Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Quand Jamel Debbouze surmonte son handicap et joue de la guitare, le résultat est... formidable ! Regardez la vidéo !

Atteint d'ostéogenèse imparfaite, Michel Petrucciani fut un des plus grands pianistes de jazz. Privé de deux des doigts de sa main gauche après l'incendie de la roulotte familiale et dix-huit mois de calvaire hospitalier, Django Reinhardt devint par la suite le génial virtuose du jazz manouche. Deux preuves par l'exemple - et quels exemples ! - que le handicap peut être surmonté et n'empêche pas d'accomplir de grandes choses.

Pour le jeune papa Jamel Debbouze, handicapé au niveau de son bras droit après avoir été happé par un train en gare de Trappes, en 1990 : pas de miracle ! L'humoriste a sorti sa main droite de sa poche et vient de s'essayer à la guitare : le résultat est simplement... catastrophique. Pas de problème, bien au contraire, puisque c'est pour promouvoir l'embauche des personnes handicapées que Jamel s'est livré à ce sketch du même tonneau (ou de la même machine à expresso) que ses âneries pour Gusto, il y a quelque temps.

Jamel s'est associé à l'Agefiph (le Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) pour une campagne publicitaire dotée d'un budget de 5 millions sur deux ans visant à encourager l'embauche de personnels handicapés dans les petites entreprises. Si le président de l'Agefiph, Tanguy du Chéné, se félicite que son association ait soutenu en 2008 "24 000 embauches, 80 000 formations et 3 000 créations d'entreprise", Jamel, lui, déplore le fait que "ces services ne sont pas assez connus".

En présentant hier le premier spot (que nous vous dévoilons ici), à venir sur les écrans dès le 16 mars, Jamel évoquait son premier job, après son BEP de vente : "Quand mon patron m'a dit 'Prends ces cartons', je n'ai pas pu, et j'ai entendu derrière moi 'oh non, putain, pas un handicapé'. J'ai eu tellement d'orgueil que je n'ai jamais voulu être tributaire de ces gens", a-t-il raconté, justifiant son engagement.

Après le spot le montrant en train de jouer de la guitare de sa main handicapée (il semble également sérieusement handicapé... de l'espagnol !), on découvrira bientôt le comique en train d'escalader un homme en fauteuil roulant pour atteindre un dossier.

Castigat ridendo mores ("elle [la comédie] ]corrige les moeurs par le rire") : un adage qui a cours depuis des siècles et qu'on espère voir se vérifier encore.

Jamel c'est juste formidablement exceptionnel ce que tu as fait... chapeau bas !

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image