Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Masterchef 2011 : Jeff et Katia éliminés dans les larmes, audience stable

70 photos
Lancer le diaporama
Katia est déçue d'avoir quitté MasterChef 2 !

Réactualisation : Hier soir, jeudi 1 septembre, TF1 diffusait le troisième épisode de cette seconde saison de Masterchef. La chaîne maîtrise pleinement la recette et a rassemblé 4,8 millions de téléspectateurs (22,5% de part d'audience). Le programme fait donc le même score que la semaine passée. Hélas, le programme culinaire ne se place qu'en deuxième position, loin derrière, Le Petit Nicolas diffusé sur M6 qui a réuni 7,3 millions de téléspectateurs (30% de part d'audience). Cela reste tout de même un excellent score pour MasterChef saison 2 !

Vous pouvez d'ores et déjà retrouver les meilleurs moments de l'émission MasterChef 2 dans notre player vidéo.

Jeudi 1 septembre, nous écrivions : Jeudi 25 août, TF1 diffusait le deuxième épisode de la seconde saison de Masterchef. Cette année, Masterchef 2 est également cuite à point. En effet, la chaîne semble pleinement maîtriser la recette puisque ce second épisode a rassemblé pas moins de 4,8 millions de téléspectateurs. Jeudi 1er septembre, les trois chefs Sébastien Demorand, Yves Camdeborde et Frédéric Anton, accompagnés de Carole Rousseau, étaient de nouveau présents pour vous en mettre plein la vue... et l'eau à la bouche !

Ce soir deux nouveaux candidats ont été éliminés. Mais lesquels ? Si vous avez manqué le troisième épisode de Masterchef 2, la suite est faite pour vous !

Masterchef 2 - 3ème épisode (jeudi 1er septembre 2011)

Première épreuve : La Boîte Mystère...
Nos candidats sont plus motivés que jamais pour cette nouvelle semaine. Un indice ? Frédéric Anton prévient ses cuisiniers amateurs : "Vous allez avoir un produit à cuisiner, dès qu'on le voit on se dit 'qu'est ce que je vais faire avec ?'. On sait pas comment l'utiliser, on sait pas dans quel sens le prendre." La boîte mystère dévoile un poulpe, des fèves, de l'ananas, des pommes de terre, du foie de morue, du chorizo. Mais que faire ? Le conseil des chefs : bien cuire le poulpe. Si Xavier le coiffeur a l'habitude de pêcher du poulpe, il n'aime en revanche pas cela et ne le cuisine jamais. Nathalie a décidé de faire une vinaigrette de foie de morue et de chorizo. Marine n'est pas fan des poulpes, elle se souvient d'une mauvaise aventure avec. Un poulpe lui avait attrapé la jambe après l'avoir poursuivie. Celui qui se trouve devant Marine est mort aujourd'hui ! Promis ! Perturbée par le poulpe, elle jette ses pommes de terre sans les éplucher à bouillir dans l'eau du poulpe. Les chefs ne trouvent pas cela très propre. Jeff est pris par la panique, il tremble. Il ne sait pas quoi réaliser avec ces ingrédients. Il s'est concentré sur la cuisson mais pas sur les idées de recette. Mais notre Jeff est plein de ressources, on ne se fait pas de souci pour lui ! Olivier a opté pour une idée Ying et Yang se basant sur le rapport terre/mer, les jurés vont-ils apprécier ? Carole tente une petite blague : "Qui du poulpe ou de vous sortira vainqueur de ce combat ?"

Katia n'avait jamais cuisiné le poulpe mais semble avoir apprécié. Camdeborde semble apprécier le goût du plat de Katia mais fait simplement remarquer que la cuisson n'est pas assez bonne. Anton n'aime pas la présentation d'Olivier, ce n'est pas la première fois : "C'est de la cuisine, et après on dresse on fait un beau décor !" Olivier promet d'apprendre de ses erreurs. Matthias ne fait pas l'unanimité, tout comme Fabrice. Du citron trop présent, un manque de poulpe ou encore une mauvaise présentation, les chefs n'ont aucune pitié !

Xavier est le premier candidat à avoir mis le poulpe en entier dans l'assiette. Les chefs semblent apprécier. Ils sont également ravis du plat réalisé par Mélanie. Cette dernière est heureuse d'entendre un compliment sortir de la bouche du terrible Anton. Jeff n'est pas épargné. "Il y a beaucoup de travail mais bizarrement, il ne se passe pas grand-chose", confie Demorand. Claire n'a pas réussi la cuisson du poulpe. "Vous voulez un chewing-gum ?", ironise Demorand en proposant un bout du poulpe pas assez cuit à Claire.

Nathalie fait l'unanimité. "C'est sûrement l'un des mieux cuits", confie Anton. Bernard a gâché son plat en caramélisant trop son poulpe. Bernard remarque que le jury devient de plus en plus dur. Bruno se fait féliciter pour la cuisson de ses asperges. "Deux compliments des chefs. Que demande le peuple ?", confie Bruno. C'est au tour d'Elizabeth, souvent favorite des chefs, va-t-elle encore une fois les séduire ? "Toujours un beau travail, Elizabeth, mais il manque les tentacules, c'est dommage", déplore Anton. "Si là on a du poulpe qu'est-ce qu'on va avoir après ? De l'ours, je sais pas !", confie non sans humour Ellizabeth.

Sur cette épreuve, Bruno est le chouchou des chefs. Il est très heureux : "C'est la première fois que je suis le coup de coeur du jury !" Jeff est désigné par les chefs comme étant la personne ayant le moins réussi cette épreuve. Il va devoir se soumettre à un test sous pression. Il affrontera le moins bon candidat de la seconde épreuve...

Deuxième épreuve : Le dressage !
Pour cette épreuve, pas la peine de cuisiner, il ne s'agit que de dresser un riz au lait, des framboises, de la menthe, des fraises, du biscuit et du coulis d'abricot. Elizabeth est ravie, elle adore décorer. Bruno, lui, est plutôt crispé. Ils ont 15 minutes pour réaliser cette assiette. "Aujourd'hui, on ne va pas goûter vos plats et je trouve ça très excitant pour nous de ne pas goûter vos plats mais simplement de juger sur le visuel", confie Demorand. Ilham ne semble pas stressée, les desserts c'est son dada ! Bruno décide de monter son riz au lait comme un tiramisu en alignant des couches avec du biscuit. "Faut écraser le petit copain d'à côté pour grimper sur la marche du dessus", confie Bruno, qui réalise que Masterchef est un concours avant tout et que les places sont chères ! Claire décide de dresser d'une manière enfantine.

Qui a réalisé le moins bon dressage et rejoindra Jeff pour l'épreuve éliminatoire ?

Les chefs trouvent que le dressage d'Ilham donne envie de déguster ce riz au lait comme une pâtisserie. Mélanie a fait une erreur en mettant sa verrine sur le coulis. Une question d'hygiène. Les chefs ne semblent pas vraiment comprendre le dressage d'Emilie. "Vous avez fait ce qui s'appelle une catastrophe", confie Anton. "A ce stade, vous pouvez pas nous présenter des desserts comme ça", lance Demorand. Emilie est très déçue. Karim s'en sort très très bien ! Katia, Olivier, Bernard, tous les cuisiniers amateurs de Masterchef 2 passent un à un. Bernard a encore le droit à quelques critiques. Claire va-t-elle séduire avec son assiette de poupée ? Frédéric Anton lui avoue qu'il trouve cela "très très beau". Un sacré compliment ! Sabrina, elle, s'est littéralement plantée. "Là, c'est pas beau", déclare Anton. Sabrina a les larmes aux yeux : "Je suis pas bonne en dressage, je suis pas bonne c'est la vie." Entendant les mots "hors sujet", Sabrina comprend qu'elle a de grandes chances d'arriver dernière. Bruno fait l'unanimité avec son tiramisu de riz au lait.

Les chefs veulent goûter quelques assiettes avant de choisir qui est le meilleur ! Ils laissent durer le suspense. Ils s'arrêtent finalement devant l'assiette de Karim. Camdeborde trouve cela délicieux mais rappelle à Karim qu'il n'y est pour rien. Il avoue en revanche que son dressage est le plus beau. "Je suis fier d'être premier, c'est la meilleure des choses qui puissent m'arriver à Masterchef", confie Karim, ému.

C'est finalement deux candidats qui rejoindront Jeff pour le test sous pression : il s'agit d'Emilie et Sabrina. Sabrina a les larmes aux yeux. L'un de ces trois candidats quittera l'aventure à l'issue du test sous pression.

Epreuve sous pression : Reproduire un navarin d'agneau sans recette.
"C'est un plat que l'on retrouve au CAP de cuisine", lance Anton. Il espère donc pour les candidats qu'ils ont révisé leurs classiques. Il s'agit de braiser l'agneau. La cuisson est très importante. "L'ingrédient numéro 1 dans un navarin : de l'amour", explique Demorand. Jeff est terriblement stressé. Il ne cesse de trembler. Sabrina est ravie, elle a terminé alors qu'il reste dix secondes. Elle est très contente et ne peut s'empêcher de sauter dans tous les sens. Emilie craque : "C'est très émouvant de se dépasser !"

Trois dégustations pour un seul verdict. Mais alors qu'Emilie semble plus fière que jamais de sa préparation, Demorand lui fait remarquer que les légumes ne sont pas assez cuits. C'est au tour de Jeff. Camdeborde remarque que la viande n'a pas été caramélisée. Il est déçu. "C'est un peu tout et n'importe quoi", confie Anton. Mais Demorand fait remarquer que le navarin de Jeff est très bon. Sabrina est fière de ce qu'elle a fait. Mais les chefs le sont-ils aussi ? Anton lui confie que visuellement, c'est très bien coupé, que les légumes sont très bien cuits et que c'est "pas mal réussi" ! Camdeborde remarque en revanche que les légumes n'ont pas été bien tournés, et la graisse de la sauce pas filtrée.

Une préparation se détache des autres, celle de Sabrina. Complètement hystérique comme d'habitude, elle s'agite dans tous les sens. "Votre plat m'a rappelé mon plat de CAP et j'avais fini premier", confie Camdeborde. Sabrina est sauvée. Emilie est sauvée aussi et c'est finalement Jeff qui est éliminé.

Troisième épreuve : Cuisine et marée !
Ce sont les deux coups de coeur des épreuves précédentes qui sont choisis pour être les chefs de chacune des équipes. Karim représente ainsi l'équipe bleue pendant que Bruno représente les rouges. Karim ne perd pas son humour : "Par contre faut pas me prendre pour un bleu !" Ce sont les chefs qui choisissent comment former les équipes. Les deux chefs vont devoir s'adapter à une brigade qu'ils n'ont pas choisie ! L'équipe perdante à l'issue de cette épreuve sera soumise au test sous pression. Le moins bon d'entre eux sera éliminé. Sabrina ne sait pas où est Saint-Malo. Et pourtant, c'est là où tous nos candidats vont se diriger.

C'est dans l'enceinte du Fort National que les candidats cuisineront. Ils seront jugés par des ostréiculteurs bretons. Ils devront réaliser une entrée et un plat, et ce pour neuf personnes. Ils vont devoir cuisinier des huîtres, chaudes ou froides. Bernard est ravi : "C'est mon produit, j'adore !" Un impératif s'ajoute à cette mission. A 12h20, les candidats ne pourront plus passer à cause de la marée. La marée, un chronomètre impitoyable !

Chez les bleus, Bernard est le seul à savoir s'en sortir avec les huîtres. Heureusement, Yves Camdeborde donne une leçon d'ouverture d'huîtres à Olivier. Chez les rouges, Matthias est un habitué des huîtres. Karim est un chef très cash mais il s'en sort très bien. "Karim en tant que chef, il m'a agréablement surprise", confie Elizabeth. Mélanie semble elle aussi séduite. Ce qui n'est pas le cas d'Eric ! Les tensions commencent à se faire entendre ! Eric veut faire entendre qu'il est plus vieux que Karim et que c'est donc à lui de le respecter. Tout le monde est du même avis. Les chefs demandent même au candidat s'il n'est pas trop dérangé par le fait que Karim, son chef, soit plus jeune que lui.

Chez les rouges, il n'y a pas de tension mais Bruno semble ne pas avoir remarqué que l'entrée et le plat sont basés sur les mêmes saveurs. Le safran est présent dans les deux plats. Les chefs insistent pour lui dire qu'il faut changer la sauce d'accompagnement. Malheureusement, il ne leur reste que trente minutes avant la marée.

Karim trouve que le sabayon de Bernard est bien trop citronné. Bernard est vexé car c'est un sabayon qu'il fait depuis des années. Sabrina est du même avis que Karim. Les chefs trouvent que les rouges sont mal organisés. Les filles sont d'un côté avec la préparation de l'entrée. Mais les mecs semblent complètement désorganisés. Côté bleu, les préparations sont plus avancées que celles des rouges.

Les bleus avancent avec leurs assiettes sous cloches pour les présenter aux jurés et à leurs invités. Les rouges, eux, finissent par se désolidariser.

Les bleus proposent : Tartare d'huîtres et St-Jacques et espuma iodé en entrée, et huîtres gratinées, pointes d'artichauts tournés et petits pois.
Les ostréiculteurs trouvent que l'entrée est intéressante, que l'huître est bien présente, que la décoration est très bien, en revanche ils émettent un doute quant au sabayon de Bernard qu'ils trouvent bien trop piquant. Karim a forcé sur le piment !

Les rouges proposent : en entrée, une huître en tempura sur son lit croquant, sarrazine de St-Jacques avec vinaigrette safranée, et en plat une huître en terre et mer, écume iodée et déclinaison d'artichauts.
Les ostréiculteurs apprécient le tempura, ils trouvent cela bluffant mais ne sont pas fans du visuel qui est un peu léger. Quant au plat, ils ne sentent que l'andouille et ne sentent presque plus l'huître.

Il est l'heure de voter. Chaque ostréiculteur vote tour à tour pour son entrée et son plat préférés.

Retour à l'atelier pour le verdict. Ce sont finalement les rouges qui l'emportent avec sept voix contre cinq. L'équipe bleue se retrouve soumise au test sous pression. Karim se sent responsable. Sabrina est énervée que les rouges n'aient pas plus montré leur joie d'avoir remporté la victoire. Sabrina et Emilie retournent encore à l'épreuve sous pression.

Épreuve sous pression : Paëlla à la Valencienne !
L'un des 9 candidats ne reviendra pas la semaine prochaine. Mais lequel ?
Le chef étoilé Alberto Herraiz fait son entrée sous une tonne d'applaudissements. Ce chef est à la tête du meilleur restaurant espagnol de Paris, le Fogon. Les candidats vont devoir reproduire la paëlla à la Valencienne. Karim et Mélanie n'ont jamais fait de paëlla et appréhendent beaucoup cette épreuve. Ils ont 1h30 pour réaliser cette recette.

Karim finit alors que d'autres n'ont pas encore commencé la cuisson. Mais a-t-il bien terminé ? Karim fait tout très vite, il est agaçant pour ses camarades. Sabrina remet de l'eau car son riz n'est pas cuit, elle s'en veut d'avoir triché. Anton n'est pas convaincu.

Les trois chefs du jury ainsi que le chef Alberto Herraiz vont déguster et délibérer. Sabrina ouvre le bal. Le chef espagnol va même jusqu'à vérifier la cuisson du riz à la loupe. Sabrina avoue avoir remis de l'eau. Pour le chef Alberto, le riz manque de trois-quatre minutes de bouillon. Elizabeth a oublié le sel dans sa paella, selon les chefs. "Me planter pour du sel c'est minable. Partir pour du sel, j'ai les boules là j'suis pas fière de moi", confie Elizabeth au bord des larmes. Le chef espagnol trouve que le riz d'Emile est très bien cuit mais le visuel n'est pas top. Il est également emballé par la paella d'Olivier.

Le plat de Katia déçoit. Elle a remis de l'eau dans son riz, et il y a des bouts d'os dans son plat. Les chefs semblent apprécier la paella d'Eric. Celle de Karim est fade et trop sèche. "Si je pars sur ça, c'est que la cuisine c'est pas fait pour moi", conclue Karim.

Le meilleur candidat sur cette épreuve sous pression est Eric ! "La paella la plus accomplie ! Une très très belle harmonie", confie Camdeborde. Dans le top 3, il y a également celle de Bernard et celle d'Olivier. Elizabeth, qui a eu très peur, continue l'aventure !

Tout se joue entre Karim et Katia. Karim est sauvé mais Demorand lui précise que c'est son dernier avertissement. Katia, elle, quitte l'aventure ! Elle craque et finit en larmes.

Les deux candidats éliminés sont donc : Jeff et Katia.

 

Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel