Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Quentin Tarantino... tout sur la vie singulière et déjantée du cinéaste culte !

Une enfance douloureuse ballottée entre les mains d'une grand mère alcoolique, une mère régulièrement absente qui travaille dur pour subvenir aux besoins de son enfant et un père qui l'abandonna avant sa naissance... Voilà un portrait rapidement brossé qui a de quoi limiter considérablement les chances d'un avenir prometteur. Voire même laisser de lourdes séquelles psychologiques !

En effet, le pire des scénarios aurait pu être envisagé...

Celui qui n'a pas été épargné - sa mamie le bousculait un peu trop quand celle-ci était bien imbibée - et qui n'a pas non plus épargné son chien Baron - qu'il jetait contre le mur du jardin à l'âge de sept ans -, est tout de même devenu un réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain incontournable aujourd'hui. Il s'agit bien du très talentueux Quentin Tarantino.

Cet assoiffé de cinéma, aussi bien nourri aux grands classiques hollywoodiens et européens qu'aux séries B ou Z, avait pourtant tout du parfait psychopathe, comme en témoigne le diagnostic de son ami et co-scénariste de Pulp Fiction - Roger Avary (Killing Zoe, Les lois de l'attraction) : "Si Quentin n'avait pas réussi dans le cinéma, il est très probable qu'il aurait fini dans la peau d'un tueur en série".

On remercie donc au passage le cinéma qui l'a récupéré à temps ! Mais il faut tout de même avouer que ces oeuvres restent marquées par un univers d'une violence extrême et qui font de nombreuses références plus ou moins visibles au cinéma d'action de différents pays (en particulier les films asiatiques de kung-fu, du cinéma d'horreur gore, en passant par les westerns italiens). Paradoxalement, ses interviews nous dévoilent un homme souriant, avenant, en phase avec lui même... au débit passionné et ha-llu-ci-nant.

L'ancien gamin du Tennessee a véritablement changé l'histoire du cinéma américain.

Né le 27 mars 1963 à Knoxville, le jeune Tarantino, plutôt solitaire, passe la majeure partie de son temps face aux héros de cartoons et feuilletons télés dont il se gave. Le jeune garçon âgé de 7 ans ingurgite des centaines de films - deux ou trois par soirée - qui, parfois, ne sont franchement pas pour son âge. Il verra en effet, en double programme, La Horde Sauvage (un chef-d'oeuvre absolu mais une boucherie de western de Sam Peckinpah) et l'angoissant Délivrance de John Boorman, ancêtre des survival horrors où l'un des héros se fait sodomiser par un péquenot en faisant la truie. Un souvenir marquant, qui inspirera à Tarantino la scène de Marsellus Wallace et "la crampe" dans Pulp Fiction.

Mais le petit Tarantino sera plus choqué du divorce de sa mère Connie et de son beau père Curtis, survenu alors qu'il n'avait que 9 ans. Il s'enfermera de plus en plus dans sa chambre où il noircira fébrilement des cahiers, sans le moindre égard pour l'orthographe ou la ponctuation. Ses seuls amis seront des héros de cartoons et ses jouets préférés, des Action Joe qu'il mettra en scène dans d'effroyables batailles : "Je passais une bonne partie de mes soirées à quatres pattes, tâchant de ramasser et de réassembler les membres des soldats que Quentin avait arrachés", se souviendra Connie. Ce petit boute-en-train connaîtra également des débuts difficiles avec les filles, affichant une timidité maladive. Ses tenues sales et son hygiène corporelle déplorable n'aideront pas.

A 15 ans, il adressera un "fuck off" définitif à l'école pour rejoindre la James Best Theatre Company, une période qui marquera sa future carrière de réalisateur.

Quentin débutera donc par des petits boulots minables, comme il le dira lui même. Ses deux premiers jobs seront directement liés à l'industrie du porno : distributeur de revues porno, ainsi qu'ouvreur au cinéma Pussycat, à Torrance, en Californie.

Mais c'est son emploi dans un vidéo club, Video Archives, toujours à Torrance - qui l'engagea pour sa grande connaissance cinématographique - qui marquera définitivement un tournant dans sa carrière et dans sa vie.

Il y créera son premier court métrage - My Best Friend's Birthday (disponible sur ce lien) - durant tous les week-ends pendant trois ans en compagnie de Roger Avary et de Craig Hannan, son ami. Il jugea le résultat du film décevant, mais avec le recul trouva que cela était une expérience enrichissante.

A la suite de cette expérience, Tarantino commence a écrire True Romance, d'après une histoire de Roger Avary. Il réussira à vendre le scénario qui sortira en 1993, réalisé par Tony Scott, avec un casting de dingue et des scènes cultes aux répliques démentes. Il écrira ensuite Reservoir Dogs, inspiré des films noirs. Lawrence Bender, un jeune producteur acceptera de financer son film, ainsi que Harvey Keitel (qui incarne Mr. White), qui mettra personnellement la main à la poche pour que le projet voit le jour. Reservoir Dogs fera sensation à la quinzaine des réalisateurs à Cannes, présenté en séance spéciale à minuit en 1992, ainsi qu'au festival de Sundance quelques mois plus tôt.

Mais c'est surtout son film Pulp Fiction qui marquera à jamais les esprits et qui sera même considéré par l'AFI comme l'un des 100 meilleurs films américains de tous les temps. Pour son scénario à la narration éclatée (une des spécialités de Tarantino), le film remportera la Palme d'or en 1994, l'Oscar du meilleur scénario en 1995 et un succès international. Pulp Fiction et ses scènes d'anthologie et son casting de stars utilisées à contre-emploi devient rapidement un film culte.

En seulement deux films, Tarantino est devenu un grand du cinéma. En 2001, après l'excellent Jackie Brown (tourné en 1997), Quentin retrouve sa muse Uma Thurman, actrice dans Pulp Fiction pour un grand dyptique sur la vengeance intitulé Kill Bill (volume 1 en 2003, volume 2 en 2004).

Après un hommage aux séries B de la Hammer avec Boulevard de la Mort, nous pourrons découvrir prochainement son nouveau long métarge - Inglourious Basterds (voir la bande-annonce) - dès le 19 aout, un film de guerre qui relate l'itinéraire sanglant d'une troupe de soldats juifs américains menée par le lieutenant Aldo Raines, joué par Brad Pitt, et qui valu à Christoph Waltz le prix d'interprétation à Cannes en mai dernier.

Le succès n'y change rien. Tarantino reste fidèle à lui même...

Un mec pas vraiment cool, qui qualifiera ses amis avec une franchise assez désarmante: "Allons, vous saviez très bien que j'étais un fieffé égoïste et que, dès que l'occasion se présenterait, je préférerais la compagnie de John Travolta à celle des losers comme vous". Big Q s'est en effet entouré d'une nouvelle famille : le cinéaste Robert Rodriguez (réalisateur de Desperado et Sin City), Lawrence Bender (celui qui a fait la liaison entre ses deux vies et qui est son producteur attitré), ou encore les deux nababs hollywoodiens, Harvey et Bob Weinstein.

Toujours célibataire, après des romances avec notamment Sofia Coppola et Mira Sorvino, Quentin devenu célèbre n'échangerait pour rien au monde ses soirées avachi au premier rang d'un cinéma douteux, rentrant chez lui dans une voiture surchargée de détritus !

Mais un mec doué, génial, singulier, qui nous transporte à chaque fois dans des films plus passionnants les uns que les autres.

D'ailleurs, Tarantino possède de nombreux projets en préparation. Des rumeurs font état d'éventuels volumes 3 et 4 autour de Kill Bill, ainsi que d'un prequel en film d'animation sur les relations passées entre Bill et Beatrix Kiddo.

La dernière folie de Tarantino serait de réaliser un remake du western moderne Sukiyaki Western Django de Takashi Miike, ou encore une nouvelle réalisation nommée Week-end qui donnerait la réplique à Sharon Stone, Jessica Biel et Lucy Liu.

Mais son projet le plus avancé et qui devrait se tourner début 2010, est le prequel à Inglourious Basterds, qu'il devrait tourner dès le printemps en France.

Quentin Tarantino a encore de belles années de réalisateurs devant lui. Et oui, méfiez vous des derniers de la classe au QI très élevé !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Doria Tillier sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" sur France 2. Le 2 novembre 2019.
Jean Reno et Rayane Bensetti sur le tapis rouge du "Roi Lion" à Paris, le 11 juillet 2019.
L'interview de Dwayne Johnson, Kevin Hart et Jack Black lors de l'avant-première du film "Jumanji : Next Level" à Paris, le 3 décembre 2019 au Grand Rex.
La bande-annonce du film "Queens", au cinéma le 16 octobre 2019.
Cameron Diaz - Retour sur ses amours
M. Pokora, Christina Milian et Violet à Universal Studios- 15 août 2019.
Soirée d'ouverture du Festival de comédie de l'Alpe D'Huez, le 14 janvier 2020.
Luc Besson répond pour la première fois aux accusations de viol dans un entretien pour BFMTV qui sera diffusé dans son intégralité le mardi 8 octobre 2019. Il admet avoir eu une relation extraconjugale avec l'actrice Sand Van Roy durant deux ans.
Kerry Washington, Salma Hayek, Scarlett Johansson divines en décolletées, ont subjugué les photographes lors de la 77ème cérémonie des Golden Globe Awards à Berverly Hills, le 5 janvier 2020.
Philippe Lacheau ému aux larmes dans l'émission "Les artistes remontent le temps" diffusée sur M6, le 31 décembre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel