Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Keira Knightley : Pourquoi elle a tourné le dos à Hollywood

13 photos
Lancer le diaporama

La carrière de Keira Knightley commençait sous les meilleurs auspices. Quasi invisible dans Star Wars : Episode I - La Menace fantôme (1999) dans l'ombre de Natalie Portman, elle était révélée en second rôle dans le film d'horreur The Hole (2001) et le carton surprise Joue-la comme Beckham (2002). Puis les choses s'emballent d'une manière peu ordinaire lorsqu'elle décroche le rôle de la princesse dans Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003). Le blockbuster récoltait près de 700 millions au box-office, redynamisait le mythe des pirates et propulsait l'actrice de 18 ans sur le devant de la scène.

Avant de revenir dans les suites Le Secret du coffre maudit (2006) et Jusqu'au bout du monde (2007) avec la même équipe, Keira Knightley était nommée aux Oscars pour Orgueil et Préjugés (2005) de Joe Wright. Mais débarrassée du blockbuster, elle s'est empressée de courir après un cinéma intimiste : The Edge of Love (2008), The Duchess (2008) et Never Let Me Go (2010) ont prouvé sa curiosité, tandis que sa performance hystérique dans A Dangerous Method (2011) de David Cronenberg n'a laissé personne indifférent.

À l'heure où Johnny Depp est prêt à rempiler pour un cinquième Jack Sparrow, Keira Knightley est attendue dans la comédie noire Jusqu'à ce que le monde nous sépare, le film en costumes quasi expérimental Anna Karenine et la comédie romantique indé Can a Song Save Your Life ? Et l'impression que sa carrière prend une nouvelle direction n'est pas accidentelle puisque la comédienne a avoué à Empire qu'elle fuyait désormais les superproductions, citant les paparazzi comme principaux responsables de sa décision.

Elle explique : "On en arrive à un point où on se dit, 'Quel genre de film je peux faire qui me permettra de vivre une vie convenable ?' Et ces films-attractions rendent ça difficile. (...) J'ai pris conscience que je me plaignais beaucoup de tout ça, et je ne peux pas me plaindre de l'attention qu'on me porte alors que je fais des films qui attirent beaucoup d'attention. J'aime vraiment les blockbusters mais cette décision va avec ce que je ne suis pas prête à assumer."

Fiancée à James Righton, Keira Knightley est restée très discrète sur sa vie privée. Néanmoins, elle explique que les photographes étaient devenus de plus en plus offensifs, n'hésitant pas à provoquer ses proches pour obtenir une réaction : "Le prix de ces photos est si dingue que ça devenait dangereux d'être suivie dans la rue ou en voiture, de ne plus pouvoir aller quelque part sans mon père, mon frère ou mon petit ami. Je me suis dit, 'Je suis une adulte et je ne peux pas sortir seule'. Ça semblait ridicule." Plus résolue que jamais, l'Anglaise de 27 ans semble donc ouvrir une nouvelle page de son histoire.

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare, en salles le 8 août.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel