Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

La belle Audrey Dana évoque sa maladie, son tournage périlleux en Amazonie et celui qui a changé sa vie...

La très charmante comédienne française Audrey Dana, 31 ans, vue notamment dans Roman de Gare, Welcome ou Tellement proches, sera prochainement à l'affiche du Bruit des Glaçons (voir la bande-annonce) et de Ces amours-là (voir la bande-annonce). Mais c'est pour la sortie, le 25 août, de 600 kilos d'or pur (voir la bande-annonce ci-dessus), que le magazine Première l'a rencontrée pour sa nouvelle édition.

Dans ce long métrage d'Eric Besnard (Ca$h), la jolie Audrey - compagne du réalisateur Mabrouk El Mechri, dont elle a eu un petit garçon, Lee, après avoir déjà eu un grand Luca, âgé de 10 ans - partage l'affiche avec Clovis Cornillac, Bruno Solo, Patrick Chesnais, Eriq Ebouaney et Gérard Klein.

L'histoire ? Un groupe d'aventuriers entreprend de faire le casse d'une mine d'or au coeur de la Guyane. Mais l'opération ne se passe pas comme prévu, et, lors de leur fuite, leur hélicoptère doit se poser en catastrophe au milieu de la jungle. Ils ont mis la main sur six cents kilos d'or... mais doivent maintenant les porter sur leurs dos dans un milieu très hostile. Le butin devient fardeau. Les sept fuyards, cinq hommes, deux femmes, s'enfoncent dans la jungle. Le climat, les insectes, la fatigue, la menace des poursuivants... Tout concourt à rendre leur longue marche impossible. La forêt semble devoir se refermer sur eux. Et la cohésion du groupe est rongée par la fièvre de l'or...

Un film d'aventure et d'action qui s'est tourné en Guyane, et sur lequel la belle revient dans les pages du mensuel de cinéma. Extraits.

Tourner des semaines dans la jungle amazonienne, cela crée obligatoirement des souvenirs inoubliables : "La jungle exacerbe tout. Elle te donne cet oxygène qui te procure un souffle d'énergie incroyable, elle te draine, change ta peau, tes humeurs. Tout y est plus grand, plus gros. Les fruits ont plus de goût, plus de jus, les insectes sont plus mastoc, les émotions plus fortes."
Mais cela n'a pas été non plus un parcours de santé : "J'ai chopé la dengue. C'est une maladie tropicale qu'on attrape par une simple piqûre de moustique et qui donne une fièvre démesurée. Tu deviens intouchable. Si on t'effleure, c'est comme une griffure. J'ai déliré pendant deux jours, enfermée dans ma chambre à voir des trucs partout autour du lit. (...) Certains membres de l'équipe ont attrapé d'autres maladies, il y a eu des accidents, des attaques d'abeilles en furie, des intempéries, des jambes cassées mais, en même temps, Eric n'a pas dépassé d'un jour le plan de travail. On s'est tous relevés un peu plus forts qu'on ne l'était."

Pas trop difficile quand on a peur des bestioles ? "A un moment, j'ai réellement senti que la jungle nous acceptait. J'ai la phobie des insectes et des araignées, et pourtant, là-bas, j'ai croisé cinquante mygales et pas une ne m'a mordue."

Concernant son projet de réalisation Love Love Love ? "Je n'ai plus envie de le faire. Je ne suis plus dans ces interrogations-là. La Guyane a peut-être aussi changé ça. En ce moment, j'écris un autre film avec ma soeur qui est définitivement celui que je veux réaliser. Je vais le tourner l'été prochain mais, avant ça, je vais jouer dans un film d'auteur au Bénin. Puis je retrouverai Jean Dujardin (après Le bruit des glaçons, en salles le 25 août aussi, ndlr) pour une comédie romantique qui sera la première production de Thierry Ardisson. Ensuite, je remettrai le couvert avec Lelouch pour une comédie très légère."

Justement, avec Claude Lelouch, c'est une longue et belle histoire ? "Il a changé ma vie. Avec Ces amours-là, il m'a offert mon plus grand rôle. Je joue à la fois une mère, sa fille et sa petite-fille. Il y a trois ans, il m'a dit : "Ce rôle, je l'ai écrit pour toi. Aucune actrice au monde ne le refuserait." Je le connais, Claude. Il est tellement enthousiaste qu'il en fait des caisses, mais il avait raison. On devait tourner l'année suivante mais je suis tombée enceinte. Il m'a attendue. Pourtant, passé 70 ans, t'as le droit de ne pas avoir envie de reporter tes projets d'un an. A la fin du tournage, je suis descendue à 8,5 de tension. Je n'avais plus de force, je lui avais tout donné."

Pour découvrir l'interview d'Audrey Dana en intégralité, rendez-vous dans le nouveau numéro du magazine Première.

A.I.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel