Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jennifer Lawrence sexy, gothique, chic... Festival de looks pour Hunger Games

Jennifer Lawrence en Dior à Los Angeles, le 18 novembre 2013.
37 photos
Lancer le diaporama
Jennifer Lawrence en Dior à Los Angeles, le 18 novembre 2013.

Alors que Hunger Games – L'Embrasement sort aujourd'hui en Amérique du Nord, la tournée promotionnelle met le pied sur la pédale de frein. L'occasion pour Jennifer Lawrence et ses acolytes de donner les derniers coups de boutoir, avant de souffler. Pour nous, c'est aussi une belle manière de revenir sur les différents tapis rouges de la star oscarisée, placée pour le feu des projecteurs.

À peine a-t-elle affiché sa nouvelle coupe garçonne que Jennifer Lawrence revient dans l'actualité. Le 6 novembre, la belle héroïne de la saga Hunger Games lance la promo de L'Embrasement avec une photo coup de tonnerre, où elle révèle avoir coupé ses fameux et longs cheveux blonds. Cinq jours plus tard, la première mondiale se déroule à Londres, et Jennifer Lawrence arbore tout naturellement sa première robe Christian Dior Couture.

On va vite comprendre que la robe blanche satinée de Jennifer Lawrence n'est juste qu'une mise en bouche, et que l'actrice alliée à Dior va frapper très fort au fil des avants-premières. Avant de quitter Londres, la star de 23 ans s'est présentée à la soirée exceptionnelle qui suivait la première mondiale. Elle affichait un look plus noir, dans une création Louis Vuitton.

12 novembre. L'équipe du film traverse la Manche, et Jennifer Lawrence brille à Berlin. Superbe dans une robe-manteau blanche griffée Dior, l'actrice monte en puissance au côté de Liam Hemsworth et Josh Hutcherson. Le lendemain, direction Madrid. Le température grimpe, et lors du photocall dans l'après-midi, Jennifer Lawrence affiche ses courbes dans un ensemble moulant bleu signé Alexander McQueen. Le soir venu sur le tapis rouge, elle joue une carte funky avec ses cheveux en vrac, mais séduit avec une robe Dior couleur bleu de minuit. On fond.

15 novembre. C'est le Festival de Rome qui accueille le casting pour une première très attendue et où le public italien a répondu présent. Jennifer Lawrence tient son rang et s'affiche magnifiquement glamour dans une robe satinée crème, toujours signée Dior Couture, après avoir fait un photocall dans une création Proenza Schouler noire et jaune.

L'éreintante tournée européenne se termine à Paris, au Grand Rex, où les fans n'hésitent pas camper dès le matin froid pour être aux premières loges. Ils ne le regretteront pas : Jennifer s'affiche gothique avec une touche de sensualité noire, cheveux plaqués, rouges à lèvres bordeaux, dans une robe noire Dior qui n'a pas laissé indifférent.

À croire que Paris n'était qu'un entraînement. De retour aux États-Unis pour la grande première à Los Angeles, Jennifer Lawrence joue la carte de la transparence avec une création Dior gris violacé laissant voir un body. Elle choque, surprend et sort le temps d'un tapis rouge de son image de fille sage, celle-là même qui fustigeait le sexe comme argument de vente chez les jeunes vedettes du show-biz. Mais loin d'être vulgaire, c'est justement cette robe que les observateurs plébiscitent. Le 20 novembre à New York, la fin approchant, Jennifer Lawrence est plus détendue, son look s'en ressent avec un robe noire col en V, et une brassière élégante pour masquer sa poitrine.

Pendant qu'elle affiche son glamour à tour de bras (on la croisera en transparence chez David Letterman, puis en blanc dans Good Morning America à New York, les 20 et 21 novembre), Jennifer Lawrence reste néanmoins une actrice cool qui l'a prouvé en sortant régulièrement de l'exercice classique du tapis rouge. À Londres, en consolant une jeune enfant handicapée ou à New York, en pétant un plomb savoureux face aux photographes hurlant son nom durant le photocall.

"Hunger Games – L'Embrasement", en salles le 27 novembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel