Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Béatrice Dalle : pour défendre son mari, elle est prête à tout !

Comme nous vous l'annoncions hier, Marc-Olivier Fogiel a reçu ce matin l'actrice Béatrice Dalle et son époux Guenaël Meziani, afin qu'ils puissent s'expliquer sur l'article publié hier dans le Parisien, et que nous avons repris, avec des informations complémentaires que nous avions pu obtenir.

Le quotidien y révélait que le couple, marié depuis le 3 janvier 2005 (à la prison de Brest), aurait été en proie à de violentes disputes qui auraient abouti au dépôt de deux signalements par la police, une première le 10 avril et une seconde le 8 mai.

Interrogé par Marco, le couple nie les faits. Béatrice Dalle explique : "Le 10 avril, c'est vrai, nous nous sommes engueulés dans la rue. Il voulait sortir, moi pas. Alors on s'est un peu pris la tête. C'est tout. Des flics sont passés par là et ont cru qu'on se battait. [...] S'il fait un geste, s'il me tire un cheveu, il y retourne (en prison) pour des années. [...] En fait, c'est juste que comme ils ne connaissent pas la tête de mon mari, ils ont cru que c'était un mec qui m'emmerdait." Le Parisien avait rapporté que les services de police étaient intervenus dans le quartier du Marais à Paris après une grosse dispute entre les époux, sur la voie publique.

Bien renseigné, Fogiel lui rappelle alors que pour la seconde main courante, c'est elle qui aurait appelé la police, parce que son mari aurait saccagé son appartement et proféré des menaces de mort, la comédienne de 37°2 le matin dément : "C'est faux. Je n'ai jamais appelé la police. C'est simple, j'ai un téléphone fixe et un portable, on va demander un relevé d'appels. Ça doit pouvoir se faire. Mais je vous le dis, c'est faux. S'il le faut, je porterai plainte contre les flics".

Le couple explique que cette histoire "fout leur vie en l'air". Guenaël, 34 ans, confie : "Quand j'ai vu le journal, je me suis dit que j'étais mort". En semi-liberté depuis le 6 avril dernier (il travaille la journée et rentre dormir à la prison), il devait obtenir une conditionnelle au bout de trois mois de probation.

"Vu mon passif... J'ai été condamné pour des violences hardcore (ndlr : il a violé, séquestré et battu une de ses ex petites amies), j'ai été incarcéré 7 ans, (il a purgé 7 ans sur les 12 années de condamnation, NDLR) maintenant c'est clair, c'est foutu. Je suis dégoûté et abasourdi par tout ce qu'il me tombe sur la gueule. J'vais au boulot, j'ai pas de problème. Mon employeur, Dominique Besnehard (ex-agent de Béatrice), a témoigné il y a quelques jours en ma faveur. Je n'ai jamais eu de retard", explique t-il.

Béatrice ajoute "C'est dingue de raconter autant de conneries sur nous. Je vais devoir faire un démenti au procureur et au juge d'application des peines".

Aujourd'hui, le couple confie rêver de d'une vie simple et tranquille. Guenaël explique :"Elle est belle et chiante. C'est un bordel à elle toute seule. je l'aime et c'est tout".

Il est certain que le sort de Guenaël dépend entièrement de son épouse Béatrice Dalle pour ne pas voir sa liberté conditionnelle remise en cause et que le couple n'ait plus vraiment aucune "engueulade" ni sur la voie publique, ni ailleurs...

Depuis le 8 mai, soit jeudi dernier, il ne semblerait pas que ce soit le cas, d'après une enquëte de voisinage... Pour écoutez l'interview en totalité, c'est au-dessus.

Affaire à suivre !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel