Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Le ténor Placido Domingo fête 50 ans de carrière : "Quand je me repose, je rouille !"

Placido Domingo, ici lors des Bambi Awards 2008, a atteint le cap des 50 ans d'une carrière pléthorique... et ce n'est pas fini !
11 photos
Lancer le diaporama
Placido Domingo, ici lors des Bambi Awards 2008, a atteint le cap des 50 ans d'une carrière pléthorique... et ce n'est pas fini !

Depuis plusieurs décennies déjà, les observateurs se sont parfois mués en détracteurs : selon eux, Placido Domingo allait user sa voix, "le plus beau cadeau de [s]a vie" d'après ses propres termes, à trop la solliciter ou à l'entraîner vers de "mauvaises" compositions (en matière de tessiture). Pourtant, alors qu'il atteint cette année le cap des cinquante ans de carrière, le ténor madrilène, recordman du nombre de rôles endossés (près de 130) au rythme soutenu de quatre-vingts performances par an, est tout sauf fatigué.

Et si José Carreras, son complice pour la plus fantastique opération de "démocratisation" de l'art lyrique - les 3 Ténors, avec feu Luciano Pavarotti -, a décidé de raccrocher et de se retirer officiellement, à 62 ans, de la scène, Placido Domingo, 68 ans, n'envisage pas de s'arrêter : "J'y songe sans y songer précisément, explique-t-il dans un long entretien accordé au quotidien Le Monde paru hier. Il me faut bien choisir mes rôles, conformes à mon âge. Du silence, du repos entre les représentations, mais tant que j'ai la force et l'énergie, que la voix suit, je continue. En dirigeant assez tôt, à l'heure où je n'avais pas atteint la dernière partie de ma carrière, je me suis mis au fond dans la condition de quelqu'un qui aurait une alternative le jour où il cesserait de chanter. D'ailleurs, j'avais l'idée de devenir chef plutôt que chanteur."

Ce fils de deux stars de la zarzuela, admiré pour l'exigence dont il fait preuve dans le choix des rôles qu'il accepte ("La force du personnage avant tout. Ensuite, je vois si la tessiture me convient. La qualité du livret. La musique."), continue de se produire tout en assumant les fonctions de directeurs de deux opéras à la fois, ceux de Washington et Los Angeles : "La raison en est que j'étais lié à divers titres à ces deux institutions depuis de nombreuses années, soit comme chanteur ou chef d'orchestre, soit comme membre du conseil d'administration, et que je n'ai pu refuser. Je suis aidé et organisé. Il me semble que cela marche ainsi."

Célébré par le Metropolitan de New York pour ses quarante ans d'activité en son sein, simultanément au 125e anniversaire de l'établissement, Placido Domingo le proclame avec fougue : il a "la tête qui fourmille d'idées". A l'entendre, l'entretien accordé au Monde relèverait presque du miracle : "Je parle avec vous aujourd'hui, mais demain, c'est silence complet car je chante après-demain", s'amusait-il alors en expliquant que, après avoir vu son fils, sa belle-fille et ses petits-enfants, puis avoir passé un moment à Roland-Garros, il devait assister le soir au spectacle de "son amie Line Renaud".

Et de faire remarquer : "Vous savez, quand je compare mon emploi du temps à celui de mes parents, je souris... Ils voyageaient sans cesse, chantaient parfois deux zarzuelas par jour et s'occupaient de tout, des costumes, de la billetterie... Je suis né dans le théâtre, dans ce rythme, je ne peux faire autrement car il m'est naturel. Vous connaissez ma formule favorite? " Quand je me repose, je rouille !""

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Enrico Macias dans l'émission "Sept à Huit", sur TF1.
Enrico Macias dans l'émission "Sept à Huit", sur TF1.
Sara Forestier dans "On est en direct", sur France 2, pour parler de "Disparition inquiétante".
Sara Forestier dans "On est en direct", sur France 2, pour parler de "Disparition inquiétante".
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Vitaa, consternée par sa soirée Foot en famille le 23 janvier 2021 sur Instagram.
Carla Bruni invitée dans l'émission "50 Mn Inside" le 23 janvier 2021 sur TF1.
Carla Bruni invitée dans l'émission "50 Mn Inside" le 23 janvier 2021 sur TF1.
Capucine Anav a fêté l'anniversaire de son chéri Victor le 23 janvier 2021.
Capucine Anav a fêté l'anniversaire de son chéri Victor le 23 janvier 2021.
Capucine Anav a fêté l'anniversaire de son chéri Victor le 23 janvier 2021.
Capucine Anav a fêté l'anniversaire de son chéri Victor le 23 janvier 2021.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image