Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pékin Express 6 : Karim et Leïla éliminés sur le fil, audience stable !

66 photos
Lancer le diaporama
Revivez l'élimination de Leïla et Karim, mercredi 29 juin dans Pékin Express, demi-finale.

Réactualisation : Hélas, la demi-finale de Pékin Express n'a pas séduit plus de téléspectateurs que le quart de finale. Hier, mercredi 29 juin, vous n'étiez que 2,8 millions de téléspectateurs (12,8 % de part d'audience) à suivre cette étape incroyable et la triste élimination de nos chouchous : les amoureux Karim et Leïla. Soit 100 000 téléspectateurs de moins que la semaine précédente. Pékin Express s'est donc placé en troisième position, loin derrière l'indétrônable Esprits Criminels sur TF1 (8,4 millions de téléspectateurs) et Des racines et des ailes sur France 3 (3,1 millions). Espérons que, pour la grande finale, tous les aficionados du programme seront au rendez-vous.

Vous pouvez d'ores et déjà retrouver les meilleurs moments de cette dixième étape dans notre player vidéo.

Mercredi 29 juin, 23h25, nous écrivions : La finale de Pékin Express : la route des grands fauves approche à grand pas. Ce soir, mercredi 29 juin, M6 diffusait la demi-finale de son émission d'aventure à laquelle ont participé les trois duos encore en lice : Leïla et Karim, Jean-Pierre et François et enfin Samuel et Ludovic. La semaine dernière, Ingrid et Nicolas quittaient l'aventure. Ce soir, l'un des binômes a été éliminé au portes de la finale. Mais lequel ? Au programme, de l'altitude, des chutes vertigineuses et le merveilleux pays du Lesotho. Si vous avez raté l'émission, la suite est faite pour vous.

38e jour, Demi-finale. 1er jour. Ce soir, les équipes découvrent le "royaume dans les nuages", le Lesotho, un pays grand comme la Belgique en plein milieu de l'Afrique du sud. Les candidats vont devoir descendre une cascade de pas moins de 200m d'altitude. Cette demi-finale s'étale sur trois jours. Il y aura trois courses. Chaque soir, la première équipe arrivée recevra une amulette : 10 000 euros le premier soir, 12 000 euros le second et 15 000 euros le dernier. Mais chaque soir, l'équipe arrivée dernière piochera une enveloppe noire. Deux des enveloppes sont non éliminatoires, une est éliminatoire. L'enveloppe sera ouverte à la fin des trois jours.

"On n'a pas de voiture, on va pas en fabriquer une"
La pression se fait sentir. Karim et Leïla sont plus motivés que jamais par cette demi-finale. Les candidats doivent se rendre à Mokhotlong. Si Samuel et Ludovic trouvent rapidement un véhicule, François et Jean-Pierre rencontrent de graves problèmes lors de la première épreuve du stop. Les amis du Sud-Ouest tentent de garder leur calme, en particulier Jean-Pierre comme d'habitude : "Je suis pas inquiet, c'est mal barré mais on a le moral. Y'a pas de voiture, on va pas en fabriquer une." Ils finissent par en trouver une. Les trois équipes sont donc sur la route et sont plus motivées que jamais pour échapper à l'élimination. "On s'est toujours battus avec Leïla, on a l'envie de gagner", confie Karim. Leïla, elle, est déjà fière d'être la dernière fille encore en lice.

Les frères survoltés finissent par dépasser Karim et Leïla, qui ont été déposés rapidement par leur chauffeur. Malheureusement, sur les routes du Lesotho, les voitures sont rares. Et le premier véhicule à enfin arriver est malheureusement celui occupé par Jean-Pierre et François. En seulement quelques minutes, le classement a été littéralement changé. Mais une nouvelle règle dans Pékin Express pourrait bien tout bouleverser...

Un handicap à poils...
Stéphane Rotenberg attend les candidats sur le bas côté de la route et leur réserve une désagréable surprise. Ils devront abandonner leur véhicule et tirer au sort un handicap : une vache, deux ânes, ou encore trois chèvres. Les candidats devront marcher avec leur handicap sur 4km. Une autre surprise les attendra un peu plus tard sur la route.

Ne se doutant pas de l'arrivée de ce handicap, les deux frères profitent de ce paysage magnifique et déroutant qu'offre le Lesotho. Ils sont à 2 800m d'altitude. S'ils avaient eu le choix, Ludovic et Samuel auraient choisi les trois chèvres mais c'est la vache qu'ils ont tirée au sort. Finalement, Ludovic est content, ils ont tiré le meilleur handicap. Ils vont devoir marcher 4km et la laisser une fois arrivés au drapeau vert. "Elle n'a jamais donné aucun signe de faiblesse, incroyable ! Elle meulait comme une vieille folle", confie Ludovic ! Samuel avoue : "J'étais même plus fatigué qu'elle."

C'est au tour de Jean-Pierre et François de tirer au sort leur handicap. François se souvient de sa mauvaise expérience avec les ânes. Par chance, ils tombent sur les chèvres. "Attends mais je l'ai entre les jambes, elle s'affole complet. Il est con celui-là", crie Jean-Pierre. François réalise que son fort caractère ne va pas être facile à combiner avec celui des chèvres : "Je te dis que je ne sais pas faire !" Il pète les plombs et demande de l'aide à son ami : "Prends-les, c'est tes copines !" Comme toujours, Jean-Pierre accepte et tente de calmer son acolyte.

Karim et Leïla prennent donc les ânes. Ils espèrent rattraper le retard qu'ils ont pris en montant sur leurs deux bêtes. Mais Leïla a du mal : "J'ai peur qu'il me savate !" Son mari insiste. La pauvre Leïla ne tient pas dix secondes et tombe ! "Je sais même pas si j'ai envie de pleurer ou de rigoler ! Je me suis éclatée", lance Leïla. Elle décide de rester à pied aux côtés de son âne. Karim reste sur son âne qui est incroyablement lent : "J'ai mal au cul à cause de lui."

Après s'être séparés de leur vache, les frères trouvent une voiture. Après une sacrée gamelle pour Ludovic, les frères grimpent en voiture et sont sûrs d'avoir pris une avance considérable. Enfin, les amis du Sud-Ouest arrivent et se débarrassent de leurs chèvres. Ils trouvent également une voiture. Coup de chance, leur chauffeur les emmène jusqu'à Mokhotlong. Les frères belges, eux, ont été déposés en plein milieu du chemin, ils ont peur de perdre leur première place. La pluie s'y met. "Putain ça me casse les bonbons ça, j'en ai plein la panse", grommèle Ludovic. Les frères se font dépasser par Jean-Pierre et François, comme ils le redoutaient. Mais ce qu'ils ignorent c'est que Stéphane Rotenberg les attend une nouvelle fois un peu plus loin...

Prêt pour le tour du Lesotho à vélo ?
Le prochain handicap : un vélo, deux vélos ou trois vélos pour parcourir 8km. Jean-Pierre et François ont beaucoup de chance, ils ont droit aux deux vélos : la meilleure combinaison ! Un handicap qui n'en est pas un du tout ! Samuel et Ludovic héritent d'un vélo pour deux... Étant frères, ils ont eu l'habitude de faire du vélo tous les deux mais pas avec des sacs de 12 kilos ! A tour de rôle, ils échangent qui pédale. Les deux frères sont morts de rire ! Ce handicap est définitivement l'un des meilleurs moments pour les deux frères qui partagent un vrai fou rire. Leïla et Karim sont derniers, ont le moral en berne et les trois vélos n'arrangent rien à l'affaire. Karim tient le vélo en trop à côté de lui mais en peu de temps, ce dernier passe en dessous ses roues et c'est la catastrophe. Karim fait une énorme chute et souffre ! Très énervé, Karim jette le vélo par la falaise ! Leïla le récupère et essaie de calmer son mari : "Me gueule pas dessus d'accord ! T'as mal où ? Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?" Karim sait qu'il peut compter sur sa femme qui a toujours les mots pour le calmer. Ils reprennent la route.

"Un dérapage à l'américaine, un truc de fou !"
Ayant terminé l'étape du vélo, les amis du Sud-Ouest reprennent un véhicule. Samuel et Ludovic leur emboîtent rapidement le pas. Malheureusement, la voiture des bourgeois va très lentement. "'C'est à croire qu'il attend les autres équipes", commente François. Samuel et Ludovic sont juste derrière. C'est une véritable course entre les deux binômes ! C'est finalement Jean-Pierre et François qui arrivent les premiers. François saute de la voiture et tombe aux pieds de Rotenberg ! François saigne mais s'en moque, il est content d'être arrivé en premier. "Il nous a fait un dérapage à l'américaine, un truc de fou. On est heureux !", confie Jean-Pierre. C'est ensuite au tour des frères d'arriver. Karim et Leïla devront donc prendre une des enveloppes noires. Karim et Leïla sont dépités mais ne vont pas lâcher pour autant. Jean-Pierre et François reçoivent une amulette d'un montant de 10 000 euros.

Jean-Pierre et François trouvent une grande maison où dormir. "C'est exceptionnel, on est dans une chambre nuptiale", commente François. Ludovic et Samuel sont également très bien reçus et en profitent pour se reposer pour le lendemain. Leïla réconforte son homme avec un baiser afin de lui redonner des forces.

39e jour, Demi-finale. 2e jour. Nouvelle épreuve. Ils vont faire un trek contre la montre en plein coeur du Lesotho. Ils partiront en décalé afin de ne pas se situer les uns par rapport aux autres. Ils vont tous partir à la recherche d'une amulette. L'équipe qui aura mis le plus de temps pour récupérer cette amulette devra piocher une enveloppe noire. Durant ce trek, une incroyable épreuve des plus éprouvantes attend les candidats. Ils vont devoir descendre en rappel seul, sans guide, une cascade de plus de 200m d'altitude, à savoir quatre fois les chutes du Niagara. Il n'y aucune descente en rappel plus haute dans le monde. Jean-Pierre est très angoissé. Si Samuel est également choqué, il est malgré tout excité à l'idée de sauter "comme un gamin". Karim est aussi pressé d'y être.
C'est Leïla et Karim qui prennent la route les premiers. Ils préfèrent gagner du temps avant de se retrouver face à la terrible descente en rappel. C'est ensuite au tour de Jean-Pierre et François de se lancer, une heure après le départ du couple. "Même en étant quadra, je veux montrer que dans cette demi-finale, on est encore là", confie Jean-Pierre. "On va en iech grave, comme diraient les jeunes", ajoute François. Enfin, Ludovic et Samuel, plus motivés que jamais par ce trek et par la victoire, prennent la route.

Quatre fois les chutes du Niagara...
En découvrant la cascade, Leïla et Karim n'en croient pas leurs yeux. Leïla est impressionnée : "Jamais je serais venue au Lesotho, je regrette rien." Le couple arrive au sommet de la descente en rappel. C'est la première fois dans Pékin Express, que les candidats vont être soumis à une épreuve d'une telle envergure. "Mon coeur il bat à deux cents à l'heure", s'excite Karim. Leïla va descendre la première. La peur se fait sentir : "C'est angoissant ! Je vais faire ma dernière prière. Safety, safety, les gars on déconne pas !" Lorsqu'il s'agit de descendre, elle est paralysée : "Elle décolle pas du sol ma jambe." Pour gérer son stress, la sympathique Leïla préfère en rire mais ne peut oublier les 204m d'altitude qui se trouvent en dessous d'elle. Leïla a du mal à lâcher, ses jambes ne bougent pas et tremblent. Enfin lancée, elle hurle lorsqu'elle regarde en bas. Lorsque ses pieds se détachent de la falaise, elle est dans le vide. Leïla ne se dégonfle pas et continue. Après une descente éprouvante, c'est avec une joie immense qu'elle retrouve la terre ferme !
C'est au tour de Karim. S'il avait hâte de relever ce défi, au moment où il se retrouve devant la falaise, il a "mal au ventre". Mais une fois cette première étape passée, Karim se remet vite en course. Karim s'arrête une minute, les jambes en l'air, pour contempler le paysage : "C'est magnifique !" Karim sait que dans cette course contre la montre, chaque minute compte. Il touche enfin le sol. Le couple doit désormais rejoindre les hauts plateaux.

Jean-Pierre et François découvrent à leur tour la cascade. Jean-Pierre a la trouille, il ne peut pas le cacher. François, lui, semble très à l'aise. "Je sais pas si je dois rire ou pleurer. J'ai envie de vomir", confie Jean-Pierre. François le conseille. Mais son ami est pris d'angoisse. Première frayeur ! Alors que J-P doit se lancer, il tombe en arrière ! Heureusement, plus de peur que de mal. Mais son angoisse est plus présente que jamais. Il tente de se réconforter en se parlant à lui-même : "Ok, je me régale là. Ok, c'est super. Oh, enfoiré !" Mais lorsqu'il se retrouve les pieds dans le vide, il panique complètement. Lorsqu'il ouvre les yeux en découvrant la montagne qui tourne autour de lui, J-P a vraiment peur : "Je vais me trouver mal, ça balance. Faut que ça aille plus vite." Heureusement, il se reprend et continue de descendre ! Mais soudain, catastrophe... Il se retrouve bloqué et panique de nouveau. La corde a légèrement dévié et s'est coincée dans une faille de la roche. "Je suis bloqué, je suis bloqué, merde, comment je fais ? Putain ! Pourquoi je suis là bordel ? Y'a un truc qui va pas !", hurle Jean-Pierre, terriblement paniqué ! En haut, même François commence à s'inquiéter. Heureusement, Jean-Pierre réussit en se gesticulant à se débloquer tout seul. Après cette belle frayeur, il finit la descente sans encombre. Il peut être fier d'être allé au bout de lui-même !
C'est au tour de François, qui est désormais rassuré pour son ami. François, qui a déjà fait un peu de rappel, se met deux gifles avant de descendre : "C'était un bon pain, la deuxième." Il fait moins le malin lorsqu'il se retrouve au bord de la falaise mais ne se défile pas. Plus motivé que jamais à l'idée de rattraper le retard de son ami, il se dépêche de finir la descente.

Ludovic et Samuel sont les derniers à descendre en rappel. Les deux frères sont excités et ont même le sourire aux lèvres. Pour Ludovic, c'est "on the road again" mais une fois au bord, ce n'est même plus le même discours. "Qu'est ce que je fous là ?" lance-t-il. Mais il faut y aller ! Ludovic en plein rappel, contemple le paysage magnifique mais ose aussi prendre de la vitesse. Pour lui, cette descente était "un PurePlaisir" !

C'est ensuite à son frère de s'élancer. A l'aise, il remercie Pékin Express et profite pleinement de sa descente sous les encouragements de son frère. Une fois descendu, il est ébloui : "very very beautiful." Les deux frères sont les deux seuls à avoir pris visiblement pris beaucoup de plaisir dans cette épreuve.

La remontée des gorges

La course contre la montre continue. Les trois équipes doivent maintenant poursuivre le trek et remonter les gorges. Pour Karim et Leila ainsi que Jean-Pierre et François, cette remontée est très rude. Ludovic et Samuel, eux, sont ultra motivés : "la merde on s'en fout, et on y va."

Les deux amoureux partis en premier finissent de remonter les gorges en enregistrant un chrono de 2h45, les deux bourgeois terminent avec de l'avance (2h36 au compteur). Enfin, les deux frères sont les plus rapides en arrivant en haut des gorges en seulement 2h16.

La chasse à l'amulette !

L'épreuve qui termine cette deuxième journée est la plus complexe. Chaque duo doit suivre un drapeau à leur couleur les amenant au lieu de la dernière épreuve. L'un des membres du duo reste sur place et guide l'autre par talkie-walkie pour lui indiquer, à l'aide d'une carte, le lieu exact, autour d'un grand périmètre, de l'extra-amulette. Chez les amis du Sud-Ouest, c'est bien sûr François qui se lance à la recherche de l'amulette et ce sont Karim et Ludovic qui cherchent pour leurs équipes respectives.

Après dix minutes de recherche, une plaque de plexiglas est donnée aux équipes réduisant ainsi le périmètre de recherche mais entre les deux frères, la communication est plus que difficile. A cause du stress, les insultes fusent ! Mais ils ne sont pas les seuls à avoir des difficultés : les tensions montent parmi toutes les équipes qui ne se comprennent pas. Karim devient fou : "viens ici, viens là-bas, reviens ici", il craque ! Karim, arrivé devant la porte bleue, ne voit pas la hutte que sa femme lui indique à coup de "bordel de merde, putain elle est devant toi." Il faut respirer !

Ouf, le périmètre de recherche est encore une fois réduit ! Ludovic trouve enfin l'amulette et se dépêche de rejoindre son frère pour arrêter le chrono. Ils ne le savent pas mais ils ont fini la course en premier. Karim trouve ensuite l'amulette et est épuisé ! Espérons que leurs efforts aient payé ! Seul François ne trouve pas son amulette et en a "plein le c.." Il lance à Jean-Pierre un magique : "En quelle langue, il faut te le dire, en serbo-croate, je ne trouve pas l'amulette ?" Après une longue recherche, François la trouve enfin mais, persuadé d'être dernier, il s'en veut et s'excuse même auprès de son compagnon Jean-Pierre qui doit le réconforter.

Il est maintenant tant de dévoiler le classement. Ludovic et Samuel, en à peine trois heures, remportent leur extra amulette de 12 000 euros ! Félicitations ! Les deux autres équipes ont fait quasiment le même parcours, et seules trois minutes les séparent. Avec 3h40, Jean-Pierre et François sont deuxièmes. Karim et Leïla doivent donc une nouvelle fois tirer au sort une enveloppe noire. Ils ont donc déjà deux enveloppes noires et ont peut-être déjà pioché une enveloppe éliminatoire.

Ce soir les candidats n'ont pas à trouver de maison ! Jean-Pierre et François et Ludovic et Samuel sont accueillis par les habitants du village dégustent d'excellents repas "au sec et au chaud." De leur côté, Karim et Leila n'ont pas le coeur à dîner et ont beaucoup de mal à trouver le sommeil...

40e jour, Demi-finale. 3e jour. Dernière épreuve. C'est au cours d'un jeu lors de la journée que les trois duos découvriront le lieu d'arrivée où les attend Stéphane. Les duos se précipitent et demandent aux habitants de les conduire. Prêts à tout, les deux bourgeois se mettent à genoux pour convaincre une femme de les emmener. Et ça paye ! L'heureuse dame est même gratifiée d'un bisou. Les amis du Sud-Ouest partent donc encore une fois en tête.

De leur côté, Karim et Leila sont prêts à tout pour avancer ; même vendre un rein, donner leurs vêtements... Pour Jean-Pierre et François, cela se complique lorsqu'ils sont largués par leur chauffeur au milieu de nulle part. Ils se font dépasser par Karim et Leila qui ne doivent absolument pas arriver derniers ce soir.

La victoire ne tient qu'à un fil...

La mission est délicate. Chaque équipe doit enrouler une bobine de fil déroulée dans un atelier de broderie. Autre règle importante : si une équipe casse un fil, l'épreuve s'arrête nette et l'adresse du point de rendez-vous ne leur sera jamais révélée. Karim et Leila sont les premiers, suivent ensuite Jean-Pierre et François. Les amoureux arrivent à enrouler leur bobine, découvrent l'adresse d'arrivée et reprennent vite la route ! La chance est de leur côté aujourd'hui.

Les frères belges sont les derniers à arriver sur le lieu de la mission et sont bien décidés à rattraper leur retard. Au final, ils ont la chance d'avoir moins de fil à enjamber et donc d'aller plus vite. A tel point qu'ils dépassent les deux bourgeois, et repartent en se motivant à coup de "let's go Gamin." Malgré tout, les deux équipes sont au coude à coude.

Stéphane Rotenberg attend les candidats dans la capitale du Lesotho, Maseru. Ce sont Karim et Leila sans surprise qui remportent cette troisième étape. Même s'ils doivent partir, ils sont fiers d'avoir remporté au moins une étape et d'être sur le podium.

Et les deux finalistes sont...

Ça y est, l'heure du verdict a sonné : Karim et Leïla arrivés premiers lors de cette dernière journée reçoivent leur amulette de 15 000 euros. Ils sont suivis par Ludovic et Samuel qui sont automatiquement qualifiés pour la finale. Jean-Pierre et François héritent donc de la dernière enveloppe noire. ils est maintenant temps d'ouvrir les trois enveloppes noires et de savoir laquelle est éliminatoire !

Hélas, ce sont nos chouchous, les amoureux Karim et Leïla, qui l'ont reçue. Ils sont donc éliminés aux portes de la finale. Bravo pour leur parcours et félicitations à Ludovic et Samuel et Jean-Pierre et François, de très bons compétiteurs, qui s'affronteront la semaine prochaine lors d'une finale qui s'annonce dantesque !

 

Chloé Breen / V.M

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel