Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Stephen Gately : Revivez l'hommage bouleversant de Ronan Keating, de sa famille et de 3 500 fans...

Ronan Keating et les membres de Boyzone Mikey Graham, Shane Lynch et Keith Duffy lors des funérailles de Stephen Gately de Boyzone en l'église Saint Laurence O'Toole en Irlande le 17 octobre 2009
37 photos
Lancer le diaporama
Ronan Keating et les membres de Boyzone Mikey Graham, Shane Lynch et Keith Duffy lors des funérailles de Stephen Gately de Boyzone en l'église Saint Laurence O'Toole en Irlande le 17 octobre 2009

Dès 6h30 ce matin, les quatre membres survivants de Boyzone apparaissaient devant l'église St Laurence O'Toole pour accueillir les premiers fans venus rendre un ultime hommage à feu Stephen Gately - certains avaient même couché sur place. Après leur retour de Majorque (avec des marques d'amour indélébiles) pour le veiller, comme ils se l'étaient promis en rappelant que leur "petit frère" n'aimait pas la solitude, les quatre survivants de Boyzone ont accompagné, terriblement abattus, le corps de Stephen Gately vers le repos éternel. Gately est brutalement décédé, de mort naturelle en dépit de circonstances jugées troublantes de prime abord, à l'âge de 33 ans alors qu'il se trouvait dans les Baléares avec son compagnon.

Ronan Keating, leader charismatique et adulé du boysband, n'aura pu contenir bien longtemps ses larmes en évoquant la mémoire de son ami lors de la messe mortuaire donnée aujourd'hui à Dublin, en l'église St Laurence O'Toole, garnies de photographies et d'objets symboliques, estimant que la planète avait perdu une grande star. Dans son éloge funèbre, coupable d'avoir tiré des larmes à toute l'assistance présente à l'intérieur et aux quelque 3 500 fans massés à l'extérieur, Ronan Keating, en pleurs, assurait que Stephen avait désormais trouvé la paix éternelle, avant d'interpréter In this life et Happiness en son honneur.

Le quatuor a communié avec tous les proches du jeune défunt : ses parents Martin et Margaret ; ses frères et soeur Mark, Alan, Tony et Michelle ; son bien-aimé Andrew Cowles. Keith Duffy s'est d'ailleurs remémoré quelques moments récents : "L'amour de Stephen pour Andrew était sincère ; la semaine dernière encore, il me disait combien il était chanceux de l'avoir à son côté..."

Et Keating, présent avec sa femme Yvonne et leurs enfants, d'ajouter, quelques minutes avant que ses compagnons Mikey Graham, Shane Lynch, Keith Duffy ne hissent avec lui le cercueil de Stephen Gately, bientôt recouvert des roses blanches lancées que la foule a fait pleuvoir : "Nous avons perdu notre frère et j'ai perdu mon complice. Il vivra à jamais dans nos chansons et chaque fois que nous quatre nous réunirons, son âme vivra. Pour Stephen, nous continuerons, mais rien ne sera plus pareil. Un homme magnifique, devenu un ange parfait. Jeune pour l'éternité et dans la mémoire de tous. Un homme, un ami, un frère, un fils, un époux et un héros". "Il était la couleur de notre groupe - désormais, ce groupe a l'air d'être en noir et blanc", complétait Mikey Graham.

Parmi les personnalités présentes pour cet ultime adieu poignant, Louis Walsh (créateur-manageur de Boyzone, mais aussi de Westlife, également présent), bien évidemment, Sharon et Caroline Corr (The Corrs), Jason Donovan, Brian Kennedy. De leur côté, George Michael, les époux Beckham, Simon Cowell, les Take That, U2, Robbie Williams, Cheryl Cole, Sharon Osborne et Colin Farrell ont fait parvenir des messages de condoléances et de soutien, à l'instar de Sir Elton John, actuellement en Suisse - c'est son mari David Furnish qui avait présenté Stephen Gately et Andrew Cowles.

La dépouille du jeune chanteur a ensuite été incinérée, en toute intimité, au crématorium Glasnevin, et une ultime veillée aura lieu ce soir en petit comité dans un hôtel de Dublin.

Hélas, le syndrome Michael Jackson du business post-mortem s'est parallèlement manifesté : Giorgio Duchev, le jeune Bulgare présent à Majorque avec le couple lors de la nuit à laquelle Gately n'a pas survécu, est courtisé. Très choqué par la mort du jeune homme, il a refusé, bien que convié, d'assister aux funérailles, pour ne pas prêter le flanc à une éventuelle polémique. Ce qui n'empêche pas certains de s'intéresser à l'histoire qu'il peut avoir à raconter : on lui en a offert 70 000 euros - il n'a pas encore donné sa réponse.

Au même chapitre, mais d'une manière sans doute plus respectueuse, Ronan Keating a indiqué que, bon gré, mal gré, les proches de Stephen Gately achèveraient le conte pour enfants (The Tree of Seasons) que Stephen Gately avait presque fini de rédiger et qu'il espérait voir publié pour les fêtes de fon d'année.

Un adieu à vivre en vidéo ci-dessus, et dont vous pouvez découvrir de nombreuses photos en cliquant ici.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image