Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ecoutez Harry Roselmack au micro de Nikos défendre son émission... sur la banlieue !

Harry Roselmack propose ce soir un tout nouveau magazine, où le mot investigation n'a, semble-t-il, pas été galvaudé. Dans Derrière les murs de la cité, le joker de TF1 a choisi de montrer les banlieues comme vous ne les avez jamais vues à la télévision. Adapté d'un format de la BBC, le principe de l'émission est l'immersion presque totale et filmer sans recours à la caméra cachée. Pour son premier numéro Roselmack a choisi Villiers-le-Bel (Val D'oise), la cité qui s'est embrasée en 2007 après la mort de deux jeunes gens.

Ce matin dans le 6/9 d'NRJ, Nikos a joint par téléphone son collègue de TF1 pour lui demander quelques précisions sur les coulisses de ce document. Après un long repérage, Roselmack, un preneur de son et un cadreur se sont installés un mois dans un appartement de la cité, mais cela n'a pas été facile d'obtenir l'autorisation de filmer. Maintes fois le tournage a été menacé. Un soir, ils ont même dû quitter la ZAC en catastrophe.

Selon Roselmack, c'est justement parce que la télévision donne souvent une image caricaturale qu'ils ont tout de même pu travailler : "On a expliqué que notre objectif était de venir à un moment où il ne se passait pas d'émeutes ni de violence particulière... Mon parcours, ma notoriété ont sans doute plus joué en ma faveur que le fait que je sois noir."

Harry et son équipe seront donc restés un mois, dormant quatre nuits par semaine sur place, rencontrant les habitants et choisissant Rex comme fil conducteur au film. C'est un père de famille qui joue un peu le rôle de grand frère du quartier, c'est aussi un ancien membre de gang. À Nikos, Roselmack confiait que ce qui l'a le plus surpris, "c'est de découvrir autant de failles dans un monde qu'on décrit comme extrêmement dur. Ce n'est pas parce qu'on ne s'y attend pas, c'est parce qu'on ne s'y intéresse pas." Ecoutez l'intégralité de l'interview ci-desus !

Le journaliste préféré des français, qui vient de faire son entrée dans le Who's who, va devoir convaincre. Le sujet est sensible et la promesse est immense. Verdict ce soir à 23h15 sur TF1.

A.D.

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel