Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jennifer Lawrence, lucide : "Il y a des choses que j'ai dû changer..."

18 photos
Lancer le diaporama
Jennifer Lawrence et l'équipe du film Hunger Games : La Révolte - Partie 2 en interview avec PurePeople.
L'actrice, passée de l'anonymat aux plus beaux tapis rouges, explique comment elle fait pour gérer son image tout en restant la jeune femme cool qu'on adore.

Aujourd'hui star qui empoche des sommes mirobolantes en guise de cachets, Jennifer Lawrence a vu sa vie basculer en quelques mois seulement. Passée de parfaite et intrépide inconnue à superstar, celle que l'on surnomme J-Law est aujourd'hui l'une des vedettes hollywoodiennes les plus observées et décryptées.

En interview avec PurePeople, la comédienne s'est épanchée sur cette nouvelle vie, confiant comment elle fait pour gérer son image tout en restant elle-même. "En les séparant, nous répond-t-elle, cash. Il y a juste des choses que j'ai dû changer, tu dois être plus soucieux de te protéger et des gens qui t'entourent. Mon image et ce que je suis vraiment... je me dois de les séparer, tout simplement. Il y a des parties de moi, de ce que je suis devenue, que j'ai dû accepter, et ça m'a pris quelques années, ce qui n'est pas simple parce que c'est assez rageant ou exaspérant de devoir intégrer le fait qu'on appartient au public, que ça fait partie du job, apparemment."

Consciente qu'elle doit s'adapter, Jen reste lucide et aussi naturelle que possible. Ce que Francis Lawrence, le réalisateur des trois derniers opus de la saga Hunger Games, confirme sans hésiter, assurant que "son âme d'actrice n'a pas changé". "En revanche, c'est le monde autour d'elle, l'attention qu'on lui porte, qui représente le grand changement pour elle, nous confie-t-il. J'ai commencé à le ressentir à l'époque de L'Embrasement, elle commençait alors à être traitée différemment. Et c'est devenu plus difficile pour elle de sortir dehors ou de faire certaines choses." Le metteur en scène, qui était donc forcément très proche de Jennifer Lawrence, notamment pendant les épreuves traversées par la comédienne – sa rupture avec Nicholas Hoult, son Oscar, les photos volées étalées sur Internet, les questions de parité homme-femme –, ne manquera pas de souligner le brio de cette actrice qui "rend tout facile" lorsqu'il s'agit de la diriger. "Elle est pleine de surprises, très instinctive. C'est un plaisir de la voir travailler", assure Lawrence.

Une vie pour le moins complexe, faite d'avantages comme d'inconvénients, qui aurait sûrement été différente si Jennifer n'avait embrassé le métier d'actrice. D'ailleurs, qu'aurait-elle fait, elle comme ses deux partenaires dans la saga, si elle n'avait pas été comédienne ? "Docteur", nous répond la jeune femme alors que Liam Hemsworth se voit plus en "propriétaire d'un restaurant de fish'n'chips" et Josh Hutcherson en "footballeur ou dans la mécanique".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel