Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Embrouilles : Françoise Laborde et Rachid Arhab sont au CSA... mais toujours liés à France 2 !

C'est ce que l'on peut appeler un sacré conflit d'intérêt, ou une belle violation de la déontologie !

Les deux journalistes Rachid Arhab et Françoise Laborde sont membres du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) pour six ans, mais n'ont pas démissionné de leurs anciennes fonctions sur France 2, et n'ont été que "détachés" auprès du CSA. S'ils ne peuvent cumuler les deux emplois, cette assurance de retrouver leurs fonctions à France Télévisions après leur mandat au CSA peut choquer.

Selon le CSA, il n'y a aucun problème à tout ça, comme nous l'apprend Le Parisien : "Le détachement résulte de la loi ou de la réglementation. Pour exercer un mandat national parlementaire ou européen ou pour être membre du gouvernement, le journaliste est détaché d'office, prévoit en effet l'article 35 de la convention collective des journalistes. Il en est de même pour l'exercice d'une fonction dans un cabinet ministériel. A l'issue de ce détachement, il est réintégré de droit avec le bénéfice de son ancienneté dans sa résidence, en priorité dans son ancienne fonction ou, sinon, dans un poste équivalent".

Etrange système qui permet à ces deux journalistes d'avoir le beurre... et l'argent du beurre !

Si Rachid Arhab n'a pas souhaité répondre aux questions du Parisien, Françoise Laborde ne voit pas où est la polémique : "Mon contrat de travail est suspendu. Je n'ai aucune raison de démissionner, ce serait considéré que je suis mal à l'aise. Or, je ne le suis pas. Il y a une disposition de droit qui s'applique, validée par le Conseil d'Etat et France Télévisions. Et j'ai suffisamment fait la preuve de mon indépendance d'esprit - qui n'est pas liée à mon statut administratif ou juridique - pour n'avoir à recevoir de leçon de personne".

Pourquoi être sur la défensive si tout est objectivement normal ? Et travailler six ans, puis avoir trois ans de carence, pour être sûr de retrouver son poste et tous ses avantages neuf ans après en avoir été détaché... n'est-ce pas tirer un peu sur la corde ?

Agnès Molinier, présidente de la Société des Journalistes de France 2 confie, toujours dans le quotidien : "Je ne connais pas de journalistes qui peuvent revenir dans leur entreprise d'origine neuf ans après l'avoir quittée. Cela me paraît un énorme privilège dont bénéficient des personnes censées devoir montrer l'exemple car ce sont, en quelque sorte, nos pairs". Elle ajoute qu'à la date de leur retour il devrait y avoir (9 ans après, ça parait évident...) une éventuelle suppression des postes des revenants et ils toucheraient alors leurs indemnités de licenciement...

Il paraît clair que le système de détachement n'est pas sain... une nouvelle réforme M. Sarkozy ?

A.I.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Julia Vignali en interview pour "Purepeople", mardi 3 septembre 2019
Inès Vandamme de "Danse avec les stars 2019" en interview pour "Purepeople", le 4 septembre
Iris Mittenaere dans "Je t'aime etc.", 16 avril 2019, sur France 2
Bande-annonce du film "Le dernier poumon du monde" de Yamina Benguigui.
Story Instagram de Shy'm le 21 septembre 2019 lors du lancement de la saison 10 de Danse avec les Stars sur TF1
Emmanuel-Philibert de Savoie publie une vidéo de sa fille Luisa en juin 2019.
Agathe Auproux sur Instagram.
Laeticia Hallyday filmée par Sandra Sisley au Bar de l'oubli, à Saint-Barthélmy, le 16 juillet 2019.
Larusso
Story Instagram de Laurie Cholewa au mariage de François-Xavier Demaison et Anaïs Tihay, le 7 juin 2019 au château de Valmy à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel