Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mathilde Seigner concernant Roman Polanski : "Ma soeur est très émue car elle n'y croyait plus." Le ministère a dit OUI ! (réactualisé)

Réactualisation de 14h45 : Le ministère de la justice vient de donner son feu vert à la libération de Roman Polanski. Il ne reste plus qu'à lui mettre le bracelet électronique, encaisser sa caution, lui prendre ses papiers d'identité et... il pourra rejoindre Gstaad où devrait l'accueillir sa femme et ses enfants. Qui va recevoir sa première interview ?

Hier, nous vous annoncions l'acceptation de la libération sous caution de Roman Polanski, 76 ans, pour environ trois millions d'euros, et l'accord qui avait été trouvé avec le tribunal.
Depuis, les médias n'ont eu de cesse de revenir sur ce dernier rebondissement du feuilleton politico-judiciaire qui a fait couler beaucoup d'encre depuis deux mois et l'arrestation du cinéaste à l'aéroport de Zurich.

Aujourd'hui, nous vous proposons les premières déclarations de ses proches. Si sa femme, Emmanuelle Seigner, ne souhaite pas se confier directement - c'est sa maison de disques qui a fait un communiqué - quant à cette libération inespérée qui la soulage elle et leurs enfants, sa soeur - la comédienne Mathilde Seigner - s'exprime dans les pages du Parisien, en kiosques ce matin. Extraits.

"Emmanuelle, ma soeur, m'a appelée en fin d'après-midi pour m'annoncer la nouvelle. J'ai pleuré d'émotion, de joie, pour ma soeur. Surtout parce que ça devenait vraiment très dur à vivre. Je trouve ça merveilleux pour Roman. A son âge, il faut qu'il profite de ses enfants. Ça commençait à devenir quelque chose de bizarre. Je suis très contente, soulagée. Je ne sais pas si les choses sont finies sur le plan judiciaire. Mais, en tout cas, il sera en résidence surveillée, dans son chalet."

"C'est un chalet où on aime se retrouver chaque année à Noël. On appréhendait de plus en plus cette fin d'année. Mais, finalement, il va pouvoir être avec nous. Et on sera autour de lui. D'ici là, on va pouvoir lui parler par téléphone. Et, bien sûr, ça va tout changer."

"J'ai senti ma soeur très émue car elle n'y croyait peut-être plus. Et surtout très soulagée. Emmanuelle a vécu cette période d'une violence incroyable. Elle pensait qu'il pouvait ne pas sortir avant longtemps."

"Je n'ai pas compris ce qui se passait dans cette affaire. Pourquoi les autorités suisses l'ont gardé aussi longtemps. D'autant plus que la victime avait souhaité retirer sa plainte. D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi ils l'ont remis en prison trente-deux ans après. Je crois que c'était plus compliqué que ce qu'on imagine. C'est une histoire complètement rocambolesque et folle (il est accusé d'avoir violé une jeune fille de 13 ans, dans une maison de Los Angeles, lors d'un shooting pour Vogue Teen, en 1977, ndlr)."

"Pour Morgane et Elvis (les enfants d'Emmanuelle et Roman, ndlr), les conséquences ont été énormes sur le plan psychologique. Et puis, au-delà des enfants, cela a été dur pour les gens, tout le monde y est allé de son commentaire. Je sentais bien autour de moi qu'il y avait une vraie gêne. Je pense que la presse a parlé en termes très violents des faits dont il était accusé. Et du coup, l'opinion publique s'est retournée contre lui et a considéré que c'était un violeur. Ces derniers temps, on assistait à un nouveau revirement de l'opinion publique en sa faveur."

"Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est grâce au président que Roman a été libéré. Mais il a été super. Et il l'a beaucoup soutenu. Le président Sarkozy a été très efficace."

Un avis partagé par Alain Delon, monstre sacré du cinéma français, qui s'est exprimé sur l'antenne de RMC : "La libération sous caution de Roman Polanski est principalement due à l'activisme de Nicolas Sarkozy dans ce dossier." Tout comme le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand qui avait confié que Nicolas Sarkozy suivait "très attentivement" ce dossier et qu'il aurait appelé Barack Obama pour s'entretenir spécialement de cette affaire avec le président américain.

Le cinéaste Claude Lelouch s'est également exprimé sur le sujet et se réjouit de ce "début de bonne nouvelle et d'un retour vers la civilisation" : "Ce sera plus confortable de discuter dans un endroit qui en ressemble pas à une prison. Arrêtons d'être des barbares, cette affaire mérite un peu de respect. N'oublions pas que la victime, la première intéressée, est plutôt pour la tolérance. Il faut en tenir compte aussi."

L'ex-ministre de la Culture Jack Lang : "La décision du tribunal fédéral helvétique au sujet de la libération sous caution de Roman Polanski parait sage et heureuse. On peut à présent espérer que les services du ministère suisse de la Justice donnent une suite favorable à cette décision de bon sens."

Pour sa part, la ministre suisse de la Justice Eveline Widmer-Schlumpf a déclaré qu'elle "ne voit pas de raison de s'opposer à la libération sous caution du cinéaste Roman Polanski. Le tribunal pénal fédéral a pris sa décision en connaissance de cause et en est venu à la conclusion qu'il n'y a pas de risque de fuite si M. Polanski attend la décision sur son extradition à Gstaad et non en prison."

Enfin, le philosophe Alain Finkielkraut y est également allé de son mot de soulagement : "Je ne connais pas Roman Polanski. J'admire l'artiste, sans avoir jamais rencontré l'homme. Mais les conditions de son arrestation, la vindicte dont il a fait l'objet, des deux côtés de l'Atlantique, m'ont attaché à lui, ce qui fait que je suis très heureux à la perspective de sa libération, heureux comme s'il s'agissait d'un ami. J'espère simplement que le ministère suisse de la Justice qui avait recommandé son maintien en détention n'aura pas le front de faire appel. Si tel devait être le cas, alors il faudrait se dire que la prosternation devant les puissants est une composante essentielle de l'identité suisse. Mais peut-être pas, nous verrons bien..."

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite de cette libération sous caution.

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Rachel Legrain-Trapani et Valentin Léonard filmés en train de s'embrasser lors d'une soirée. Instagram, août 2019.
L'interview "vénère" de Julia Piaton pour Purepeople.com, juin 2019.
Story Instagram (vidéo) de Laeticia Hallyday publiée après son dîner avec ses filles Jade et Joy et Jean Reno au restaurant Marsan d'Hélène Darroze le 24 juin 2019 à Paris.
L'interview "VNR" de Philippe Lacheau sur Purepeople.com. Le 3 juillet 2019.
Joy Hallyday participe à un atelier Top Chef à la villa Jade, à Saint-Barthélemy, le 18 juillet 2019.
Agathe Auproux sur Instagram.
Sylvie Tellier en voyage à Tahiti avec les Miss - Instagram, 17 novembre 2019
Diego et Iris le 9 novembre 2019 à Cannes aux NRJ Music Awards.
Michèle Laroque en interview pour Purepeople, pour la sortie du film "Joyeuse Retraite". Le 20 novembre 2019.
Isabelle Balkany réagit à l'incarcération de son mari, Patrick Balkany, sur BFMTV le 13 septembre 2019. Le maire de Levallois-Perret et son épouse ont été reconnus coupables de fraude fiscale.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel