Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday va bien ! Jacques Dutronc pousse une gueulante sur les "Vautours"... et Delajoux va porter plainte ! Mouais...

Nous sommes désolés d'arriver si tard pour vous relater les dernières nouvelles de notre rocker national, mais depuis qu'il est sorti d'affaire et qu'il va bien mieux, nous sommes beaucoup au téléphone avec Los Angeles, et comme les copains sont tous en décalage horaire, on n'arrête pas de se parler, de se raconter des histoires bien plus rigolotes que les procès en cours.

On voulait surtout avoir des nouvelles de Laeticia, des petites Jade et Joy - qui ne sont pas admises à l'hôpital pour voir leur papa, c'est interdit aux enfants en Californie -, sachez donc que la maison de Beverly Hills retrouve son calme. Le papa de Laeticia, André Boudou est reparti à Saint-Martin ou il habite, Jean-Claude Darmon et sa compagne Hoda Roche viennent de repartir pour Marrakech, David, Laura et Nathalie Baye sont arrivés à Paris jeudi matin.

Aux côtés de Laeticia, il reste son frère Grégory, et sa meilleure amie Luana Belmondo, qui est arrivée il y a deux jours, abandonnant ses trois fils et son pauvre mari Paul Belmondo qui joue au théâtre tous les soirs ! Mais non ! Luana n'en pouvait plus de ne pas être aux côtés de Laeticia (elle est également la marraine de Jade) qui est comme sa petite soeur, de passer des heures au téléphone et de s'inonder de BBM. Elle a réussi à se sauver 4 jours (elle a préparé des repas à l'avance pour sa smala, la mama italienne !) et reviendra en France, dimanche. Elle voulait voir Johnny, être rassurée, être là pour eux, comme on le fait avec des amis dans la peine ou dans l'angoisse.

Arrivé également dès le début de l'hospitalisation, son ami et son photographe Daniel Angeli (mais le boitier est un accessoire au fond de la valise en ce moment, il n'est vraiment pas là pour les photos !) est resté, et son épouse Cécile (l'autre meilleure amie de Laeticia) arrivera demain avec leurs deux enfants César et Léo (Le Muet les appelle Les patrons... message personnel !) qui sont eux, réclamés à corps et à cris par Jade, ce sont ses vrais copains et ils lui manque à la petite.

Bien sûr depuis le début aussi il y a Michel Jankielewicz le webmaster du site officiel @johnnyhallyday.com, dit Yanke, celui qui a filmé les concerts de Johnny depuis toujours, préparé ses clips etc.. son vieux pote. Il était là, discret, inquiet, présent. Rassuré lui aussi, il rentrera en France dimanche.

Que vous dire encore de la vie à Los Angeles qui se déroule entre la maison et l'hôpital ? Ah oui, Johnny a bien quitté les soins intensifs et a été installé dans une grande et spacieuse chambre... il n'a pas encore demandé une guitare, mais il va de mieux en mieux et de façon stupéfiante. Il se lève, il marche un peu, il plaisante sur tout, il bougonne, il téléphone, la routine quoi. Pour ce super-actif qui doit rester encore au moins deux semaines à l'hôpital du Cedars-Sinaï, c'est dans quelques jours que les choses vont se corser ! Laeticia sera alors obligée de faire fermer la porte à clé pour qu'il ne se sauve pas ! Jean-Claude Camus repart aujourd'hui, rassuré et heureux, et puisque son ami va bien, il va maintenant falloir vous parler des histoires de procès... on va le faire.

Alors qui a tort qui a raison ? Dans le fond, on s'en moque un peu, non ? La justice va suivre son cours, si Jojo a été esquinté par un mauvais médecin on le saura, les assurances le sauront, après chacun reconnaîtra ou non ses responsabilités...

Pour la première fois, en dehors de ses avocats et par une interview biaisée au Quotidien du Medecin, Stéphane Delajoux, le chirugien qui a opéré Johnny Hallyday de son hernie discale le 26 novembre, a accepté de sortir de son silence pour le quotidien Le Parisien.

Il annonce d'entrée qu'il va porter plainte pour diffamation contre Jean-Claude Camus, le producteur et ami du chanteur. Il est certain que Camus n'y a pas été avec le dos de la cuillère, même s'il n'a fait que rapporter, certes sous le coup de l'émotion, les propos qui lui ont été tenus par Laeticia et l'entourage proche de Johnny, propos venant des chirurgiens qui venaient de réopérer en urgence Johnny le 9 décembre en fin de journée, pour enrayer, en autre une infection galopante. Le rocker venait d'être remis en coma artificiel - il n'en est sorti que le 14 décembre - l'inquiétude était à son comble, tous les médias emballés, certains annonçant le pire et Camus contraint de faire la tournée des télés et des radios, n'a sans doute pas assez mesuré ses propos. Il n'a pas pensé à une éventuelle attaque du médecin mis en cause ! Oui, une terrible émotion, l'angoisse des nouvelles par personne interposée, il a d'ailleurs rapidement repris ses propos le jour même au Grand Journal sur C+, en spécifiant à chaque fois "C'est ce qu'on m'a dit".

Il a honnêtement déclaré d'ailleurs au Parisien et lors de la conférence de presse improvisée hier à l'hôtel Sofitel (juste à côté de l'hôpital) : "C'est de la diffamation , je le reconnais". Un épiphénomène de cette affaire, ce qui comptait et compte toujours pour lui, la santé de son ami Johnny et pas de son artiste comme certains mauvais humoristes lui ont reproché... Il n'ose même pas annoncer, sauf sur le ton de la plaisanterie que Johnny lui a déjà demandé 5 Stade de France et 5 Bercy, et pourtant c'est vrai. Il a été trop choqué d'avoir été traité de "négrier du spectacle". Pour tous ceux qui connaissent le Taulier, on sait tous que c'est lui qui décide d'aller sur scène et qu'il veut que cela ne "finisse jamais" !

Mais revenons à Delajoux et son interview de ce jour, dans laquelle il s'explique sur les conditions de l'intervention, les critiques dont il a fait l'objet.
Stéphane Delajoux est très content de la demande d'expertise : "Je m'associe pleinement à leur demande et j'en attends, très sereinement, les résultats. L'intervention s'est parfaitement déroulée. Johnny Hallyday, que j'avais déjà opéré pour une hernie discale il y a un an et demi, est sorti de ma clinique en parfaite santé. C'est quelqu'un de très dynamique, qui tient très peu en place".
Il ajoute "Comme il l'avait fait la première fois (il ne dit pas que l'opération était beaucoup plus benigne et que Johnny est parti presque immédiatemment à Hong Kong ndlr ), il a immédiatement repris ses activités. Il est allé au restaurant et au cinéma. Il a pris l'avion pour les Etats Unis" (on aurait aimé que le journaliste pose la bonne question "Avec votre accord ? ndlr...). "Ce qui s'est passé après, j'en ignore les détails. Il s'agit, vraisemblablement, d'une infection post-opératoire dans laquelle ma responsabilité ne peut être mise en cause. Mais en ce qui me concerne, j'ai ma conscience pour moi" ajoute-t-il.
Puis il embraye " J'ai fait l'objet d'un véritable lynchage ! Jean-Claude Camus, le producteur de Johnny, m'a qualifié de " boucher ", a parlé de " massacre ". L'avocat du Conseil de l'ordre des médecins a affirmé que je devrais être radié. C'est d'une violence inouïe !

Delajoux confirme donc son intention, avec son avocat Me Hervé Témime, de porter plainte en diffamation contre Jean-Claude Camus, le producteur de Johnny Hallyday, celui qui a eu les mots les plus durs. (C'est sûr que ce ne peut pas être son autre avocat, Me David Koubbi, ancien conseil de Camus qui peut s'en occuper, c'est impossible déontologiquement, ndlr).

Delajoux déclare encore que son préjudice est énorme, et "que par décence, j'attendais que Johnny aille mieux, qu'on mette fin à l'anesthésie dans laquelle on l'avait plongé. Je suis par ailleurs tenu au secret médical et ce que je peux dire est forcément limité." Il confirme que l'opération de la hernie s'imposait :"Johnny souffrait horriblement. Avant chaque concert, il devait subir d'importantes injections de corticoïdes. La date de mon intervention était fixée depuis longtemps. Il n'attendait plus que cela"

Il reste beaucoup plus prudent que Jean-Claude Camus (il est moins dans l'émotion forcément !) quand on lui demande si cette cabale contre lui, en a fait la victime d'une agression : "On n'en a pas la preuve pour l'instant, mais cette coincidence est plus qu'étrange. La police judiciaire prend cette affaire au sérieux. Des empreintes digitales ont été relevées sur ma voiture. Des analyses ADN sont en cours sur la cagoule de l'un de mes agresseurs. Les enregistrements vidéos de toutes les caméras du quartier sont à l'étude. De ce côté là aussi, je me sens soutenu" Il annonce que des pétitions de soutien circulent. (Oui, vrai, mises en place par l'épouse de son ami Elie Chouraqui, Isabelle Sulpicy. Chouraqui et Delajoux sont associés dans un Resort qu'ils possèdent ensemble sur l'île de Lamu au Kenya, commme l'a indiqué Le Point ndlr). Il reconnait quand même que : "Dans notre profession comme les autres, le risque zéro n'existe pas".

A la question "Johnny Hallyday vous a-t-il contacté, depuis son réveil ?", il répond : "Non", mais il souhaiterait qu'il le fasse ! (Ça c'est moins sûr! ndlr) "J'aimerais avoir de ses nouvelles. C'est mon patient".

Depuis Los Angeles, la réponse de Jean-Claude Camus au Parisien n'a pas tardé. Le producteur de Johnny a tenu à réagir aux accusations du chirurgien. "Je n'ai jamais eu aucune affirmation à son encontre", s'est défendu Jean-Claude Camus. "En employant les mots massacre et butcher (NDLR : boucher, en anglais), je n'ai fait que rapporter les propos de la famille et de l'hôpital de Los Angeles. C'est de la diffamation, je le reconnais. Je ne le savais pas, mais je l'ai appris depuis. Mon tort, c'est sans doute de m'être comporté comme un perroquet".

Le producteur des tournées d'Hallyday estime néanmoins que si ces qualificatifs devaient caractériser l'opération pratiquée le 26 novembre dernier à la clinique Monceau à Paris, ce serait "extrêmement grave". "Les experts et les juges trancheront sur ce sujet. Je n'ai pas à commenter une décision qui appartient vraisemblablement à la justice". Enfin, selon lui, le rapport des experts des assurances, qui sera publié mardi, et qu'il dit ne pas avoir consulté, "donnera déjà plus d'explications".

"Je n'ai rien personnellement contre le docteur Delajoux, s'il a bien fait son travail", a-t-il insisté. "Mais ce n'est pas ce que j'ai entendu depuis que je suis arrivé ici de la part des médecins américains". Dans l'attente de la nomination par le tribunal des référés de nouveaux médecins-experts lundi à 11 heures, qui viendront à leur tour examiner Johnny à Los Angeles, son producteur, lui, rentre à Paris aujourd'hui. "L'important pour lui c'est qu'il s'en sorte sans dommages et qu'il retrouve rapidement toute sa vitalité". Ce sera son mot de la fin. Il faut savoir que la plus remontée du couple Hallyday, c'est son épouse, la belle et douce Laeticia - qui est bien jolie avec ses cheveux courts ! - elle a... les boules ! Elle a failli perdre son mari, restée veuve avec deux petites filles, perdre l'homme de sa vie. Elle veut connaître le ou les coupables !

Ce soir, devant quelques journalistes, Jacques Dutronc a annoncé qu'il avait pris des nouvelles tous les jours de son copain Johnny. Il s'est emporté contre les "vautours" et "les intrus" qui se sont exprimés dans l'entourage du chanteur. Il a confirmé avoir eu tous les jours les vrais amis : "Ça m'énerve, de quoi ils se mêlent ? C'est tout juste s'ils n'ont pas fait un disque à la mémoire de Johnny", s'est-il emporté ! Il concluera en disant, quand même : "C'est une carcasse, mais il a souffert le martyre et ça, ce n'est pas normal à notre époque. Tu as raison Jacquot, fais attention de ne pas en dire plus !

Nous sommes juste un peu étonnés qu'au cours de l'interview que le docteur Stéphane Delajoux a donné au Parisien, le journaliste ne soit en aucun cas et à aucun moment, revenu sur tous les malades qui ont témoigné DANS LEUR JOURNAL le 12 décembre, racontant qu'ils avaient été mal opérés et que certains avaient obtenu la condamnation de Delajoux. Pas plus d'ailleurs que la liste des "Ennuis judiciaires en pagaille' que le journal avait publié dans le même numéro...

On ne reviendra pas non plus sur la rupture immédiate dès le lundi 7 décembre d'Isabelle Adjani qui confiait à ses proches, vouloir définitivement le quitter... juste ce jour-là ? Quand à la fameuse société Docteur Plus... dont parlait également Le Point, il faudrait en savoir plus, justement. Parce qu'un médecin qui réaliserait des consultation médicale à distance, c'est une pratique formellement interdite !

Alors le Docteur Delajoux coupable ? Responsable ? Innocent ? Les experts trancheront... dans ce qui sera une longue bataille ! En attendant Delajoux a 14 jours d'ITT, mais la clinique Monceau annonce qu'il n'opère donc pas, mais que son cahier de consultation est plus que plein !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Interview de Liza Monet pour Purepeople. Le 15 novembre 2019.
Jessica Thivenin dévoile ses bourrelets post-grossesse le 24 novembre 2019.
Benjamin Castaldi dans "Touche pas à mon poste", le 17 octobre 2019, sur C8.
L'humoriste Kader Bueno, qui officie dans "Clique", a fait venir un lionceau sur le plateau, le 19 novembre 2019
Fatima de "L'amour est dans le pré 14", invitée sur le plateau de TPMP le vendredi 4 octobre 2019.
Pour le deuxième anniversaire de la mort de Johnny, Laeticia Hallyday et ses filles Jade et Joy se recueillent sur sa tombe au cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy le 5 décembre 2019
Laurie Cholewa sur Instagram.
David Hallyday dans "50 minutes inside", le 21 septembre 2019.
Karine Ferri dans 50 mn Inside- 14 sept 2019.
Bilal Hassani- Story Instagram- 9 septembre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel