Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jennifer Lawrence : ''Cela devrait être illégal de traiter quelqu'un de gros''

10 photos
Lancer le diaporama

Considérée comme obèse lorsqu'elle débutait à Hollywood il y a quelques années de cela à peine, Jennifer Lawrence garde depuis une certaine rancoeur contre le poids et la représentation des kilos en trop ou bourrelets qui peuvent ruiner une carrière, une vie, des relations. Et la belle de 23 ans ne manque pas une occasion pour égratigner ceux qui, notamment dans les médias, contribuent à diaboliser le poids et l'obésité.

Pour la comédienne adepte du franc-parler, un mot tout simple catalyse toute cette haine envers le surpoids. Face à la célèbre présentatrice Barbara Walters – qui l'invitait à l'occasion d'un show spécial sur ABC, Barbara Walters Presents: The 10 Most Fascinating People of 2013 –, Jennifer Lawrence affirme que "ça devrait être illégal" d'utiliser le mot "gros" à la télévision. Pour elle, ce terme de "fat" véhicule bien trop d'ondes négatives, en plus d'être perçu comme un défaut physique. Conséquence, l'adolescent "gros" le vit mal. En somme, c'est aussi le terme de "normal" que la star hollywoodienne vient remettre en cause. Ou pourquoi faudrait-il à tout prix catégoriser et étiqueter ?

"Cela devrait être illégal de traiter quelqu'un de gros à la télé", tonne la comédienne, en colère. "Qu'est ce qu'il y a de drôle à humilier les gens ?", questionne-t-elle ensuite, avant d'épingler les responsables. "Je pense que les médias devraient prendre leurs responsabilités sur l'effet qu'ils ont sur la jeune génération, sur ces filles qui regardent ces émissions et qui essayent de voir comment parler, comment avoir l'air cool, comment être comme si ou comme ça", affirme-t-elle. Pour J-Law, dont les formes généreuses ont souvent été critiquées par certains médias, le mot gros devrait entrer dans une classe de termes sur lesquels il faudrait légiférer : "On est en train de réglementer les cigarettes, le sexe ou les jurons, parce que ça a un effet sur les jeunes, alors pourquoi ne sommes-nous pas en train de réglementer des trucs comme ce que les gens appellent gros", interroge l'actrice.

Alors que récemment, Jennifer Lawrence voyait resurgir dans l'actualité une couverture vieille de deux ans et demi pour la simple raison qu'elle avait été victime d'une horrible retouche photo, la jeune blonde à la coupe garçonne à l'affiche de Hunger Games – L'Embrasement continue de se poser en modèle. Et c'est justement parce qu'elle incarne Katniss Everdeen, le genre d'héroïne à inspirer les jeunes ados, que Jennifer Lawrence prend ses responsabilités et s'affiche comme une contre-Miley Cyrus. Quant à son poids, l'actrice ne mâche pas ses mots, avec en ligne de mire ce passé traumatisant : "Si quelqu'un me parle encore de régime, je vais clairement lui dire d'aller se faire foutre", a-elle déclaré dans les colonnes du magazine Harper's Bazaar.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel