Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Gérard Jugnot, Pascale Arbillot et des bombes horrifiées... c'est le casting ciné de la semaine !

6 photos
Lancer le diaporama

Le mercredi sur Purepeople.com, ce n'est pas nasi-goreng sur une plage de Bali (oh là là, c'est même très loin...), mais bel et bien le jour des sorties !
Dans cette optique et comme chaque semaine, votre site préféré vous propose un petit éventail des films en salles aujourd'hui. Nous vous invitons donc à retrouver Gérard Jugnot dans une comédie ratée, François-Xavier Demaison dans une comédie ratée, et de charmantes jeunes femmes pour un film d'horreur très réussi ! Ouf !

"Rose et Noir" - de Gérard Jugnot - avec Gérard Jugnot, Bernard Lecoq et Juan Diego.

En 1577, Pic Saint Loup, grand couturier sur le déclin, se voit confier par le roi Henri III, une mission diplomatique : il doit confectionner sa plus belle robe de cérémonie pour le mariage arrangé d'un de ses neveux avec la fille d'un Grand d'Espagne. Dans une Espagne catholique intégriste qui traque protestants, amures, juifs et homosexuels, Saint Loup va se mettre en chemin entouré de ses gens. Ce qu'il ignore, c'est qu'il part avec un protestant - son fidèle secrétaire -, bien décidé à cacher une bombe dans la robe pour venger les siens de la sanglante Saint-Barthélémy. Il part également avec son "nègre" - un Maure - qu'il doit transformer en blond normand, avec son parfumeur, son "nez" - un juif marrane -, ainsi que son coiffeur, une folle perdue. Tout ce joli petit monde "persona non grata" va se retrouver chez le père de la fiancée, un détraqué de la pire espèce, qui n'est autre que le grand inquisiteur de Cordoba...

Est-ce la reprise au théâtre de "La Cage aux Folles", avec Christian Clavier et Didier Bourdon qui a donné la mauvaise idée à un autre de la bande du Splendid - Gérard Jugnot - de signer cette loufoquerie vulgaire et sans intérêt ? Toujours est-il que même s'il y met beaucoup du sien pour promouvoir son nouveau film, rien ne prend. Ni l'humour au raz des pâquerettes, ni le discours manichéen et simpliste sur la tolérance - religieuse, sexuelle et raciale. Voir les comédiens lâchés dans la nature faire leur possible pour ne pas être ridicules en devient même gênant... A éviter absolument.

"Divorces" - de Valérie Guignabodet - avec François-Xavier Demaison, Pascale Arbillot et Juliette Arnaud.

Valentine et Alex sont mariés, avocats tous les deux, spécialisés dans les affaires familiales. Dans l'exercice de leur profession, ils défendent le divorce du XXIe siècle : à l'amiable, dans la sérénité et le respect de l'autre, de préférence en garde alternée et en famille recomposée, loin des vases cassés et des atroces scènes de ménage de la génération précédente.
Jusqu'au jour où, à cause d'un banal adultère, leur couple vole en éclats. Et la réalité du divorce les rattrape : fini les beaux discours, place à la guerre...

Après le yin et l'énorme succès de "Mariages !" en 2004 (deux millions de spectateurs), la réalisatrice Valérie Guignabodet ("Danse avec lui") s'attaque au yang avec "Divorces". Pour cette nouvelle comédie autour du couple, Jean Dujardin et Mathilde Seigner ont laissé leur place à François-Xavier Demaison (Coluche) et la charmante Pascale Arbillot ("Coco").
Aux côtés du duo d'acteurs, nous retrouvons
Brigitte Catillon, Juliette Arnaud, Zinedine Soualem et Serge Hazanavicius. Mais ça ne prend définitivement pas. Signez les papiers qu'on en finisse !!!

"The Descent : Part 2" - de Jon Harris - avec Shauna Macdonald, Natalie Jackson Mendoza et Gavan O'Herlihy.

Rescapée de l'expédition du premier volet, Sarah émerge seule des grottes des Appalaches, totalement traumatisée par les événements qui s'y sont produits. 24 heures plus tard, le shérif local l'oblige à redescendre sous terre afin de guider l'équipe de secours qui cherche désespérément ses cinq amies disparues. Alors que le groupe s'enfonce dans les profondeurs, Sarah commence à réaliser toute l'horreur de cette mission. Le danger qui les guette, tapi dans les ténèbres de la grotte, est encore plus féroce que celui auquel Sarah a survécu...

Les films d'horreur mettant en scène de charmantes jeunes femmes sont décidément à la mode. Il suffit de voir "Jennifer's Body" avec Megan Fox ou "Sorority Row" avec Rumer Willis, pour s'en rendre compte. En 2005, un petit film d'horreur britannique terrorisait les spectateurs du monde entier : "The Descent", l'histoire de six jeunes femmes qui partaient dans les Appalaches pour une expédition spéléologique. Cette suite réussie est tout aussi captivante et terrifiante que le premier volet. A aller voir les yeux fermés... vous passerez de toute façon deux heures dans le noir !

Vous avez dorénavant toutes les bobines en main pour choisir vos films et passer de doux, terrifiants et jouissifs moments dans de belles et réconfortantes salles obscures.
Viva el Cinema !

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel