Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Interview exclusive : Christopher de "Mon Incroyable Fiancé 2" dit tout de son parcours... et de la jolie blonde qu'il a trouvée !

L'émission Mon Incroyable Fiancé 2 vient enfin de se terminer et en beauté en plus : Christopher le beau breton de 24 ans, qui devait faire croire à ses proches qu'il était devenu homosexuel et les convaincre d'assister à son mariage, a réussi son pari. Après moult péripéties imputables à son insupportable partenaire Emeric (qui était comédien), Christopher a tenu bon et n'a pas cédé à la tentation de taillader les vêtements de son partenaire en pleine nuit. Son mental lui a permis d'accéder à l'épreuve ultime : la cérémonie.

Même si seule sa maman était présente lors de la cérémonie, il a quand même remporté la somme en jeu et a pu constater que : 1) on lui avait menti pendant 13 jours 2) Emeric n'était pas une vraie tête à claques dans la vie puisqu'il est en réalité comédien 3) ses proches ont été visiblement soulagés de savoir que tout ça n'était qu'une mascarade et 4) Waouh ! 100 000 € c'est bien quand même.

Maintenant qu'il a les sous et qu'il peut enfin s'exprimer dans la presse, il est temps pour Christopher de revenir sur cette aventure médiatico-humaine inédite. Le beau jeune homme de 24 ans (et jeune sosie de Benjamin Castaldi) a donc accepté de répondre à nos questions sans langue de bois... Ou presque.

Vous avez gagné les 100 000 € en jeu, qu'allez-vous en faire ?

Mon frère a eu son permis il y a peu, je lui ai donc offert une voiture avec cet argent, je me suis également payé mes permis moto et voiture. J'ai évidemment aussi pensé à ma mère et je songe à me prendre un appartement. Je vais peut-être aussi placer un peu de cet argent. Mais qu'on se le dise, même si c'est une grosse somme... l'argent part vite !

Vous avez remporté les 100 000 € alors que la règle n'a pas été respectée puisque si votre mère était bien présente... votre père était, lui, absent. Pourquoi ne s'est-il pas présenté au mariage ? Avait-il du mal avec l'annonce de votre homosexualité annoncée ?

Pas vraiment. On est en très bons termes : je l'aime, on s'aime, on est une famille. C'est juste qu'il ne voulait pas assister au mariage devant les caméras. Je l'ai appelé avant le mariage et il a refusé : mais s'il n'avait pas été filmé, il serait venu. Mais lui comme tous mes proches sont fiers et contents que je sois allé jusqu'au bout.

On est content pour vous aussi. Surtout qu'être arrivé jusque là n'était pas évident avec un partenaire aussi "particulier" qu'Emeric. N'avez-vous jamais eu de doutes quant à son rôle de comédien ?

Non, vraiment pas.

Même quand il a déclaré vouloir vous embrasser ?

Non, même là. Vous savez ce n'est pas la première fois qu'un garçon veut m'embrasser donc non, ça ne m'a même pas étonné !

Ah bon. Pourtant, son comportement était parfois un peu surjoué... Maintenant que vous le connaissez un peu, vous pensez qu'il peut accéder à une carrière de comédien comme son prédecesseur Laurent Ournac qui s'illustre maintenant dans des téléfilms sur TF1 ?

Je pense qu'avec du boulot, on peut tous arriver à tout. Emeric aussi. Pourquoi pas ?

Et qu'en est-il de vos relations actuellement ? Dans un magazine, il a déclaré que vous ne serez jamais amis car trop différents... Vos rapports ont tout juste l'air d'être courtois.

C'est vrai. C'est quelqu'un de bien mais je ne lui paierai pas un aller-retour Paris/ Bretagne toutes les deux semaines ! Nous sommes différents, il a une génération de plus que moi, il a déjà une famille, un bébé... Et puis, on ne se connaît pas. Moi, j'ai dû me livrer pour le jeu, mais lui a endossé un rôle tout au long de l'aventure, je ne connais donc rien de lui. Si on se croise, il n'y a aucun souci entre nous, mais... n'oublions pas qu'il m'a mené la vie dure pendant le jeu !

Effectivement, on a pu le voir. Il était une vraie tête à claques dans son personnage. Particulièrement insupportable ! Vous avez eu du courage...

C'était juste son personnage. Mais des gens comme ça existent, des "taches" comme ça il y en a. Même si l'envie de vouloir en faire un Picasso était là, il fallait savoir rester calme. Et puis, je ne suis pas facile à vivre non pus, je suis loin d'être parfait. Donc ce n'est pas du courage, je ne me considère pas comme exceptionnel, je n'ai rien fait de génialissime.

C'est pas faux, mais vous avez quand même supporté le personnage Emeric d'une part et contribué au message de tolérance que la chaîne a souhaité promouvoir via l'émission, d'autre part : un beau rôle quand même...

Oui, mais nous concrètement, on a rien fait d'unique. On a agi comme on devait le faire et si ça sert de message tant mieux. On ne s'est jamais comporté d'une façon particulière à cause des caméras : le respect et la tolérance sont valables tout le temps. Et je suis un mec comme ça, j'ai été éduqué dans ce sens là. J'ai surtout pu remarquer à quel point c'était un challenge difficile à relever et pourtant j'avais la motivation des 100 000€. Les jeunes qui doivent faire leur coming-out sont dans des positions plus délicates. Je ne suis pas un exemple à suivre particulièrement, mais si ma façon de penser, de parler ou de me comporter a contribué à véhiculer un bon message c'est que du plus. Je suis quand même le premier hétéro à avoir fait son coming-out ! Tout a fait que l'expérience était enrichissante même si c'était difficile : ça m'a parfois traversé l'esprit de vouloir arrêter, mais foncièrement, je ne suis pas un mec qui baisse les bras, c'était aussi ça ma motivation. En plus de ma famille.

C'est un beau message de tolérance que la chaîne a voulu transmettre, pourtant les clichés étaient quand même présents. Vous avez vous-même dit qu'être homo, c'était une sexualité, pas une façon de se comporter (quelle belle phrase !) Pourtant, vous aviez quand même deux coachs. En quoi faut-il être coaché pour... devenir gay ?

Une belle phrase peut-être, mais vraie surtout. Les coachs [Benjamin Bove et Xavier Anthony, deux anciens Queers, nldr] ne nous ont pas aidés à devenir gay, ils étaient surtout là pour le moral. Ils sont passés par là : faire son coming-out, c'est difficile. Ils étaient surtout présents pour nous rassurer et nous booster le moral au moment de faire notre coming-out. Ils étaient comme des entraîneurs au basket : si tu sais jouer au basket, tu n'as pas besoin de coach, quand tu ne sais pas... il te faut un entraîneur ! Mais ça ne m'étonne pas que certains se plaignent de la présence de stéréotypes dans le programme... il y aura toujours des gens pas contents : ils n'ont qu'à réaliser l'émission dans ce cas-là ! Je pense surtout que les fameux clichés décriés comme la fête très "Gay Pride" ou les avances d'Emeric étaient surtout destinées à déstabiliser. Pas pour agacer ou stéréotyper les homos.

Malgré toutes les précautions prises pour crédibiliser le programme, certains homos continuent de voir là une émission de gay... pour hétéros. Un programme qui ne fait pas l'unanimité donc. D'ailleurs, les audiences ont presque été divisées par deux par rapport à l'émission en 2005 avec Laurent Ournac et Adeline. Pourquoi selon vous ? Est-ce la thématique de l'homosexualité... ou la qualité du programme ?

Non, je ne pense pas. Je crois surtout que la baisse d'audience est due à la muliplication des chaînes de télé avec l'arrivée de la TNT.

Si vous le dites. Et comment votre passage à la télé a t-elle été perçue par le public ? Avez-vous eu des critiques ?

Absolument pas. Même si vu mon gabarit, on ne vient pas souvent me chercher des problèmes ! Mais globalement, je n'ai pas eu de retombées négatives. Les gens disent que je passe bien à la télé. Apparemment, je n'ai pas trop l'air d'un abruti fini, c'est rassurant !

Ce passage à la télé vous a donné des idées ? A 24 ans, comment voyez-vous votre avenir professionnel ? Avec des projets... à la télévision par exemple ?

Oui, complètement ! Mais pour l'instant, je n'ai pas vraiment eu d'offres, mais c'est évident que la télévision m'attire. Déjà, cela changera mon niveau de vie puisque je suis barman pour l'instant et puis mon actuel job est sympa jusqu'à 25 ans... mais après ? Je préfère faire un boulot à la télé, un métier que j'aime plutôt que de soulever des parpaings ou me lever hyper tôt pour fabriquer du pain par exemple. La vie est trop courte pour ne pas faire ce qu'on aime. Maintenant, je ne sais pas vraiment dans quel genre je peux faire mes preuves, je ne sais pas ce que je sais faire et encore une fois, je n'ai pas encore eu de propositions. Mais quand on s'embarque à faire de la télé-réalité, c'est forcément qu'on veut se faire connaître pour travailler à la télé, il faut être honnête. Et puis il y en a plein qui ont réussi en sortant d'une télé-réalité !

Ah bon...

Oui.. enfin, heu... il doit y en avoir.

Là comme ça, non, on ne voit pas...

Mais si, heu.... Steevy ! Il est chroniqueur chez Ruquier, non ?

Mouais. Mais pour vos projets professionnels, vous n'avez pas peur de l'étiquette "télé-réalité" ? Adeline qui était à votre place en 2005 a même changé de nom pour tenter de percer. Être rangé dans la catégorie "Mon Incroyable Fiancé" peut-être lourd à gérer...

Je ne sais pas encore. Je pense que c'est une force d'avoir participé à cette émission, mais je ne sais pas comment je gérerai les choses. De toutes façons, face à mes détracteurs je sais comment réagir : comme le dit ma mère, "le meilleur des mépris c'est l'indifférence".

Waouh ! C'est beau ce que vous dites. Et qu'en est-il de la jolie blonde pour laquelle vous aviez craqué lors de la toute première émission, avant qu'on ne vous révèle le vrai principe du jeu. Vous avez réussi à avoir son numéro ?

Oui, oui.

Hein, hein... et alors ? Racontez !

J'ai eu le numéro de cette jolie fille, mais comme elle vit à l'étranger et qu'elle est actrice, c'était difficile. Elle travaille entre l'Espagne et Los Angeles donc... disons que... bon, on a dû.. enfin, on ne voit pas les choses plus loin.

Donc, vous êtes un coeur à prendre ? Vous cherchez l'amour ? Vous voulez que l'on passe une petite annonce sur Purepeople.com ?

Non, non ça ira ! Je ne cherche pas l'âme soeur. Je ne veux pas de filles qui viennent me voir parce qu'on parle un peu de moi : se servir de ma notoriéré pour du boulot, oui, mais pas pour trouver l'amour. Je rencontrerai mon âme soeur comme ça, au détour d'un carrefour peut-être...

C'est mignon ! Et a priori, vous aviez participé à l'émission pour trouver une relation sérieuse ?

Non, pas vraiment. L'émission était présentée comme un programme de dating. Je voulais surtout passer de belles et sympathiques vacances au soleil !

Et c'était presque le cas. Le mot de la fin, Christopher ?

La vie passe vite, il faut en profiter. Il faut être gentil avec son entourage, avec les gens qu'on aime parce qu'il faut se dire qu'ailleurs, il y a des gens qui vivent dans la misère et qui subissent la guerre. Alors tant qu'on a des circonstances favorables, il faut en profiter.

 

Même si ces derniers propos ressemblent à la tirade d'un garçon encore bien jeune, le beau Christopher étonne par sa gentillesse et sa sincérité. A 24 ans, cet attachant breton se révèle mature et amusant avec une impressionnante force de caractère pour avoir vécu cette aventure Mon Incroyable Fiancé, jusqu'au bout. Souhaitons-lui ce qu'il y a de meilleur comme une jolie carrière qu'elle soit à la télé ou ailleurs. Et espérons qu'il trouvera bientôt une jeune femme pour remplir son petit coeur !

Propos recueillis par Allyson Jouin-Claude


Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Christina Milian et M.Pokora le 1er août 2020 sur Instagram.
David Guetta en pleine séance de sport avec son fils Elvis le 19 juillet 2020.
Grégoire Puel
Alessandra Sublet son amoureux Jordan le 13 août 2020.
Camille Lellouche se déhanche dans une petite robe à Saint-Tropez le 18 juillet 2020.
Nicolas Sarkozy a publié une vidéo de son nouveau livre "Le Temps des Tempêtes, tome 1", imprimé dans le plus grand secret au mois de juillet. Il sort le 24 juillet 2020.
Vanessa Paradis, invitée dans l'émission "C à Vous" sur France 5.
Laeticia Hallyday, en manque de sa grand-mère Elyette Boudou, a cuisiné son poulet du dimanche le 26 avril 2020.
Clémentine Célarié invitée dans l'émission "C à Vous", sur France 5. Le 2 juin 2020.
Bande-annonce de Koh-Lanta, épisode prévu le 8 mai 2020 sur TF1.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel