Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Hunger Games : Un succès monstre entaché par des fans racistes

5 photos
Lancer le diaporama

Le revers de la médaille n'a pas tardé à venir entâcher le succès phénoménal de Hunger Games. Précédé d'un buzz monstre, le premier volet de la trilogie adaptée des livres de Suzanne Collins a récolté 155 millions de dollars dès son premier week-end sur le sol américain, entrant directement dans le classement des meilleurs démarrages devant Spider-Man et Twilight.

Alors que la presse est majoritairement enthousiaste et que le phénomène semble bel et bien parti pour occuper les adolescents pendant quelques années, une poignée de fans s'est exprimé avec violence sur un détail qui n'est pas passé inaperçu - du moins pour eux.

Choisis pour représenter le District 11 dans les Hunger Games, un jeu télévisé où une douzaine d'adolescents s'entretuent pour divertir les plus riches, les personnages de Rue et Tresh sont incarnés par Amandla Stenberg et Dayo Okeniyi, deux comédiens afro-américains qui ont provoqué la colère d'une minorité.

En l'espace de quelques jours, celle-ci s'est empressée de rappeler que le roman décrivait Rue et Tresh comme ayant simplement la peau mate. Véritable foutoir ouvert au plus grand nombre, Twitter a ainsi vu paraître un certain nombre de commentaires racistes qui ne méritent même pas d'être cités puisqu'ils se répandent tous en violence gratuite contre les deux acteurs et contre Lenny Kravitz, qui joue le mentor Cinna.

Interrogée par US Weekly il y a quelques jours, Amandla Stenberg, 13 ans, s'est contentée de répondre par le silence à cette polémique absurde. À la place, elle a rappelé que l'expérience était un véritable bonheur : "En tant que fan des livres, je suis heureuse de faire partie de la famille Hunger Games. Ce fut une expérience fantastique. Je suis fière du film et de ma performance. Je veux remercier tous les fans et la communauté de Hunger Games pour leur loyauté et leur soutien." De son côté, Dayo Okeniyi n'a pas non plus souhaité répondre à la controverse, certainement pour ne pas la nourrir.

Hunger Games continue de passionner les spectateurs à travers le monde et plus particulièrement le public américain. En France, le film vient de passer le cap des 500 000 spectateurs. Le tournage de la suite, L'Embrasement, devrait commencer cet été sous la houlette de Gary Ross, tandis que le studio laisse planer l'hypothèse selon laquelle la dernière partie de l'histoire sera coupée en deux films, comme Twilight et Harry Potter.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image