Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Des vampires, des loups-garous, un otage et une love story... c'est le casting ciné de la semaine !

6 photos
Lancer le diaporama

Le mercredi sur Purepeople.com, ce n'est pas préparation à un match de foot de folie (bien que...), mais bel et bien le jour des sorties !
Ainsi, dans cette optique et comme chaque semaine, votre site préféré vous propose un petit éventail des films en salles aujourd'hui... et il y a du lourd ! Nous vous invitons donc à retrouver la suite d'une histoire d'amour humano-vampirisante, une histoire d'amour glauque étalée au grand jour, et une histoire d'amour bouleversante !

"Twilight 2 - Tentation" - de Chris Weitz - avec Robert Pattinson, Kristen Stewart, Taylor Lautner, Ashley Greene et Nikki Reed.

"Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, ce sera comme si je n'avais jamais existé." Abandonnée par Edward, celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Comment oublier son amour pour un vampire et revenir à une vie normale ? Pour combler son vide affectif, Bella court après le danger et prend des risques de plus en plus inconsidérés. Edward n'étant plus là pour la protéger, c'est Jacob (pas le délirant domestique de La cage aux folles, mais un séduisant loup-garou), l'ami discret et indéfectible qui va la défendre et veiller sur elle. Mais peu à peu elle réalise l'ambigüité des sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre...

Difficile de passer sous silence cette semaine la saga à succès imaginée par Stephenie Meyer et adaptée triomphalement au cinéma. En effet, après être venus à Paris la semaine dernière, puis être passés par Londres où ils ont participé à la Fan Party, puis par Madrid pour une présentation espagnole, et enfin à Los Angeles pour une avant-première californienne en grande pompe, on bouffe du Twilight depuis des semaines. Alors que dire de plus autour de cette romance simplette et pleine d'acné avec un soupçon de fantastique ? Rien qui n'empêchera les fans dévoués d'avoir de bons goûts cinématographiques.

"L'homme de chevet" - d'Alain Monne - avec Sophie Marceau, Christophe Lambert et Margarita Rosa de Francisco.

Carthagène, Colombie. Léo, ancien champion de boxe, s'autodétruit dans l'alcool. Son ami Jaïro l'envoie travailler au service de Muriel, jeune femme tétraplégique. Peu à peu, une histoire d'amour passionnée se noue entre eux...

Tel est le synopsis de cet Homme de chevet, qui réunit pour la première fois à l'écran le couple-phare du cinéma français - Sophie Marceau et Christophe Lambert. La star féminine, qui sort de deux immenses succès cette année - LOL et De l'autre côté du lit -, incarne donc cette jeune femme tétraplégique dans ce drame bouleversant, aux côtés de l'homme de sa vie, pour une adpatation intimiste et réussie du roman d'Eric Holder.

"Rapt" - de Lucas Belvaux - avec Yvan Attal, Anne Consigny et André Marcon.

Homme d'industrie et de pouvoir, Stanislas Graff est enlevé un matin comme les autres devant son immeuble par un commando de truands.
Commence alors un calvaire qui durera plusieurs semaines. Amputé, humilié, nié dans son humanité, il résiste en ne laissant aucune prise à ses ravisseurs. Il accepte tout sans révolte, sans cri, sans plainte, c'est par la dignité qu'il répond à la barbarie.
Coupé du monde, ne recevant que des bribes d'informations par ses geôliers, Graff ne comprend pas que personne ne veuille payer la somme qui le délivrerait.
Au-dehors, son monde se fissure au fur et à mesure de la révélation de sa personnalité. Tout ce qu'il avait réussi à garder d'intimité, son jardin secret, est révélé à sa famille par l'enquête de police ou celle de la presse.
Chacun découvre un homme qui est loin de ressembler à celui qu'il imaginait.
Quand il retrouvera la liberté, ce sera pour s'apercevoir qu'il a tout perdu, l'amour des siens, l'estime de ses collègues, son pouvoir, la confiance en ses proches.
Sa libération se révélera plus difficile à vivre que sa captivité.

Yvan Attal qui a perdu énormément de poids pour interpréter le rôle - au point que sa femme Charlotte Gainsbourg "n'avait plus envie de baiser" avec lui -, offre une interprétation qui pourrait, à l'instar du Vincent Cassel de Mesrine l'année dernière, lui apportait un César mérité en février prochain.
Il habite littéralement ce Rapt de la première à la dernière scène avec une force et un investissement qui laissent pantois.
Inspiré de la terrible histoire du baron belge Edouard-Jean Empain, ami du président Valéry Giscard d'Estaing et président du groupe Empain-Schneider, qui incarnait la puissance, l'élégance et le capitalisme dans les années 1970 avant de se faire kidnapper en 1978 et que des scandales autour de sa vie privée éclatent et ruinent sa vie après sa libération, Rapt est un trip cinématographique prenant, terrible et touchant. Des ingrédients qui en font le film de la semaine.

Vous avez dorénavant toutes les bobines entre les mains pour choisir vos films et passer de doux, terrifiants et jouissifs moments dans de belles et réconfortantes salles obscures.
Viva el Cinema !

Mathieu Lecerf

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel