermetures Eclair en rafales, scène d'amour bouillante à l'arrière d'une voiture...

We wanna, we wanna, we wanna get more of it !

G.J.

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel