Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Départ de Duroux de TF1 : Laurence Ferrari pousse un soupir de soulagement... et Gérard Louvin rayonne !

Le départ de l'ancien DG de TF1, Axel Duroux, n'a pas été sans conséquence pour la direction de la Une. Cette démission, résultant de sérieux désaccords entre Duroux et l'actuel PDG Nonce Paolini rassure certains... mais embête les autres.

D'après Le Parisien de ce jour, Axel Duroux - fraîchement débarqué de M6 avec fracas - aurait eu un plan d'action radical pour la chaîne qu'il considérait sienne. En effet, l'ambitieux quadragénaire aurait songé à totalement réaménager le pôle information de TF1.

Menaces de licenciements dans le pôle informations de TF1... et de LCI !

Pour ce faire, il avait prévu, d'après le quotidien, de faire place neuve en se séparant de Laurent Storch (directeur des programmes de TF1), de Catherine Nayl (responsable de l'information chez TF1) et Eric Revel (équivalent chez LCI, chaîne du groupe TF1). Si la chef de l'info TF1 était dans la ligne de mire de Duroux, Laurence Ferrari, aux commandes du 20 heures, était également sur un siège éjectable. Malgré le démenti de Catherine Nayl au Figaro qui niait l'éventualité du licenciement de Ferrari ou d'une supposée réforme de l'unité d'information, le Parisien insiste : la blonde qui a remplacé PPDA (un PPDA qui ne serait jamais parti si Etienne Mougeotte était encore là...) pouvait craindre pour son poste. Tout comme Gérard Louvin, conseiller artistique de la chaîne, dont le poste était également menacé : étonnant quand on sait que c'est surtout l'information que Duroux voulait réformer.

Chez LCI, l'angoisse était également de mise pour le directeur Eric Revel puisque Duroux voulait aussi sa peau. Il envisageait sérieusement de remplacer Revel par son ami Hervé Béroud, directeur de la rédaction de RTL (RTL, où Duroux officiait avant d'être embauché sur TF1) mais Paolini refusait les requêtes insistantes de Duroux. Loin d'être découragé, Axel a fait une ultime tentative pour convaincre le PDG le 22 octobre dernier... soit la veille de son départ fracassant de TF1 : l'événement de trop qui a accéléré la démission d'Axel Duroux ? Mystère puisque ce départ est entouré d'une clause de confidentialité et que cette démission, comme supposé, s'est faite à l'aide d'un gros chèque : Le Parisien avance même un montant d'un million d'euros d"indemnités...

Soulagement pour certains, amertume pour d'autres

Ainsi, Gérard Louvin, Laurence Ferrari, Catherine Nayl et Eric Revel étaient menacés d'être licenciés de leur poste actuel : le départ de Duroux a sauvé leur place et redonné le sourire. Confortés par Paolini, les voilà enfin soulagés sur leur sort. D'autres, en revanche, sont moins exaltés par cette démission : notamment Christophe Dechavanne (animateur-producteur emblématique de la chaîne) et Virginie Calmels (présidente d'Endemol France depuis fin 2007). Le quotidien annonce que tous deux attendaient beaucoup de cet homme qui avait été chargé de s'occuper de l'antenne par Martin Bouygues, principal actionnaire du groupe TF1, qui avait du intervenir lors d'une querelle entre Paolini et Duroux, il y a un mois.

Dechavanne espérait pouvoir augmenter sa visibilité dans la grille des programmes de la chaîne grâce à Axel, et Virginie Calmels attendait beaucoup de lui (lui, qui a été à la tête d'Endemol avant d'ête licencié, en 2004) pour les prochaines négociations du contrat d'Endemol avec la chaîne. Mouais... on veut bien vous soumettre toutes les analyses du journaliste du Parisien. mais enfin, si pour Christophe Dechavanne nous n'avons pas d'opinion, pour la patronne d'Endemol qui a été la cheville ouvrière du départ de Duroux d'Endemol avant que ses stocks-option soient valables... on reste très sceptiques ! même si elle n'a pas agit de son propre chef, Axel Duroux avait mis Endemol, suite à son licenciement, aux prud'hommes et gagné en cassation la jolie somme de 12 millions d'euros !

Duroux étant hors-jeu, Calmels et Dechavanne vont devoir composer sans l'influence de l'homme, parti mettre son argent sur son compte en banque déjà bien fourni par les indemnités versées par Endemol pour ce licenciement abusif.

En quittant TF1, Duroux a fait quelques malheureux... mais beaucoup d'heureux ! Remouais... Nous ne sommes pas du tout convaincus par cette analyse, mais on vous la rapporte !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Liam Di Benedetto dans "Mamans et célèbres", le 6 janvier 2020, sur TFX
Cindy Poumeyrol s'est mariée le 14 février 2020 à Bordeaux et partage des clichés du plus beau jour de sa vie.
Camille Cerf en larmes en évoquant la mort de son papa dans le documentaire "L'incroyable destin des Miss", sur C8
Exclu - Cartman au micro de Purepeople.com. Mars 2020.
Carla Moreau et Kevin Guedj (Les Marseillais) répondent aux questions de Purepeople.com
Antony Trice, candidat à "The Voice 2020". Le jeune homme de 24 ans a perdu sa soeur il y a dix ans. Il s'est confié notamment à "Purepeople.com".
Laure Manaudou perturbée par son fils Lou, 2 ans et demi, pendant sa séance de sport quotidienne le 29 avril 2020.
Estelle a remporté 120 000 euros dans "N'oubliez pas les paroles", sur France 2, le 27 mars 2020.
Sarah Lopez et Jonathan Matijas répondent aux questions de Purepeople.com
Hélène Darroze, touchée par le coronavirus, évoque ses symptômes dans le "19.45" sur M6 - dimanche 17 mai 2020
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel