Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laura Smet dit tout : Thierry Ardisson, son... coup de griffes, mais Michel Denisot, son coup de coeur !

Laura Smet
3 photos
Lancer le diaporama

Laura Smet est une actrice discrète, qui accorde peu d'interviews. Mais quand elle décide de parler, elle n'est pas du genre à être langue de bois.

La fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye, aujourd'hui âgée de 26 ans et déjà forte d'une carrière cinématographique remarquable, se confie au magazine VSD en kiosque demain et évoque ses passions à la télé, elle qui sera dans le téléfilm Des gens qui passent sur France 2 le 20 novembre prochain.

Même si elle n'est pas addict de la petite lucarne, Laura a ses rendez-vous immanquables : Desperate Housewives, 24 heures Chrono, Braquo - des séries qui ont su la séduire. Angoissée par le silence, Laura allume toujours la télé sans forcément la regarder. "Ca me permet d'avoir un bruit de fond", dit-elle.

Concernant les animateurs du PAF, Laura, comme tout le monde, a ses préférences : "J'ai un faible pour Michel Denisot, Dechavanne me fait marrer, Drucker est très gentil... Pour les infos, j'ai une préférence pour Claire Chazal". Et ne lui parlez surtout pas de Thierry Ardisson (qui vient de faire des confessions fracassantes dans le magazine GQ) !

"Il n'est pas ma came", dit-elle, soulignant : "Je l'ai fait une fois (voir la vidéo ci-dessus, ndlr), il a été très gentil mais, dans le fond, ce genre d'émission ne m'intéresse pas. C'est trop speed, on passe d'un truc à l'autre. Je n'aime pas la technique qui consiste à déstabiliser l'invité pour valoriser l'animateur. Je préviens toujours que ma venue est conditionnée par la promesse qu'on ne parle pas de mes parents. Certains le comprennent, d'autres pas. Pour ceux-là, tant pis, ils feront désormais sans moi", poursuit-elle.

Très terre à terre, pas vraiment "branchée" télé réalité, la comédienne n'aime pas cette surexposition : "Je ne comprends pas le délire. J'ai surtout l'impression que les gens sont prêts à tout pour passer à la télé. Je pense notamment à Loana. Adulée un temps, elle a fait la une de tous les magazines. Aujourd'hui, quand on parle d'elle, c'est pour évoquer ses problèmes".

Franche, douce, spontanée, la "fille de" a réussi à se faire un prénom. Et ce n'est pas pour nous déplaire...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image