Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

MasterChef - deuxième partie : Philippe est éliminé, le jury bluffé par un pigeon et une audience stable ! (réactualisé)

16 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation : Hier soir, MasterChef a encore connu une baisse d'audience. Vous n'étiez "que" 4,15 millions de téléspectateurs pour 22,3 % de part d'audience (29,5 % sur les ménagères). Une toute petite baisse par rapport à la semaine dernière qui avait enregistré 4,3 millions de gourmands pour 22,9 % de PDA (et 33% de PDA sur les ménagères). Pourtant, l'élimination de Thomas et Philippe s'est faite dans une émission certes longue, mais plutôt bien rythmée avec un stress palpable à chaque instant. De plus, Carole Rousseau commence enfin à se lâcher, à sourire et à paraître un peu plus sympathique. Alors pourquoi cette baisse de régime ?

 

Emision du jeudi 23 septembre 2010 : Après la première partie haletante (préparer le dîner de l'Ambassadeur américain en compagnie de certains people), Thomas a été éliminé. Et maintenant qu'en est-il pour les 15 finalistes ?

En entrée : Une bolognaise à l'orange avec un zeste de prétention italienne

Première étape : reconnaître, en deux minutes, les 20 ingrédients qui composent la sauce bolognaise d'Yves Camdeborde, qu'il a apprise au Ritz. Et parce que l'épreuve n'est pas assez stressante, Sébastien Demorand prend plaisir à jouer le "compte à rebours vivant", façon Stéphane Rotenberg dans les primes d'Un dîner presque parfait. Marine croit reconnaître de l'orange au goût... mais elle est la seule à l'avoir reconnue : elle panique en se disant que c'est peut-être une invention de "son cerveau malade". Et quand Corinne, d'origine italienne, liste 12 ingrédients contenus (selon elle) dans la bolognaise, les jurés sont stupéfaits et lui reprécisent qu'il y en a 20. Elle leur rétorque : "il n 'y en a pas tant normalement !" Oooooo ! Flagrant délit de "je-sais-mieux-que-vous" : Aïe ! Sébastien Demorand lui tombe dessus et la piétine moralement : "même en Italie, il n'y a pas douze ingrédients dans une bolognaise !".

Georgiana voit les choses différemment : elle goûte, elle liste les ingrédients... et mange directement tout ce qui lui reste de bolognaise ! "C'est bon, hein !" lance-t-elle. Elle a raison : autant profiter, ce n'est pas tous les jours qu'elle dégustera de la bolognaise servie au Ritz !

Mais en fait, quels sont les fameux secrets de cette mystérieuse bolognaise : tomate, concentré de tomate, oignon, bouquet garni, fleur de sel, poivre, anis étoilé, huile d'olive, carotte, vin blanc, ail, céleri, romarin, sauge, piment d'espelette, citron, orange (Marine s'est dit "névrotique" sur cette orange !"), boeuf haché, viande de porc, jambon blanc.
Au final, c'est Steve qui a reconnu le plus d'ingrédients (14/20) et Philippe C. est le moins bon (5/20). Excuses pour lui : Il était enrhumé et grippé.

Plat principal : la boîte mystère... ne porte pas de chance

Steve étant le meilleur, il a connaissance du contenu de la boîte-mystère deux heures avant les autres : un temps utile pour imaginer une recette. Les ingrédients ne l'aident pas : des maquereaux, crème fraîche, concombres, radis, petits pois, menthe, piment d'espelette, thé, lait, cacao, chocolat et vinaigre balsamique. Philippe C., lui, est pénalisé et devra passer le "test sous pression" : le test éliminatoire de la mort qui tue.

S'occuper des maquereaux est une véritable boucherie (ou plutôt une poissonnerie) : Georgiana n'arrive pas à enlever les arêtes et Steve apprend qu'on n'enlève pas la peau d'un maquereau. C'est dommage surtout que c'est le seul à avoir vu les ingrédients quand même ! Romain lui est en mode "off", il panique les larmes aux yeux. Et même Georgiana s'inquiète pour lui. Marine, elle, s'en tire comme un Chef et attire le respect de Frédéric Anton... jusqu'à la dégustation. Camdeborde estime que ce qu'elle propose est "insipide". Et quand Virginie arrive avec un plat "complètement assumé", c'est le déclic pour elle : elle est faite pour ce métier. Joël, lui, est content. On lui a reproché de "faire la tronche"... alors désormais il sort toutes ses dents (qu'il a nombreuses, le bougre).

Fin de l'épreuve : Cyril, Anne et Virginie sont félicités. Virginie sort "haut la main" et peut être fière : le prochain Télé 7 Jours révèle d'ailleurs qu'elle est actuellement en stage chez Frédéric Anton. C'est dire si elle est douée !

Le dessert : des abats et un pigeon qui reste gravé

Les mauvais élèves sont Steve (qui a pourtant vu la boîte mystère avant tout le monde) et Romain. Ils vont devoir subir le test sous pression avec Philippe C. L'épreuve ? Préparer un plat avec des abats en une heure. Ce sont des ris de veau et chacun a bien travaillé. Les plats préparés, place à la dégustation : Demorand est impressionné par Romain, Camdeborde kiffe sa mère avec le plat de Philippe et c'est Steve qui obtient la meilleure cuisson. Au final, c'est Philippe qui est éliminé - il est pour le jury celui qui a le moins évolué, il cuisine très bien, traditionnellement, pas de folie, pas de fantaisie - mais avec les compliments de Demorand "votre pigeon reste gravé en moi". Waouh... c'est le plus beau compliment qu'on puisse faire à quelqu'un.

Et en digestif...

"Ouh la ! Ca me met pas en appétit" : Yves Camdeborde

"Ca ressemble à rien, c'est le plat le plus bas que vous ayez fait !" Sébastien Demorand à Romain

"Je suis sur le cul qu'ils croient en moi", Romain en apprenant qu'il est gardé par le jury au détriment de Philippe

"Avec Romain, on ne sait pas où on va... mais on y va"

That's all.

Ils ne sont plus que quatorze... qui sera le MasterChef ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel