Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ecoutez la première maîtresse de Sarkozy balancer : "Il avait des fesses trop grosses !" (réactualisé)

Réactualisation du 26/10/09 à 12h20 : Ecoutez Anne-Marie Laroche-Verdun s'exprimer dans le 6/9 de NRJ, ce matin. Elle était interrogée par Nikos, Mustapha et Florian.

"Je vous aime parce que vous êtes belle"... A 5 ans, Nicolas Sarkozy aimait déjà les belles femmes et savait comment charmer son auditoire. Précoce notre président de la République !

Dans un livre de souvenirs, Anne-Marie Laroche-Verdun, la première maîtresse du "petit Nicolas" comme ses l'amis l'appelaient à l'époque, va lever le voile demain sur certains pans de l'enfance de celui qui est devenu maire de Neuilly/Seine à 28 ans et président des Français à 52 ans.

C'est elle qui lui apprendra à lire, en 12e (équivalent de la grande section de maternelles) grâce à la méthode Boscher mais aussi ses premières opérations de calcul. C'était il y a exactement cinquante ans, au cours privé Saint-Louis, dans le VIIIe arrondissement de Paris, près du parc Monceau.

Anne-Marie Laroche-Verdun a transmis le manuscrit de son livre J'ai été la première maîtresse de Sarkozy au président avant de le faire publier. Ce dernier l'a lu et n'a émis aucune objection à sa parution. Elle précise même n'avoir eu aucune modification à apporter.

Alors qu'avait-il de particulier l'élève Sarkozy en cette année scolaire 1959-1960 ? Etait-ce un petit génie ? Un cancre ? Un leader ? Un suiveur ?

Non, d'après Anne-Marie Laroche-Verdun qui s'exprime dans le Parisien, Nicolas Sarkozy était "un garçon trop mignon, timide et bûcheur". Elle ajoute : "Nicolas ne commandait pas, il avait peur des autres. Il détestait la bagarre, chahuter. Il était très honnête."

Mais l'élève au parfait profil de premier de la classe, qui passait souvent ses récréations dans les jupes de sa maîtresse (c'est elle qui le dit !), avait aussi des lacunes. Si, si, et c'est là que cela devient amusant.

Anne-Marie Laroche-Verdun avoue, et le président n'a rien changé à ses dires, qu'il "n'avait pas la fibre artistique. Les dessins, les découpages, ce n'était pas sa tasse de thé." Elle explique : "En sport, au relais, il ne faisait pas non plus d'étincelles. Une petite Véronique l'accusait de faire perdre son équipe parce qu'il avait les fesses trop grosses." Hihihihihi ! Vous comprenez mieux pourquoi notre chef de l'Etat est devenu une brute du jogging ? Un traumatisme lié à l'enfance ? Sûrement...

D'ailleurs en vacances de la Toussaint au Cap Nègre, pour sa première journée de repos samedi, Nicolas s'est adonné à ses activités favorites : le jogging vers 11 heures et une belle randonnée à vélo en fin d'après-midi. Oublié le malaise vagal ...

Entre Carla Bruni-Sarkozy qui raconte ses séances de psychanalyse en vue d'un documentaire et une maîtresse d'école qui raconte la vie de son mari : tout, tout, tout, on saura tout sur les Sarkozy ! Chouette !

Attendons-nous bientôt à avoir, dans les rayons de nos librairies, les mémoires des institutrices de Jean Sarkozy, le fils prodige ou encore celui du maître-nageur du petit Louis dans J'ai appris à nager à Louis Sarkozy !

Emma d'Uzzo

J'ai été la première maîtresse de Sarkozy par Anne-Marie Laroche-Verdun aux éditions Fizzi

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel