Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jennifer Lawrence, gourmande, ruine une robe sur le tournage d'American Bluff

Chez Jennifer Lawrence, la maladresse innée. La belle nous en a offert une énième preuve, bien involontairement, par la voix de Michael Wilkinson, le costume designer d'American Bluff. Lors d'une table ronde modérée par Vanity Fair, le spécialiste des costumes sur ce film rétro et sexy a expliqué comment la gourmande Jennifer Lawrence avait ruiné une robe... à l'aide de Doritos, ces fameuses chips tortillas.

Fort heureusement, le scénario d'American Bluff avait prévu le coup. À l'origine, du champagne devait être renversé sur cette robe. Wilkinson avait donc créé quatre répliques argentées totalement identiques de la tenue, au cas où plusieurs prises auraient été nécessaires. Mais ce n'est pas pour du champagne que l'une des robes a dû partir directement au pressing, mais à cause de chips tortillas dont l'actrice Jennifer Lawrence semblait visiblement raffoler pendant le tournage d'American Bluff, où elle campe Roselyne Rosenfeld, la femme du héros et une manipulatrice renfermée et lunatique.

"Parce que Jennifer Lawrence est une jeune femme très... disons... brute et intuitive, elle n'est pas contre le fait de manger des Doritos et de grignoter dans son costume", affirme le costume designer du film de David O. Russell. Donc on n'était pas mécontent d'avoir des robes d'appui", conclut-il. Là encore fort heureusement pour J-Law, le mètre de textile servant à faire cette robe ne coûtait que 3,99 dollars, ce qui a permis de coudre plusieurs robes à moindre coût.

Voilà une jolie anecdote à ajouter au CV de la Miss Dior, laquelle s'apprête à endosser un beau chèque avoisinant les 20 millions de dollars. Si elle signe ce contrat, Jennifer Lawrence sera encore au côté de la prestigieuse maison Dior pour les trois prochaines années.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel